mardi 15 février 2011

Tirez les premiers, Messieurs les Anglais !



Amis anglophones, savourez-moi ça jusqu'à la dernière goutte ! (Pour les monoglottes, il reste les sous-titres…)

54 commentaires:

  1. héhé... j'aimerai qu'on se préoccupe moins de ceux qui ne veulent pas que je me marie, et plus de ceux qui veulent me jeter du haut des falaises!!
    Loupiot

    RépondreSupprimer
  2. Clap Clap !
    Un peu de franc parler ne fait pas de mal !

    RépondreSupprimer
  3. Il y avait un jeu-concours. Le rosbif devait caser en moins de 4 minutes une critique de l'Islam, une critique des islamo-complaisants, une critique des communistes, une critique des soutiens à la Palestine, une défense de la Vraie Cause Gay et une affirmation selon laquelle l'honnêteté et l'amour de la liberté sont de droite.

    Bravo !

    Résultat ? Cela ressemble à du bon sens et c'est de la bouillie.

    RépondreSupprimer
  4. Mais ça, c'est parce que je suis aveugle et crypto-communiste, voire cypto-communiste-pédé-refoulé.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a beaucoup d'extraits de débats avec ce David Murray. un autre ici par exemple.

    Pas d'accord avec Dorham: c'est du concentré de déclarations, si on veut, mais pas de la bouillie.

    Il dit juste que ses compatriotes sont inquiets, et que l'islam est mauvais.

    RépondreSupprimer
  6. "Mais ça, c'est parce que je suis aveugle et crypto-communiste, voire cypto-communiste-pédé-refoulé."

    J'espère que votre coming-out vous aura soulagé.

    RépondreSupprimer
  7. J'imagine la vie d'un pédé aveugle et communiste. Pas facile.

    RépondreSupprimer
  8. Jacques Etienne,

    Ben, c'est con que mes parents ne soient pas dans le coin...

    ---

    Suzanne,

    "Il dit juste que ses compatriotes sont inquiets, et que l'islam est mauvais."

    C'est surtout l'hôpital qui se fout de la charité. Qui prône le communautarisme si ce n'est le libéralisme anglo-saxon ?

    (entre autres choses, on pourrait en relever d'autres : comme sa petite colère ridicule à propos des massacres de masse communistes)

    RépondreSupprimer
  9. J'en arrive à me demander si Dorham est toujours d'une parfaite bonne foi.

    RépondreSupprimer
  10. Didier,

    Bien sûr que je suis de mauvaise foi, je l'avoue du reste de bonne foi.

    RépondreSupprimer
  11. Je ne sais pas qui est ce Murray mais son discours me plait bien !

    RépondreSupprimer
  12. Si vous lisez l'anglais, allez voir là et revenez me raconter !

    RépondreSupprimer
  13. Entre les Suisses et cet Anglais sorti d'un chapeau, vos intellectuels baissent de régime; avant vous aviez Renaud Camus, Finkielkraut, Murray (le notre) on peut ne pas être d'accord avec eux, mais on n'a pas honte de dialoguer.
    On dirait que vous vous radicalisez!

    RépondreSupprimer
  14. Encore un qui considère que le mariage gay est, non pas un sujet majeur, ni un sujet mineur-croit-il-, mais un sujet tout court, et qui s'étonne de la perte des valeurs et du sens commun. Voilà ce qui arrive quand on fait mumuse avec le réel. Voilà ce qui arrive lorsqu'on a au préalable bâillonné l'opinion au nom de la défense des minorités en criant aux phobes, comme on crie au loup, pour tout et pour rien.

    RépondreSupprimer
  15. « Murray (le nôtre) »
    Lequel exactement ? Parce que si vous faites référence à l'auteur des Exorcismes Spirituels, son nom est Muray.

    RépondreSupprimer
  16. @Didier
    Je vous ai piqué l'extrait.

    RépondreSupprimer
  17. Voilà un pédé qui a des couilles au cul (et ce sont les siennes).

    RépondreSupprimer
  18. Bien d'accord avec Il Sorpasso ! Faut savoir ce qu'on veut à la fin. (Et j'en profite pour le féliciter de son intervention au PI sur le même sujet.)

    RépondreSupprimer
  19. Généalogie du désastre15 février 2011 à 18:37

    "Voilà ce qui arrive lorsqu'on a au préalable bâillonné l'opinion au nom de la défense des minorités en criant aux phobes, comme on crie au loup, pour tout et pour rien."


