lundi 28 septembre 2009

Histoire d'otarie (puis d'eau tarie)

Tout à l'heure, aventure typique de l'homme moderne, je roulais vers Pacy-sur-Eure pour aller y chercher deux baguettes “tradition” (pain réactionnaire, donc) et une boîte de Vache qui rit chez l'épicier divers – le fromage idiot étant destiné à la préparation de nan, ces pains indiens fourrés, que Catherine destine à accompagner le riz que nous avons oublié de servir hier midi à Zoridae, Balmeyer et Nicolas.

Ce début de billet pourrait nous orienter vers la comtesse de Ségur et ses Mémoires d'un nan, ou encore du côté de chez Paul-Jean Toulet et de son Amie nan – mais il n'en sera rien.

Il s'est trouvé qu'entrant dans Pacy j'ai croisé une affiche publicitaire immobile, vantant un prochain spectacle d'otaries vivantes. J'ai aussitôt cherché à imaginer à quoi pourrait bien ressembler un spectacle d'otaries mortes – j'ai rapidement renoncé. De même, je suppose qu'il doit être bien difficile, pour un amateur de numéros de puces savantes, de se figurer une représentation ne comportant que des puces stupides. Et jamais, je pense, vous ne pourrez traîner un amoureux de haute voltige à un spectacle de basse voltige.

Coming back home, mon petit panier sous mon bras, et voulant me laver les mains, comme il nous est désormais enjoint de le faire par voie d'affiches toutes plus comminatoires les unes que les autres, j'ai constaté que l'eau avait été coupée dans tout le Plessis-Hébert, pour un temps indéterminé : les ouvriers qui travaillent à changer la physionomie de la place de l'Église venaient, dans leur enthousiasme de travailleurs du lundi matin, d'exploser une canalisation.

On s'est donc brossé les dents à la Contrex, en espérant ne pas trop mincir des gencives.

26 commentaires:

  1. Faites attention à bien recracher la Contrex.

    RépondreSupprimer
  2. Ce spectacle d'otaries vivantes est sûrement très très bien.

    RépondreSupprimer
  3. Bon finalement, il vous manquait le cantal ?.

    RépondreSupprimer
  4. Je passe l'esprit léger et les gencives minces. Très drôle. :)

    RépondreSupprimer
  5. Oh ! T'as (oublié le) riz ?

    (private joke).

    RépondreSupprimer
  6. Il serait temps que les soeurs ressucitent leur blog, j'aimerai s bien savoir faire des nan.

    Je me demande toutefois où les indiens se procrurent de la Vache Qui Rit

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne : merci !

    Nicolas : ne soyez pas inquiet : on sait ce qui est bon pour nous...

    (Et j'ai mis un lien sur votre billet.)

    PRR : Mais oui, sûrement !

    Circé : non, finalement, hier, on l'a joué (vrai) gruyère, parmesan et livarot au lait cru.

    Arf : votre esprit léger, c'est hélas pour moi ce qui nous différencie...

    Franssoit : les frangines sont des faignasses. Quant à la Vache qui rit, je me suis posé la même question à midi.

    RépondreSupprimer
  8. Un billet comme on les aime, histoire de bien débuter la semaine, avec au passage un clin d'oeil au chanteur canadien !

    RépondreSupprimer
  9. Un spectacle d'otaries mortes, c'est un jeu télévisé...

    RépondreSupprimer
  10. Ah, oui, pas con ! Ou une émission de télé-réalité, type Loft Story...

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas fait courir une odieuse rumeur comme quoi vous ne seriez pas l'atroce réactionnaire que vous prétendriez être.
    C'est vrai ?
    Si c'est vrai, mon univers s'écroule.

    RépondreSupprimer
  12. Rassurez-vous : je viens d'être triomphalement réélu président de l'association des anciens de la division Charlemagne. On peut donc continuer à me haïr en toute quiétude d'esprit.

    RépondreSupprimer
  13. Emanu, ne le croyez pas ! Moi, l'Irremplaçable épouse, je vous le confirme, il est gentil !

    RépondreSupprimer
  14. P'tain ! tout le monde il est contre moi, ici !

    RépondreSupprimer
  15. Non seulement il est très gentil mais en plus, heu...

    RépondreSupprimer
  16. Quand Didier fait le marché, c'est ici .

    RépondreSupprimer
  17. ancien de la Charlemagne !
    Bondiou mais nous nous sommes cotoyés alors !

    RépondreSupprimer
  18. J'observe que Catherine évite soigneusement de répondre à la suggestion faite à propos du blog culinaire... Dommage ! Moi aussi, j'aimerais bien une résurrection.

    RépondreSupprimer
  19. Chez la famille Addams, on regarde sûrement des spectacles d'otaries mortes-vivantes...

    RépondreSupprimer
  20. Je dis "Ha, ha!" également. Et je pèse mes mots. Bien cordialement.

    RépondreSupprimer
  21. Agnès, il faut beaucoup de temps et j'en passe déjà trop sur les blogs.

    RépondreSupprimer
  22. @Catherine : non mais gentil comment ? Carrément choupi ? Oh mon dieu, je dois trouver un anxiolytique immédiatement..

    RépondreSupprimer
  23. Emanu, oui on peut dire carrément choupi : ) Mais je n'en dirai pas plus, il a une réputation d'affreux troll à soutenir !

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.