mardi 1 février 2011

Il faut sauver Constance Margain !

Je savais que, à force de monter à n'en plus finir comme le veulent les discours les plus doxiques, le niveau des étudiants français atteignait désormais des sommets inversés dans le gouffre de l'ignorance. Mais au point de cette chère Constance Margain, je n'aurais pas cru cela possible. Lisant ce matin sa petite bafouille atterrie dans ma boitamel, et m'en réjouissant du style, je me suis demandé quel petit démon farceur avait poussé cette tapeuse électronique à se prétendre “doctorante en histoire contemporaine à l'université du Havre” au mépris de tout début de vraisemblance. Enfin, voilà ce que ça disait :

Bonjour
J'espère que vous recevez ce message sur le temps? S'il vous plaît j'ai besoin de votre aide, j'ai eu un voyage à Manchester City pour un séminaire de formation, malheureusement, j'ai été volé la nuit dernière sur le chemin de l'hôtel. Je suis actuellement à Manchester (Royaume-Uni) et je n'ai pas d'argent avec moi.
S'il vous plaît j'ai besoin d'argent pour rentrer à la maison.
Je veux que vous de bien vouloir m'aider avec un prêt de £ 1250 ou tout autre montant que vous pouvez m'aider à payer mes factures et faire des arrangements. Je vous rembourserai à mon retour.
S'il vous plaît laissez-moi savoir maintenant, j'ai accès uniquement aux e-mails à ce jour!
Je vais être en attente de votre réponse.


Ma chère Constance, je n'ai nul argent à te donner, mais un conseil oui : si tu veux sucer la moelle financière de tes contemporains les plus crédules, laisse tomber la manche – même de l'autre côté d'icelle – et fais-toi warrior modèle. C'est beaucoup plus tendance.


Rajout de 11 h 30 : Suzanne me signale qu'il existerait bel et bien une Constance Margain, doctorante en histoire contemporaine au Havre. En plus de nous prendre pour des imbéciles, notre tapeuse se serait donc livrée à une usurpation d'identité, ce qui est très vilain. Pour la peine, elle n'aura pas un rond, la mendigote ! Et mes plus plates excuses à la vraie, l'unique, l'irremplaçable et futur doctoresse Constance Margain.

19 commentaires:

  1. Ce que vous pouvez être cruel avec vos contemporains vous alors ! Et la charité chrétienne ? Vous en faites quoi ? Elle est à combien la Livre Sterling ?
    Allez Didier: un petit geste !

    RépondreSupprimer
  2. Ce n'est pas une usurpation d'identité ? J'ai tapé constance margain dans Google, bizarre qu'une doctorante s'exprime ainsi, dans le style scam

    RépondreSupprimer
  3. Suzanne : Je viens de mettre un petit rajout au billet. Merci !

    Fredi : si ça se trouve, la vraie Constance va recevoir de l'argent, dont elle se demandera d'où il lui tombe.

    RépondreSupprimer
  4. En réalité, elle s'appelle Fatoumata Diallo, comme tout le monde, et elle a oublié le français du Sénégal après un long stage prédoctoral au Nigeria anglophone.

    RépondreSupprimer
  5. Je crois plutôt que c'est celui ou celle qui a piqué les papiers de Constance Margain qui va récolter les sous, si quelque crédule tombe dans le panneau....

    RépondreSupprimer
  6. (on dirait une traduction générée par un traducteur automatique et non le charabia des mafias spammiques nigéreiennes, ce texte...)

    RépondreSupprimer
  7. Je suis d'accord avec Suzanne : ça ne fait pas du tout africain, mais plutôt traducteur automatique.

    Du reste, en général, les Africains sont plus malins que ça : ils n'essaient pas de vous taper mais vous propose au contraire de faire fructifier leur argent en prenant votre commission au passage. En principe à l'occasion d'un transfert de fonds dont ils ne peuvent s'occuper eux-mêmes…

    RépondreSupprimer
  8. Z'auriez pu nous filer ses coordonnées bancaires, qu'on fasse un virement.

    RépondreSupprimer
  9. Ben quoi, échafauder un plan pour demander 1250 livres à un écrivain en bâtiment , y a rien de mal....

    RépondreSupprimer
  10. Moi, vais je essayer de la l'aider Constance, car bon il faut être avec prochain son

    RépondreSupprimer
  11. Elle a confondu le premier février et le premier ravril, la Ravie…

    RépondreSupprimer
  12. Le CHAMPIX est sur la liste des 77 médicaments en litige d'AMM ... la cause : signal de troubles psychiatriques !

    Ce la expliquerait bien des choses.

    RépondreSupprimer
  13. notre tapeuse se serait donc livrée à une usurpation d'identité, ce qui est très vilain.

    Vilain et bientôt passible de la correctionnelle, si ce n'est pas déjà le cas.

    RépondreSupprimer
  14. Vous avez raison, ce n'est absolument pas crédible : c'est beaucoup trop bien écrit pour être le fait d'une étudiante.

    RépondreSupprimer
  15. Dieu qu'entre eux les jeunes sont méchants…

    RépondreSupprimer
  16. Cela dit, ce genre d'arnaque rapporte, aussi curieux que cela puisse paraître.

    Tandis que le bateau de l'autre aérée de la fesse, là... je parierais pas un kopeck dessus.

    RépondreSupprimer
  17. Ce serait amusant qu'il y ait une "affaire" Constance Margain, née de ce billet. Je me demande qui elle est, ce qui lui est arrivé, la tête qu'elle fera quand elle entrera son nom dans google ou que quelqu'un lui signalera ce billet. Si ça se trouve, elle a disparu ? Ou alors elle est kidnappée, pendant qu'une bande d'escrocs patibulaires ouvre à son nom des comptes fictifs et lui vide les siens tout en arnaquant sa famille ?

    Constance Margain, n'hésitez pas à nous donner de vos nouvelles...

    RépondreSupprimer
  18. Marchenoir : c'est curieux, je parierais volontiers pour l'inverse, moi… Mais sans argument, hein ! Comme ça, au doigt mouillé.

    Suzanne : vous avez raison, ce serait bien qu'elle donne de ses nouvelles, la Constance.

    RépondreSupprimer
  19. C'est une escroquerie qui touche également les entreprises. Un grand classique. Là où je bosse nous avons eu droit au même gag. Nous avons recu un mail semblable d'une collègue qui a un rôle international. Soudain plus personne ne savait si elle s'exprimait correctement en francais (elle est binationale)et malgré le style bizarre du message nous serions presque tombés dans le panneau. Très inquiets, nous nous sommes renseignés chez elle. Finalement, ce courrier n'était pas d'elle. Quelqu'un a emprunté son nom et ses adresses emails.
    Certainement que Constance Margain, la vraie, n'est même pas au courant.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.