samedi 10 janvier 2009

Son horreur de l'homosexualité était telle qu'il répugnait à se laver le sexe lui-même.

9 commentaires:

  1. Et quand on aime se laver le sexe, c'est un coming-out?

    RépondreSupprimer
  2. Vous plancherez deux heures sur ce thème : ramassage des copies à 17 h GMT.

    RépondreSupprimer
  3. Devait bien l'astiquer un petit peu tout de même...

    RépondreSupprimer
  4. Mélina : copie notée...

    Pluton : allez savoir... Un cas d'homophobie pathologique extrême...

    Nicolas : mais non, on déconne : C'EST UN BLOG !!!

    RépondreSupprimer
  5. Merde alors si on déconne, je peux pas aller au rectorat demander à la révision de ma copie?

    Putain je suis véner vegra.

    RépondreSupprimer
  6. Ah bon ! le coquin .... il pensait donc que quelqu'un d'autre que lui-même devait le lui laver... m'est avis que...


    Nicolas : des fois oui, des fois pas (mdr)

    Bon, je sors en riant

    RépondreSupprimer
  7. Bon, on peut aussi se la faire sucer par quelqu'une qui s'est bien lavé les dents (en attendant de se gargariser !).

    K

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.