jeudi 24 février 2011

À l'ombre des hyènes staliniennes françaises

Ça existe encore, cette engeance, la hyène stalinienne française ? Il faut croire, oui. À quoi la reconnaît-on ? À son extrême cohérence intellectuelle et à un sens moral au-dessus de tout soupçon. Ainsi, la hyène stalinienne française, en tant que sous-espèce collabobo, s'indigne à grand bruit contre ce qu'elle appelle la double peine, dès qu'il s'agit de renvoyer dans son gourbi natal le surineur allogène ou le violeur exotique.

En revanche, lorsqu'un Zemmour est condamné par un tribunal pour avoir énoncé une évidence, la hyène stalinienne sort son porte-voix pour exiger qu'il soit en outre foutu à la porte par son employeur. Au nom des mêmes “valeurs” et, bien entendu, sans l'ombre d'un éclair de malice dans le regard. Car si la hyène ordinaire réussit parfois à nous faire croire qu'elle rit, sa variante franco-stalinienne n'essaie même plus.

40 commentaires:

  1. Ca serait amusant de rappeler aux syndicats que leur boulot est de défendre les salariés...

    RépondreSupprimer
  2. Pour Zemmour, ce que vous appelez double peine pourrait n'être en l'occurrence qu'un saut d'une chaîne à une autre, cela ne mettrait pas l'exercice de sa parole en péril.
    Sur une chaine non nationale, il pourrait même en rajouter dans ce qu'il aime.Et lui qui ne cesse de réclamer de lourdes peines pour tous les délinquants (qui comme on le sait sont noirs ou arabes), peut s'estimer satisfait, il n'a pas prêché dans un désert, la justice l'a pris la main dans le sac, pour une peccadille, c'est ce qu'on appelle la tolérance zéro, ça marche pour tout le monde.

    RépondreSupprimer
  3. " ça marche pour tout le monde" wouaaaaarrrrfffff ....
    Geargies

    RépondreSupprimer
  4. Purée, c'est pénible de lire les commentaires de Pierre:
    -Renaud Camus est antisémite, blabla bla...
    Zemmour a dit que tous les délinquants étaient noirs et arabes, bla bla bla...

    Pierre, il n'y a donc pas assez à contredire chez Zemmour et chez Renaud Camus pour que vous en rajoutiez une couche, ou mentiez carrément ?
    Lisez donc le Journal de Renaud Camus, lisez-le vraiment, pas comme les andouilles qui en citent trois bouts de phrases tirées de leur contexte et rabibochées de traviole, ou comme ces andouilles inverses qui le portent aux nues mais n'en ont pas tourné trois pages. Trouvez dans un des tomes de ce journal quoi que ce soit d'antisémite (dans le sens commun du mot) et je vous fais livrer une gerbe de fleurs ou un colis de chocolat, j'en fais ici la promesse.
    Non mais.

    RépondreSupprimer
  5. Suzanne, je vous gêne, je le conçois, ici c'est plutôt la brosse à reluire qui fonctionne dans un choral quasi unanime pour des idées d'extrême droite, bon, vous ne souffrez pas les miennes, qu'y puis-je.
    Trouvez dans mes quelques interventions, Suzanne, le moment où je dis que Camus est antisémite, vous voulez parler de ça: "C'est une constante chez Renaud Camus, il trouve que les Juifs s'expriment trop souvent. Serait-il repris par ses vieux démons?" C'est une allusion à la polémique où je ne suis pour rien dont il a été l'objet et peut-être bien la victime, oui, après ses mots sur France Culture.
    Zemmour? Je ne dis que ce qu'il a dit, me semble-t-il, aussi laconiquement. Vous voudriez que j'en rajoute, non merci pas moi.

    RépondreSupprimer
  6. La CGT et les associations antiracistes qui ont porté plainte devraient demander qu'on foute à la porte TOUS les auteurs de reportages, TOUS les photographes, qui ont laissé voir qu'il y avait beaucoup de Noirs et d'Arabes en prison. Chaque fois qu'on a un reportage sur la BAC à Paris ou la surpopulation dans les prisons... on voit majoritairement des interpellés ou des prisonniers noirs. (Bon, pas à Loudéac, d'accord.) Maître Eolas, qui n'est pas réputé pour ses idées zemmourisantes, disait qu'il suffisait d'aller dans un tribunal d'Ile de France et d'écouter le nom des délinquants...

