lundi 5 janvier 2009

Ça y est, les gens : on est rentré !

800 km dans les mollets, Catherine malade plus qu'à moitié, tempêtes de neige sur l'autoroute et ultime apéro en vue avant le grand régime sec qui se profile : vous comprendrez que je remette à demain toute autre forme de bavardage circonstancié.

(Tout de même, un "merci" privé à LinaLoca à qui j'écrirai par ailleurs, et des brassées de salutations émues à Emma, Pluton, et Mère Castor...)

29 commentaires:

  1. Bon. Les commentaires sont ouverts. On va pouvoir dire des bêtises.

    RépondreSupprimer
  2. Quoi, LinaLoca est en vie?

    Bon sinon, ayé, 2009 peut enfin commencer!

    RépondreSupprimer
  3. Content de vous voir de retour Didier. Je commence aussi le régime sec demain donc soutien moral mutuel !

    RépondreSupprimer
  4. A peine rentrés, et déjà un test à faire.
    En anglais, qui plus est !

    RépondreSupprimer
  5. merci pour les brassées, contente de vous retrouver ici, et surtout j'espère que Catherine va mieux.

    RépondreSupprimer
  6. Mélina : Et oui c'est déjà pâques mon lapin!!!

    RépondreSupprimer
  7. Ah ! Enfin !
    (Catherine, je compatis : moi aussi je suis malade...)

    RépondreSupprimer
  8. Le rotavirus est la cause la plus courante de diarrhée et de déshydratation , en particulier dans les pays développés. Dans le monde, on estime que 125 millions de diarrhées sont provoquées par ce virus (soit plus de 1 900 cas pour 100 000 habitants), ce qui représente 6 % des morts de moins de cinq ans, et 25 % des morts par diarrhées. On estime que chaque année, 800 000 personnes meurent de gastro dans le monde, dont 500 000 enfants de moins de cinq ans [1].

    Aux États-Unis, on estime qu'il touche 80 % des enfants de moins d'un an ; chaque année, 500 000 enfants doivent faire l'objet de soins médicaux, et 50 000 doivent être hospitalisés.

    En France, lors du pic de l'épidémie hivernale 2005–2006, on estime que 1 850 000 personnes ont consulté leur médecin généraliste en 8 semaines pour une gastro-entérite ; l'incidence a été de 367 cas pour 100 000 habitants (le seuil épidémique étant fixé à 279 cas pour 100 000 habitants)[2],[3]. La surveillance de l'évolution de l'incidence en France est effectuée par le réseau Sentinelles de l'Inserm.

    Il s'agit donc d'un important problème de santé publique. D'autant que chaque année, l'épidémie de gastro-entérite à rotavirus concorde souvent avec les épidémies de bronchiolite et de grippe, pouvant mettre en difficulté les systèmes de soins pédiatriques.[4]

    Diagnostic [modifier]

    Les symptômes habituels de la gastro-entérite sont des nausées, crampes abdominales et vomissements qui apparaissent brutalement, de la diarrhée, de la fièvre et des céphalées (maux de tête).

    Les symptômes communément associés à la gastro-entérite, c'est-à-dire principalement les vomissements et la diarrhée, peuvent également être signes d'un empoisonnement (fruits de mer, champignons toxiques) ou d'infections systémiques (pneumonie, septicémie, etc...). Par un interrogatoire précis et le contexte clinique, il sera possible d'éliminer ces hypothèses.

    La gastro-entérite peut parfois déboucher sur des complications telles que la déshydratation, pouvant même conduire à une hospitalisation. Les personnes à risque sont les jeunes enfants et les nourrissons, les personnes agées, et les personnes ayant un système immunitaire affaibli par une maladie (VIH par exemple). Les signes de la déshydratation sont une sécheresse de la peau et de la bouche, les yeux et les parties molles du crâne (chez les nourrissons) enfoncés, des faiblesses, crampes, et perte de poids, et des urines moins fréquentes et plus foncées que d'habitude.

    Traitement [modifier]

    La plupart des gens se rétablissent d'eux-mêmes en un ou deux jours sans traitement particulier autre que les mesures suivantes :

    * Se reposer, au lit idéalement;
    * Ne pas manger ou boire durant quelques heures pour permettre au système digestif de récupérer;
    * Ensuite, boire de petites gorgées d'eau pour un équivalent de 8 à 16 verres par jour. Selon la "Corporation des Sciences de la Santé de l'Atlantique", ne prenez pas de boisson pour athlète, de jus de fruit. Évitez tout produit laitier et œuf. Ces boissons contiennent une quantité excessive de sucre et une quantité insuffisante d’électrolytes pour remplacer ceux qui sont éliminés à cause de la diarrhée. Éviter l'alcool, qui a l'effet non souhaité d'augmenter les pertes d'eau et de sels minéraux;
    * Une fois les nausées disparues, reprendre progressivement une alimentation solide en privilégiant certains aliments plus faciles à digérer (voir les conseils d'alimentation ci-dessous). Cesser de manger en cas de malaise.

