jeudi 24 février 2011

Les forces de l'avenir sont dans la rue !



Si on veut quelques explications à propos de cette sortie parisienne du club Troisième âge & révolution, on peut aller lire là

11 commentaires:

  1. aller voir chez Fromageplus dans les commentaires., Il en ont attrapé un, un champion , toutes catégorie, un phénomène, un véritable génie, il est indépassable, il surveille la "réacosphère avec ses huit écrans, un géni je vous dit, une pièce de musée : il s'appelle emmanuelroussel, un génie je vous dit!!!
    http://fromageplus.wordpress.com/2011/02/22/exilometre/

    RépondreSupprimer
  2. "Je suis le dernier carré des résistants.... Nous allons dans un petit restau italien..."

    Ah, ben voilà... c'était juste un prétexte pour se faire un restau.

    Les Résistants au restaurant : un nouveau concept. Sévèrement burnés, les mecs : ça résiste, mais faut bien un restau derrière pour s'en remettre. En effet...

    "Je n'ai pas dormi la nuit précédente, l'excitation sans doute."

    Monsieur est trop modeste. Le danger, oui ! L'angoisse d'avoir à affronter l'hydre fasciste le lendemain ! On n'est jamais sûr d'en sortir vivant !

    RépondreSupprimer
  3. Didier, monsieuy a raison, je suis allez voir chez Fromageplus, il y a un vrai de vrai, imbattable! c'est à mourir de rire

    RépondreSupprimer
  4. Monsieur Y et Julie : je viens d'y aller. Pfiou ! j'avais du retard ! C'est vrai qu'il est de première grandeur, le camarade Rousselet. Cela dit, il a du cran, à s'accrocher comme ça, seul contre tous.

    Marchenoir : Ah, vous venez de découvrir mon ami Babelouest ! Simplet, pour les intimes…

    RépondreSupprimer
  5. Didier:
    c'est bien la première fois que je vous vois prendre la défense d'un "seul contre tous".

    RépondreSupprimer
  6. L'un de ces abrutis dit tout, à 0,38:"il pourrrait faire semblant d'aimer le vin, Sarkozy, mais non, il ne le fait pas".

    Voilà, tout est résumé. Des imbéciles qui veulent être pris pour des imbéciles, qui veulent un Chirac ou un Mitterrand qui est dans "l'incarnation", le symbole.

    RépondreSupprimer
  7. @ XP. Comme pourrait le dire Geluck : quand vous étiez jeune, vous étiez con... Vous êtes resté très, très jeune.

    RépondreSupprimer
  8. "" Êtes-vous les Pôv'cons ?" , oui, ils en sont, nous en sommes."

    Et heureusement ! S'il s'était adressé ainsi à des gens qui ne l'étaient pas, il aurait pu les froisser.

    RépondreSupprimer
  9. « Heureusement pour lui [Sarkozy], j’ai pas entendu ce qu’il m’avait répondu, parce que sinon… »

    Ahahahahah ! Impayable, ce gus ! On dirait la fameuse réplique de Michel Blanc : « Je sais pas ce qui me retient de te casser la gueule, tiens ! »

    RépondreSupprimer
  10. @lediazec

    "quand vous étiez jeune, vous étiez con... Vous êtes resté très, très jeune."

    Oui, je suis reté jeune, c'est un fait... Quelque chose me dit qu'on peut pas en dire autant que de toi, vieux machin^^

    Même tout jeune, tu devais être intérieurement aussi vieux et con que le désormais célebre pov'con.

    C'est votre nouveau sanit patron, à vous les vieux cons et les bouseux^^

    RépondreSupprimer
  11. Mais enfin, qui peut se targuer de n'être pas le con d'au moins une personne en ce bas monde ? Ni moi, ni aucun de ceux qui viennent ici, je suppose.

    Du reste, pour commencer, j'aurais tendance en ce qui me concerne à définitivement placer dans le camp des cons tous ceux qui, de gauche à droite, écrivent pov'con au lieu de pauv'con.

    De fait, ce n'est pas parce que Sarkozy fait à l'oral en moyenne une faute de français toutes les trois phrases qu'il faut retranscrire ses paroles en y ajoutant une orthographe défaillante, qui rend d'ailleurs bien moins compte de la teneur du message présidentiel ; car on peut se demander si, dans son esprit d'éternel Neuilléen, ce n'était pas tant le substantif « con » que l'adjectif « pauvre » qui constituait la véritable insulte à l'adresse du pépère qui refusait de lui serrer la pince au Salon de 2008, ce que restitue beaucoup moins bien ce ridicule « pov' » qu'on voit partout et qui ne veut strictement rien dire.

    (Quant au pépère en question, venant de découvrir les vidéos de celui qui essayait de se faire passer pour lui, je trouve qu'il fallait être bien naïf pour estimer cet usurpateur crédible)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.