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne, ça marche pour tout le monde les chocolats ?

    Voici des extraits tirés de "La Campagne de France" :


    Et encore celui-ci


    Et enfin ce dernier, sans équivoque.

    RépondreSupprimer
  8. Moi je pense surtout à Monsieur Dupond-Durand dans une telle situation. Fort heureusement Eric Zemmour n'a pas, je crois, grand chose à craindre concrètement, si ce n'est peut-être devoir changer d'employeur. Sa notoriété le protège. Mais un inconnu, accusé de racisme par une quelconque association remplaciste, que deviendra-t-il? Entre les frais de justice, l'atteinte à sa réputation, le probable licenciement par un employeur terrorisé à l'idée d'être accusé d'employer un raciste, l'ostracisme de ses voisins bien pensants etc. Sa vie sera brisée, peut-être irrémédiablement. C'est pourquoi il est si important que quelqu'un comme Zemmour défie publiquement ces lois iniques. C'est une des seules chances de parvenir à terme à les faire disparaitre.

    RépondreSupprimer
  9. Pierre: vous reprenez les termes de la polémique, pas ceux du Journal. Ce ne sont pas les mêmes. Vous me dites: "il est coupable, puisqu'il y a eu accusation et polémique"
    Avez-vous lu "La Campagne de France", Pierre ? Si oui, sauriez-vous retrouver la page où figurent les mots "collaborateurs de l'émission de France Culture" ?
    Et les "gnagnagna, je sais bien que je dérange dans le chœur des compliments unanimes..." arrête ton char, Ben-hur.

    RépondreSupprimer
  10. Blanc: ha ha ha.
    (j'ai le livre à la maison, tra la la...)

    RépondreSupprimer
  11. Médicalement, Pierre serait une sorte d'improbable lubrifiant-vomitif...
    Inutile et de goût insupportable.

    RépondreSupprimer
  12. Vous vous êtes creusé la cervelle longtemps, pour trouver ça Pakounta? C'est impressionnant.
    Vous n'avez que ça en magasin?
    Si vous êtes un représentant des idées que je combats ici, il est sûr que je me fais du souci pour rien.

    RépondreSupprimer
  13. Mais qui vous oblige à combattre les idées d'ici en les déformant, Pierre ?
    Mais quoi ou qui vous sentez-vous mandaté ?
    Libérez-vous de ce lourd fardeau et laissez les gens d'ici vivre leur vie !
    Surtout que quand quelqu'un est d'accord avec un autre, vous appelez ça de la flagornerie.
    Et quand on est d'accord avec vous, cela s'appelle comment ?

    RépondreSupprimer
  14. "PAR quoi ou par qui vous sentez-vous mandaté"...

    RépondreSupprimer
  15. Oh, Pierre, vous savez, défendre des idées sur les blogs, hein... Et puis, les bonnes idées, on ne les défend pas. On les cultive, on les promeut. Par contre, citer un extrait de livre qu'on a lu, ce n'est pas difficile.

    RépondreSupprimer
  16. "PAR quoi ou par qui vous sentez-vous mandaté"...
    Et vous Carine?
    Moi je m'automandate, je suis assez grand!

    RépondreSupprimer
  17. Pakounta, la voie orale n'a pas l'exclusivité, tout dépend de la galénique, etc...

    Didier: je savais bien que je fréquentais un blog d'extrême droite, omerdalors !

    RépondreSupprimer
  18. Que voulez-vous c'est la "démocrasouille-bobo-libérale", mon cher Didier.

    RépondreSupprimer
  19. Pierre:
    "Moi je m'automandate, je suis assez grand!"
    Très bien.
    Et bien faites-nous l'honneur de nous croire assez grands nous aussi pour penser par nous-mêmes, sans flagornerie (terme qui revient sans cesse sur votre clavier) et sans opposition systématique.
    Je ne vois pas l'intérêt qu'il y a à venir lire un blog pour s'opposer de façon SYSTEMATIQUE à ce qui y est dit.
    Cela agace.
    S'il n'y a rien de rien qui vous plait ici, pourquoi venez-vous? Arrêtez de vous faire du mal.
    Après tout, moi, c'que j'en dis... Je suis mal placée pour en parler.
    Et ce n'est certes pas à moi de vous faire cette remarque.
    Faites donc comme bon vous semble...

