lundi 21 septembre 2009

Finalement, tu reviendras à Plieux (mais juste pour l'argent)

Je dois l'avouer : j'ai menti à Mathieu-avec-un-seul-t, quand je lui ai dit qu'il n'y aurait pas, au Plessis, d'apéro avant demain. Mais c'est entièrement de la faute de l'Irremplaçable.

Que s'est-il passé, ami lecteur, qui n'est nullement mon ami ? Ceci : prévoyant la fin du Brigade mondaine en cours pour demain soir, et peu encline à ressortir demain, la dite Irrempe a acheté dès ce matin une bouteille de whisky Famous grouse. Et, tout à l'heure, six heures venant de sonner, elle a fait irruption dans La Case (la maison du nègre (la maison de l'écrivain de couleur (la maison du barbouilleur divers))), me demandant innocemment si j'en avais encore pour longtemps. J'ai tout de suite compris, au ton (en emporte le vent), qu'elle avait plus ou moins envie de s'en jeter un petit – je n'avais rien contre non plus. Et on l'a fait.

Mais on n'a pas perdu notre temps ; surtout moi. Car, en trois whisky-coca (oui, je sais... mais je vous emmerde, je bois ce que je veux : quand je mourrai, je ne compterai pas sur vous non plus, alors, hein...), nous eûmes en moins d'une heure, moi parlant dans le vide et elle notant sur le calepin (et faisant aussi le “mur de squash”), dressé le scénario du prochain BM.

Il se passera de nouveau dans un village du Gers nommé Plieux. Ingrédients : une troupe de scoutesses (que l'on appelait des “Jeannettes” dans notre jeunesse de vieux), un travesti perturbé et d'origine danoise (très perturbé, plus ou moins violeur et assassin de scouteuses), deux gardiens innocents dans le château d'un écrivain absent, un indice déposé lors d'une visite du dit château, pour faire accuser nos deux gardiens innocents. Et, en toile de fond, les petits culs frais de nos scouteresses rescapées. Et la mère du travesti danois, et la femme du couple de gardiens occasionnels qui, par miracle, comprend un peu le danois.

Bref : du bruit, de la fureur, du sexe, de l'air pur, des visiteurs hautement portraiturés, du Tariquet – et un chèque au bout du compte. Bonne nuit, les pauvres !


[Je sais que ce billet n'a aucun intérêt. Sauf pour moi, et je ne savais pas où le noter. Vous ne pouvez pas savoir combien de scénarios de BM ont jailli à l'heure de l'apéro, et ont disparu corps et biens dans la nuit qui a suivi : c'est une éruption volcanique qui n'est plus que cendres froides au réveil (laissez : c'est mon côté poète). Or, j'ai passé l'âge de perdre des idées, même quand elles sont stupides. Donc, je note sur le support le plus proche. Et le support le plus proche, c'est vous – pas de bol.]

28 commentaires:

  1. Tu crois que Boris va me passer les menottes, ce grand fou ?

    RépondreSupprimer
  2. Ah, je te l'avais bien dis qu'il y avait des scouts en rut l'été dans les jardins de Plieux !!
    Tu m'écoutes jamais !

    RépondreSupprimer
  3. dit.
    (plus pour cocher la case qu'autre chose)

    RépondreSupprimer
  4. Nefisa, c'était pas le scout qui était en rut dans le jardin, mais je ne peux pas montrer la photo. Paraît que le propriétaire de Plieux aimerait pas !

    RépondreSupprimer
  5. Catherine : il suffit de le demander gentiment...

    Nef : il y a eu vraiment des espèces de jeannettes... mais la semaine où j'étais pas là !

    PRR : pas la peine d'acheter : il y aura distribution gratuite. On appelle ça les "BM du cœur"...

    RépondreSupprimer
  6. @P.R.R. :il y a un BM pas mal, c'est « Le Maître de Plieux » , où l'écrivain fait une sorte d'autoportrait (un peu chargé, cela va sans dire).

    RépondreSupprimer
  7. "[...] au ton (en emporte le vent) [...]"

    Alors là, respect !!!

    RépondreSupprimer
  8. Didier,

    Restons calme. Pour le Whisky Coca, vous faites ce que vous voulez. Ce n'est pas grave. Mais enfin, je ne vois pas l'intérêt de dénaturer un alcool relativement fort avec un truc un peu louche.

    Je ne sais pas ce que la médecine peut faire pour vous.

    RépondreSupprimer
  9. Dites-donc, espèce de pervers, les jeannettes ont entre huit et douze ans !

    RépondreSupprimer
  10. Perverse vous-même ! Les jeannettes sont issues d'un mouvement catholique, les Guides de France. Ca leur apprendra la vie.

    RépondreSupprimer
  11. Que du Tariquet ?? En êtes-vous bien certain ? ;))

    RépondreSupprimer
  12. Nicolas : Didier est au dessus de toute ressource thérapeutique, côté whisky-coca évidemment...

    RépondreSupprimer
  13. Emma : ah, c'est drôle que vous y ayez vu un autoportrait ! dans mon esprit, c'était plutôt Gérard de V.

    Christophe : ce goût du calembour à deux balles me vient de mon grand-père paternel.

    Mathieu : mais au moment où je vous l'ai dit, je ne savais pas encore ce qui se tramait !

    Nicolas : je sais que c'est mal, le whisky-Coca, je le sais...

    Suzanne : bon, alors, comment s'appellent les scoutesses de 15 ou 16 ans ?

    Pluton : ça dépendra du bon vouloir des visiteurs, comme d'hab'.

    RépondreSupprimer
  14. Finie la période absteme??
    youkaidi, youkaida, prends un whisky et du coca (a chanter a tue tête).
    jeannette 08-11 piges
    guides 11-14
    caravelles 14-18
    trouvé sur Wiki

    RépondreSupprimer
  15. Ah, merci ! Les "Caravelles" m'iront très bien...

    RépondreSupprimer
  16. Didier, Emma pensais, à mon avis, à votre mise en scène au Plessis-Hébert dans votre propre rôle...d'où l'auto-portrait chargé !

    RépondreSupprimer
  17. Et avec caravelle , vous risquez moins d'aller au trou pour détournement mais de vous envoyer quand même en l'air.

    RépondreSupprimer
  18. On n'ira au trou que si on fait boeing-boeing avec elles...

    RépondreSupprimer
  19. Pluton : ah, oui, j'avais complètement oublié que mes flics faisaient ce petit crochet par la Normandie !

    RépondreSupprimer
  20. Et c'est vrai que le portrait était chargé...

    RépondreSupprimer
  21. Je sens que ce roman va être encore un grand moment de féminisme.

    RépondreSupprimer
  22. Suzanne : bien sûr ! d'ailleurs, j'envisage de le dédier à Olympe...

    RépondreSupprimer
  23. Je suis jalouse ! Je n'ai jamais eu de livre à moi dédié ! (Ou dédié à moi) Pfff, alors que j'ai eu la moitié de 'idée de ce synopsis.

    RépondreSupprimer
  24. Peut-être que Michel Brice est officiellement pédé, Catherine.

    RépondreSupprimer
  25. Alors mon pédophile, tu sais que j'ai toujours des photos à toi ....

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.