lundi 14 septembre 2009

La pédophilie ne passera pas ! (Pas par moi, en tout cas...)

Quand un preneur de clichés à nette tendance pédophile œuvre pour la bonne cause, qu'il est confortablement installé dans le sens du vent de l'Histoire, on ne dit plus qu'il est un pédophile, mais un publicitaire. Souvenez-vous-en.

26 commentaires:

  1. Didier, vous êtes trop vieux. En ce qui vous concerne, un garçon qui souhaiterait vous phototgraphier serait gérontophile.

    RépondreSupprimer
  2. Eh t'as vu, phototgraphier, dis donc !

    RépondreSupprimer
  3. Ce genre de photo me gêne. Utilisation de l'image de l'enfant à des fins commerciales. Dans une attitude qui n'est pas celle d'enfants. Reflet d'un phantasme d'adulte mercantile.

    RépondreSupprimer
  4. Ce sont les parents qui ont amené leurs enfants chez le photographe à la manque, et ce sont eux les, je ne sais comment les caractériser, les profiteurs sur le dos des enfants. Lamentables personnages.

    RépondreSupprimer
  5. Etrange, la même inversée (white boy, black girl) ne renverrait pas le même message subliminal. Etonnant.

    RépondreSupprimer
  6. Ca n'a rien de pédophile. C'est juste la photo d'un jeune noir en train de tenter de piquer le chewing-gum d'une charmante jeune fille blanche.

    Pour être complet dans l'analyse, il faudrait leur demander leurs religions. Aussi bien ce cliché est non seulement raciste mais aussi antisémite (si le noir est bien juif mais chez Didier on aura tout vu). Par contre, si le cliché avait été pris avec un grand angle, on aurait pu avoir une idée plus précise de la religion mais il aurait vraiment été pédophile.

    RépondreSupprimer
  7. Emma (en amont) et Appas (en aval) ont tout dit.

    RépondreSupprimer
  8. Qui est le publicitaire ? Quelle est la pub ? Mettez des liens !

    RépondreSupprimer
  9. Juste un mot pour vous dire que je n'étais pas (encore) mort ! Et merci pour tous vos derniers billets. Quant à la photo, elle me gêne aussi . Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  10. Franssoit : y a pas d'âge pour être pédophile ! Cela étant, mon immense amour des enfants étant largement connu, voilà au moins une accusation qui ne devrait pas me retomber dessus.

    (Encore que des esprits tordus pourraient très bien, j'y songe seulement, prétendre que je déteste les enfants à seule fin de RÉSISTER à mes penchants pédophiles...)

    Appas & Emma : je travaille dans le même immeuble qu'un mensuel fait pour les parents : si vous saviez le nombre que je vois, de ces pères et mères qui amènent leurs rejetons aux "castings" ! Mais je dois dire que la plupart des photos qui en résultent sont tout de même moins "connotées" que celle-ci.

    PRR : oh, à peine subliminal, le message ! Comme le faisait remarquer un commentateur sur le blog où j'ai piqué la photo (j'ai oublié lequel !), il y a chez le petit mâle divers un raidissement du corps, une sorte d'amorce de mouvement de recul. Et c'est la petite "souchienne" qui sollicite le baiser, qui avance son torse vers lui. Bref, ça connote velu, comme dirait l'autre.

    Nicolas : respirez un grand coup, reprenez une mousse : ça va vous passer...

    Christophe : en quelque sorte, oui.

    Paul : je n'en sais rien ! Je ne me souviens même déjà plus sur quel blog j'ai piqué la photo cet après-midi, alors...

    RépondreSupprimer
  11. Désopilant ! C'est encore plus "moderne" que Benetton !

    RépondreSupprimer
  12. Allez, très cher, un peu de modernité que diable !! C'est meugnon comme tout ce baiser pré-pubère et inter-ethnique.. Après que les parents d'enfants photogéniques se transforment en mère maquerelle est un autre débat.. (j'adore commenter sur votre blog je peux y laisser s'exprimer mon côté précieuse ridicule au verbiage desuet)

    RépondreSupprimer
  13. Un manque de professionnalisme qui me déçoit, qui nous déçoit tous je pense !

    RépondreSupprimer
  14. Si ça se trouve la petite a une perruque. Je trouve sa blondeur pas franchement naturelle. L'éclairage peut-être.

    RépondreSupprimer
  15. C'est Barack Obama et Hilary Clinton à l'élection de délégué de classe de l'école élémentaire (ok, je sors) ?

    RépondreSupprimer
  16. Entre gosses, c'est pas de la pédophilie. Faut pas voir le diable partout.

    Photo évidemment bien dans l'air du temps, tout ce qu'il y a de plus correct. Deux Blancs ensemble, c'eût été choquant, politiquement parlant, parce que non réprésentatif de la meeeerveilleuse diversité.

    RépondreSupprimer
  17. Bab : oui, j'ai tout de suite pensé à Benetton, moi aussi : un précurseur, celui-là...