    RépondreSupprimer
  20. Je suis content, je viens d'apprendre, de sa plume, que Pierre "combat des idées"...

    Moi qui croyais que c'était un simple d'esprit !

    RépondreSupprimer
  21. Outrepassés la novlangue réac, "la bienpensance", blabla, "les bobos", blabla, et toutes les conneries crasse du même tonneau, qui font des pseudos réacs de magnifiques équivalents du neuneu de gauche de base, j'affirme que l'on peut tout à fait trouver consternant cette condamnation tout en étant de gauche, Pierrot.

    Il suffit d'être logique, de disposer du minimum d'esprit critique et l'on comprend vite qu'indiquer que la majorité des délinquants soient d'origine étrangère n'établit pas nécessairement un lien de cause à effet entre l'origine ethnique et l'absence de conformité aux Lois. En gros, ce n'est pas la même chose que de dire que tous les arabes et les noirs sont nécessairement délinquants et ce, parce qu'ils sont noirs et arabes (ce que certains pensent ici, j'en conviens).

    Vous combattez des idées, Pierre ? C'est courageux. Vous voulez vraiment ressembler à ces autres pitres qui s'imaginent ici faire dans la Résistance. Vous êtes sur un blog. Ce qui se passe ici n'est rien. Vous ne combattez rien et eux ne résistent à rien. On taille le bout de gras : voilà tout.

    RépondreSupprimer
  22. Didier,

    Si vous vouliez avoir l'obligeance de répondre aux premiers commentaires, comme de coutume, ça me permettrait de résilier mon abonnement aux commentaires suivants.

    Parce que, bon...

    RépondreSupprimer
  23. J'arrête là Pierre, tout le monde vous tombe dessus et vous vous êtes déjà fait plein d'amis.

    RépondreSupprimer
  24. Nicolas, vous pouvez résilier : j'ai rien à dire et je bosse…

    RépondreSupprimer
  25. Didier : pour une fois que ma connection remarche, j'en profite... Bon courage.

    RépondreSupprimer
  26. Comme Dorham.
    Nicolas, quel snob...

    RépondreSupprimer
  27. Bon je n'ai pas l'intention de faire un débat à l'infini, moi non plus:
    Je trouve d'abord amusant: L'"indignation hesselienne" de Didier Goux.
    Ensuite, Je ne veux surtout pas empêcher Zemmour de parler, j'ai même dit le contraire.
    Je minimisais simplement cette notion de double peine appliquée à quelqu'un, qui me semble ne pas cesser de la réclamer mais dans d'autres applications plus graves pour un type ou une famille.
    Pour le reste, je m'en tape, j'ai mes idées, je les préfère à celles qui sont exprimées ici d'une manière générale,mais celles extrémistes ou blessantes pour les autres je me permets de les relever, parce que je suis comme ça et parce qu'on est sur un blog pour dire ce qu'on pense.

    RépondreSupprimer
  28. Je n'ai pas de chance; à chaque fois que je discute un point du journal de Renaud Camus, c'est avec des gens qui ne l'ont pas lu. Ou alors Pierre est diabétique et allergique à tous les pollens de toutes les fleurs.

    RépondreSupprimer
  29. @Pierre : « ici c'est plutôt la brosse à reluire qui fonctionne dans un choral quasi unanime pour des idées d'extrême droite »
    Non sans dec ?
    Personnellement que les gens qui vont sur un blog de gauche soient surtout des gauchistes contents de discuter entre gauchistes…ça a tendance à ne pas trop me surprendre.