    Oui, oui... mais bon, centurion, il est temps de rassembler les troupes ! Si vous y tenez absolument vous mettrez les philes derrière, les phobes devant ! les pédés à gauche, les femmes à couilles là, les lesbiennes à couilles ici, les uns, les autres, les libertaires, les ceci, les cela, enfin tout ce fatras de minorités à couilles quoi ! Vous leur remettez un petit coup de sens commun et vous m'envoyez tout ça à la bagarre !

    RépondreSupprimer
  20. Tiens, ce nommé Sorpasso, nous sort une théorie absconse sur le victimaire et le minoritaire qui doivent exister rappelons-le depuis que le monde existe.
    Eh bien non, c'est les homosexuels qui ont fait le coup et à cause d'eux on a l'Islam!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  21. Excellent ce Murray là. Le "Gays for Palestine" est le summum.

    RépondreSupprimer
  22. Ah oui ! j’aime bien ce Murray, et puis… tant pis s’il est de la jaquette ( pardon Corto) de toute façon il est trop jeune pour moi.

    RépondreSupprimer
  23. @Georges
    Merci bien

    @Généalogie
    "rassemblez les troupes", si vous voulez, moi j'attends qu'ils fassent sauter leur lois débiles d'abord, la garantie qu'on me laisse fumer, rouler, bosser, parler et surtout "partager les taches ménagères" comme je l'entends...d'ici là je compte rester bien sage et prendre plaisir à les regarder s'affoler entre eux...

    ..."mais, vous êtes un rat Ferdinant ?"

    @Pierre
    Oui le monde tel qu'il s'exhibe existe depuis au moins les années 70-80

    RépondreSupprimer
  24. Évidemment que Sorpasso a raison.
    On pourrait d'ailleurs faire une liste (qui par définition ne pourra jamais être exhaustive) des choses « qui posent problème et font débat » : la pénalisation de la gifle à ses enfants, la criminalisation des clients de putes, l'interdiction de la clope, l'accouchement sous X avec anonymat ou non, et blablabla.
    Plus une civilisation crève, moins elle veut le voir : elle couvre alors sa déchéance sous un voile d'artefacts de la morale qui, pense-t-elle, la rendront digne et édifiante.
    Nous sommes du côté des opprimés, nous, messieurs-dames ! Pas comme vous tous, les salauds qui croient encore en l'Histoire et, partant, aux rapports de force, et à la vie, et à la mort !
    Car c'est bien de volonté de puissance qu'il s'agit, malgré les apparences ! Volonté de puissance contre soi-même.
    La moraline, c'est la volonté de puissance des agonisants.

    RépondreSupprimer
  25. J'ai du mal à voir le rapport entre l'interdiction de fumer dans des lieux publics et l'effondrement de la civilisation.

    RépondreSupprimer
  26. Enfin bon.
    Tout celà est vrai bien sûr. Mais pendant ce temps...
    L'Hotel de la Marine, bientôt Versailles, quelle décadence...
    Dhimmis des puissances de l'argent, voilà ce que nous sommes bien avant autre chose. Des citoyens qui regardent ça et ne savent pas, plus, où se situer dans ça.

    RépondreSupprimer
  27. Et il n'y plus assez de prêtres. Il faudrait donc plus de dettes.
    On voit d'ailleurs l'efficacité redoutable de la suppression de postes de fonctionnaires pour le budget de la France, n'est-ce pas.

    RépondreSupprimer
  28. C'est bien ce que je pensais Beuche, il n'y a pas de rapport, je suis rassuré, je peux en griller une.

    RépondreSupprimer
  29. Histoire de Beuche16 février 2011 à 09:27

    "On pourrait d'ailleurs faire une liste (qui par définition ne pourra jamais être exhaustive)"

    En quoi la définition de "liste" interdirait-elle la possibilité de toute exhaustivité ? "On ne peut définir que ce qui n'a pas d'histoire" -vous connaissez bien-sûr la source. Par exemple voici la liste sans histoire des courses effectuées hier par mes soins :

    2 livres de margarine,
    3 flacons de vaseline,
    5 grammes de beurre

    Il y a pourtant une liste, un inventaire qui résiste à toute tentative d'épuisement Beuche. Celle, jamais close, des balivernes que vous enveloppez

    RépondreSupprimer
  30. ...histoire suite16 février 2011 à 09:28

    ...des balivernes que vous enveloppez ici dans le papier gras de vos maigres lectures. Vous êtes le Christo Javacheff du vide.

    RépondreSupprimer
  31. ça devait arriver, Carine et Georges, ne parlent plus qu'avec leur derrière!

    RépondreSupprimer
  32. L'adaptation est le propre de l'homme.

