jeudi 8 janvier 2009

Salle d'attente

« Ce qu'Ulysse sauve du lotus, des drogues de Circé, du chant des Sirènes, n'est pas seulement le passé ou le futur. La mémoire ne compte vraiment – pour les individus, la collectivité, la civilisation – que si elle garde tout ensemble l'empreinte du passé et le projet du futur, si elle permet de faire sans oublier ce qu'on voulait faire, de devenir sans cesser d'être, d'être sans cesser de devenir. »


Italo Calvino, Corriere della Sera, 10 août 1975.

4 commentaires:

  1. Jolie citation du doux Calvino, merci.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  2. Il a pris des drogues le monsieur, c'est sûr.
    Bon, j'ai un troll sur le feu, je reste pas.

    RépondreSupprimer
  3. Il est où, votre troll ? J'le trouve pas...

    RépondreSupprimer
  4. Oui, très belle citation, et un programme pour un demi-dieu!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.