    Emmanuelle : ce blog est garanti SANS modernité ! C'est pour cela qu'il est très bien fréquenté. Notamment par le gang des mamies progressiste, que vous venez de rejoindre : soyez la bienvenue...

    Paul : je sais, je suis en dessous de tout !

    Sniper : et le petit noir aurait été passé au brou de noix, façon Al Jolson ?

    Criticus : ce serait le baiser de la mort subite, alors ?

    Yanka : je parlais de pédophilie par rapport à celui qui regarde, pas pour les mômes eux-mêmes, évidemment.

    (D'autant que la pédophilie ne fait pas partie des choses qui me soulèvent d'indignation, je dois dire.)

    RépondreSupprimer
  18. Nicolas : ha ha ha (mais qu'il est bête, lui alors !)

    C'est une image qui rate son message (type l'amour n'a pas de couleur, vive l'innocence enfantine)parce que les enfants qui s'embrassent sur la bouche sont nus et coupés au niveau du sexe. Il y a une suggestion déplacée, compte tenu de l'âge des bambins.

    RépondreSupprimer
  19. Didier, je ne parlais pas de votre attirance pour les enfants, mais d'une éventuelle attirance d'un photographe pour vous.

    Il ne s'agit pas d'un cliché pédophile mais raciste, encore un nègre qui vient nous piquer nos gonzesses !

    RépondreSupprimer
  20. M'en fous, j'ai le droit, je ne suis ministre de rien !

    RépondreSupprimer
  21. Franssoit : mais non, c'est elle qui le cherche, ça se voit !

    (Suis pas ministre non plus...)

    RépondreSupprimer
  22. « Yanka : je parlais de pédophilie par rapport à celui qui regarde, pas pour les mômes eux-mêmes, évidemment. »

    Mouais, bof ! la photo ne me parait pas susceptible de mettre en branle quoi que ce soit dans le calcif d'un amateur de chair tendre et fraiche : elle n'a strictement rien d'érotique et ne vise pas à cela non plus. Des enfants nus, dont on ne voit pas les sexes, c'est tout de même pas devenu si rare que ça doive forcément exciter la libido même d'un pédophile avéré. Si ?

    RépondreSupprimer
  23. Yanka : je ne sais pas, je n'ai pas d'avis autorisé sur la question, les enfants me laissant particulièrement froid – au moins en ce domaine.

    RépondreSupprimer
  24. Cette photo apparait aussi chez l'un de nos blogueurs alliés.
    J'ai trouvé assez bien vu l'un des commentaires qui disait.

    "Sur la photo c'est la petite souilleuse de race qui se penche vers le petit noir. Par ailleurs elle est visiblement plus jeune que lui.

    Donc le message véhiculé par ce cliché est triple :

    - les blanches sont des salopes et ce dès leur plus jeune âge,
    - enourageons la sexualité des enfant dès 6 ans : le baiser se fait sur la bouche et pas sur la joue,
    - encourageons la sexualité interraciale comme on dit sur les sites pornos américain. "

    RépondreSupprimer
  25. Ces angelots font bien pire que ce chaste baiser dans leur chambre entre frère et soeur , copains ou cousins, et ça ne date pas d'hier ...dans des jeux de papa et maman et de docteurs, quand ce n'est pas sans aucune justification autre que leur curiosité et leur libido enfantine, parce qu'elle existe n'en déplaise à beaucoup. Il faut ne pas avoir eu d'enfant pour l'ignorer..ou se voiler la face.
    Quant à l'exploitation de leur image à des fins marchandes, oui c'est abusif puisque les enfants ne sont pas en mesure d'en discerner toutes les retombées, ces messages de pub sont d'ailleurs nuls de banalité, attendus, vides de sens et ringards. Et quant au regard adulte, s'il y en a de très crades hélas, il y a aussi de tout à fait innocents, et ça m'énerve aussi pas mal que toute main posée sur un enfant pour une caresse purement affective soit taxée louche, voire perverse, dans la seconde qui suit, que tout regard appuyé soit qualifié de vil.
    La nudité d'un enfant devient choquante, c'est qd même grave, c'est une dérive de notre société mercantilisée, si ces images n'avaient pas été surexploitées pour du business, on n'en serait pas là.
    Personnellement j'ai toujours embrassé ma fille sur la bouche (bon, je mets pas la langue) pendant toute son enfance, elle aussi, et encore aujourd'hui bien qu'elle ait 24 ans.
    Finalement je suis plus choquée par le fait que l'on habille des petites filles comme des femmes dès 8/10 ans, qu'on les laisse se maquiller et à qui on achète des strings....

    RépondreSupprimer
  26. « Personnellement j'ai toujours embrassé ma fille sur la bouche (bon, je mets pas la langue) pendant toute son enfance, elle aussi, et encore aujourd'hui bien qu'elle ait 24 ans. »

    C'est une pratique qui nous vient d'outre-Atlantique et que je trouve personnellement révoltante...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.