    RépondreSupprimer
  33. evidemment, la france n a pas brillee par son pragmatisme...
    http://www.youtube.com/watch?v=0JC2HY0uZEs&feature=related

    RépondreSupprimer
  34. La grosse dame nous dit que:

    Marine le Pen va faire 50% de votes aux presidentielles,

    Le "Bloc identitataire" est a droite de l extreme droite,

    critique les picnic Vin&Saucisson

    nous dit que le debat sur l identite Francaise a cree du racisme..

    La grosse dame nous dit que la laicite est devenu un theme d extreme droite...

    RépondreSupprimer
  35. Heureusement qu'on a la grosse dame, sinon on deviendrait quoi t'est-ce ?

    RépondreSupprimer
  36. la grosse dame n a pas ete applaudie...
    l audience l a trouve plutot chiante a mon sens

    RépondreSupprimer
  37. Enfin, comment peut-on trouver la grosse dame chiante ? Ça n'a pas de sens !

    RépondreSupprimer
  38. la grosse dame, (Francaise) parle dans un anglais hesitant, ne reflechit pas et fait exactement ce que D Murray critique.

    RépondreSupprimer
  39. A savoir,-La droite. c'est mal, point barre-
    pas de reflexion, pas d argumentaire...

    juste un blabla gaucho:

    Bien/Mal Vs Pragmatisme

    RépondreSupprimer
  40. La grosse dame doit avoir de la graisse progressiste plein le cerveau ; et les idées patinent dedans, c'est logique.

    RépondreSupprimer
  41. La grosse dame fait partie d'un mouvement intitulé "Gauche Républicaine",une sorte de parti archéo rad-soc. Un parti Combien (du séminariste Combes président du conseil en 1905).

    Pour les anglophones, la version complète du discours de Murray est sur ce lien: http://www.youtube.com/watch?v=rBC1U2h4qlY&feature=related
    Celaperd le côté bouillie regretté par certains.

    RépondreSupprimer
  42. C'est curieux, moi qui disais toujours : « Messieurs les Anglais, tirez-vous les premiers », je suis obligé de reviser mon jugement.

    RépondreSupprimer
  43. Ce n'est pas "Gays for Palestine" mais "Queers for Palestine". C'est du dégenré, pas du dérangé...

    http://queersagainstapartheid.org/

    http://zombietime.com/sf_rally_september_24_2005/queers_for_palestine/IMG_2206.JPG

    RépondreSupprimer
  44. Ce matin Didier, j'ai pensé à vous, car j'entends sur France culture que la majorité des Tunisiens de Lempedusa ont comme destination : la France. Dominique Paillet qui parlait au nom du gouvernement avait beaucoup de mal à essayer de faire croire que le gouvernement français ne les accueillerait pas et qu'ils ne serait pas régularisés "en douce" (comme d'habitude).
    Un nouveau feuilleton télévisé nous attends donc : On va convoquer la presse la télé, les ONG, le cran, les associations anti-raciste et tout le truc pour renvoyer 100 tunisiens en charter chez eux (histoire de ménager l'extrême droite) et en douce on régularisera le reste. Bientôt sur vos chaînes préférées

    RépondreSupprimer
  45. Mais bien sûr, Julie!
    Et c'est normal car un commentateur de RMC disait que quand les "réfugiés" de Lampeduza parlaient de la France "leurs yeux brillaient". Comment ne pas être sensible à cet acte de foi venant de gens qui ont tant souffert?

    Dommage qu'une fois accueillis les étoiles de leurs yeux cèdent si souvent la place aux insultes de leur bouche...

    Dieu merci, dans ce monde de métamorphoses, une chose reste pérenne : l'innocence de nos "belles âmes" bisounoursiennes.

    RépondreSupprimer
  46. Quand je dis : … régularisés "En douce", il faut traduire dans le langage diplomatique et médiatique :
    "Au cas par cas…" ;
    mais vous l'aviez compris.

    RépondreSupprimer
  47. Chère Julie, je crois que vous avez parfaitement cerné le truc : rien à ajouter pour ma part.

    Sauf ceci : et si comme le prétendent mes amis Ruminants, il s'agit de tortionnaires benaliesques fuyant la juste vindicte du merveilleux peuple tunisien, qu'est-ce qu'on fait : on se garde comme Tunisiens ou on les refout à la baille comme tortionnaire ? Je sens que Mondernœud risque l'implosion, là…

    RépondreSupprimer
  48. Et bien s'il s'agit effectivement de cinq mille "tortionnaires" de l'ancien régime qui fuient de peur des représailles, on les régularise tous et tout de suite sans discuter et on les loges dans des palaces sur la côte d'azur … comme d'habitude…

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.