    RépondreSupprimer
  30. Je vais sans doute vous décevoir, Suzanne, j'ai en effet arrêté de lire Camus, depuis Rannoch Moor, j'ai lu tous les autres journaux depuis Journal Romain, et si je l'ai fait c'est parce que je les trouvais brillants et passionnants et si j'ai arrêté maintenant c'est parce que je les trouve de moins en moins brillants et de moins en moins passionnants, qu'y puis-je? Une explication peut-être, voilà: Je trouve que Renaud Camus se radicalise, qu'un journal n'est pas un pamphlet idéologique, qu'il joue avec des choses dangereuses avec ses condamnations du "vivre ensemble" et qu'il se répète sans cesse avec des aventures d'hôtel, de bruits,de chauffage, sans intérêt.Mais peut-être ai-je moi-même changé, toute critique est subjective.
    Eh bien oui, je préfère les journaux de de Didier Goux, ce qui explique peut-être ma présence ici.
    J'ai lu avec précaution la Campagne de France, je n'y ai rien trouvé d'antisémite, et K 310, Journal 2000 où est relatée toute la polémique.
    Ma désillusion voyez-vous, arrive plus tard.
    Voilà vous avez votre réponse, maintenant vous pouvez continuer à dire que je n'ai pas lu Camus, je m'en moque.

    RépondreSupprimer
  31. Bon, Pierre, si vous n'avez rien trouvé d'antisémite chez Renaud Camus, je ne sais pas de quoi on discute alors. C'est peut-être moi qui ai mal compris.
    Vous préférez le Journal d'avant Parce que vous préférez sa vie d'avant, peut-être ? Celle de ses amours compliquées, de ses tricks, des expositions et des grandes heures de Plieux ? Je partage un peu votre avis, voyez-vous, j'ai du le dire ça et là, mais je pense aussi la même chose du Journal de Léautaud, et de presque tous les Journal (aux ?) des diaristes qui avancent en âge. Et si c'était ce qui touche au vieillissement, qu'on n'aime pas lire ? Les maux physiques, la baisse de l'énergie, le ressassement, la nostalgie du passé, et tout et tout ?

    RépondreSupprimer
  32. ... et nous serions des lecteurs de journal comme on est spectateur de série, de feuilleton, réclamant notre lot d'aventures, de nouveautés...

    RépondreSupprimer
  33. J'ai aimé le journal de Léautaud jusqu'au bout. Par contre j'ai cessé de lire celui de M. Camus aussi.

    RépondreSupprimer
  34. Oui, Suzanne, la comparaison avec le journal de Léautaud me parait pertinente, les journaux de celui-ci à partir de 1936 et ensuite après la guerre, me sont plus pénibles à lire. Peut-être la vieillesse a-t-elle une action, mais je crois que c'est surtout le côté réactionnaire, figé, vindicatif, agressif vis à vis de l'autre,qu'on retrouve chez les deux qui me gêne terriblement.
    Mais l'âge n'est pas une règle, le journal de Gide, dans les dernières années, est au contraire lumineux, il se remplit d'air, de liberté, d'ouverture, de tolérance, de modestie pour soi et d'estime pour les autres.

    RépondreSupprimer
  35. ... Avec Renaud Camus, nous vieillissons ensemble, marchant côte à côte sur le même chemin pavé des mêmes embûches... déjà moins seuls de savoir que l'autre existe ... Geargies.

    RépondreSupprimer
  36. Au bout du compte, Pierre, Suzanne, Catherine… et moi-même sommes assez d'accord à propos du journal de Camus dans ses dernières livraisons.

    Ça fait tout bizarre, d'être d'accord avec Pierre…

    RépondreSupprimer
  37. Pierre disait:
    "la justice l'a pris la main dans le sac, pour une peccadille,"
    la "justice" un peu aidée par les associations anti-France, quand même. Une peccadille qui fait gagner de l'argent à ces dites associations quand même, dont c'est le but d'ailleurs.

    "c'est ce qu'on appelle la tolérance zéro, ça marche pour tout le monde."
    C'est un cauchemar, reveillez-moi !
    Pierre pense , peut-être même est-il sncère..., que ça "marche pour tout le monde". On ne vit sans doute pas sur la même planète.

    RépondreSupprimer
  38. Euh, c'est pas Renaud Camus la main dans le sac, il parlait de Zemmour.
    je précise pour les distraits ^^

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.