    Outre un éventuel traitement médicamenteux, boire de l'eau pour éviter la déshydratation ; éviter de manger des fibres végétales (fruits et légumes), préférer les féculents, les viandes. Souvent cela ne suffit pas. Manger et boire en petites quantités : préférer les boissons sucrées (tisanes avec du miel, soda dégazé…), utiliser la diète BRATT (banane, riz, compote de pomme, thé, et pain grillé)

    Traitement symptomatique des nausées et vomissements par les antagonistes de la dopamine [modifier]

    Utilisation de la Dompéridone (Motilium®), Métopimazine (Vogalène®), Métoclopramide (Primpéran®), Chlorpromazine (Largactil®), Alizapride (Plitican®).

    Traitement de la diarrhée [modifier]

    * Racécadotril (Inhibiteur de l'enképhalinase intestinale)(Tiorfan®), lopéramide (Imodium®), diosmectite (Smecta®).

    Contre la déshydratation (spécialement pour les jeunes enfants) [modifier]

    Pour prévenir la déshydratation, donner une solution de réhydratation orale, qui sera absorbée même en présence de vomissements. Cela est indispensable pour les nourrissons et les jeunes enfants qui ont eu plusieurs selles diarrhéiques. C'est le meilleur moyen de remplacer l’eau et les sels perdus, mais cela ne lutte pas contre la diarrhée elle-même. Utiliser des solutions comme Pedialyte®, Gastrolyte® ou Infalyte®, vendues en pharmacie sans ordonnance médicale, ou une solution préparée à la maison (mélanger un litre d’eau stérile, six cuillerées à thé de sucre et une cuillerée à thé de sel). Les enfants allaités doivent continuer à l’être tout en prenant de la solution de réhydratation.

    Prévention [modifier]

    La gastro-entérite se transmet en consommant des aliments ou de l'eau contaminés, ainsi que par contact direct avec les malades. En période à risque (hivernale) ou lorsqu'un membre de la famille est malade, les actions suivantes permettent de lutter contre la propagation de la gastro-entérite. Ce sont des gestes simples comme les suivants, qui permettent d'éviter les épidémies :

    * Attention à l’hygiène des mains et des surfaces : se laver les mains avant de préparer et de prendre les repas, particulièrement en période d'épidémie (hivernale). Il faut aussi se laver les mains après être allé aux toilettes ou avoir changé un nourrisson…
    * Attention à la préparation des repas. Lors de la préparation des repas, appliquer des règles d’hygiène strictes (lavage des mains, etc...). Les personnes malades ne doivent évidemment pas participer à la préparation des repas. Éviter également de partager les verres d’eau ou les couverts à table.

    Deux vaccins sont disponibles : en 2006, deux vaccins anti-rotavirus ont été mis sur le marché en France. Leur efficacité a été démontrée contre les souches les plus répandues en Europe et aux États-Unis. Le Conseil supérieur d’hygiène publique a décidé de différer pour l'instant la recommandation pour les nourrissons de moins de 6 mois.[5]

    Au Canada, depuis 2007, il existe un vaccin pentavalent oral à virus vivant contre la gastro-entérite à rotavirus. Il s'appelle Rotateq® (de la cie Merck Frosst)[6] et est conçu pour les jeunes enfants. La première dose doit être donnée avant la 12e semaine de vie de l'enfant, la 2e deux mois plus tard et la dernière avant que l'enfant ait eu 32 semaines. Ce vaccin protège à 90% durant environ 2 ans.

    La prévention de cette maladie n'est pas toujours aisée, surtout pour les personnes mangeant dans des cantines ou restaurants universitaires. Il existe toutefois des solutions hydro-alcooliques sous forme de gels liquides très pratiques et faciles d'utilisation. En effet, ils se vendent par flacon de 50ml et ne nécessitent aucune autre intervention : on en verse un peu dans la main, on se les frotte, et le gel sèche tout seul, sans rinçage. À base d'alcool, ces gels luttent efficacement contre des virus comme celui de l'herpès ou (surtout) celui de la gastro-entérite. Ils sont vendus en pharmacie.

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : Oui, c'est ouvert ! On vous aurait manqué ?

    Mélina : elle est en vie, yes ! (Good news, pour moi, vraiment) J'avais même un gros envoi d'elle, dans ma boîte aux lettres. Mais bon : je ne sais si je peux en causer...

    Pluton : Pourquoi on fait des trucs pareils ? C'est un truc de l'âge, vous pensez ? En tout cas, vrai bonheur de vous avoir (vous, au pluriel) connus.

    Benji : Un Test ? En anglais ? Vous êtes saoul ? Il faut absolument cesser de fréquenter l'ignoble Nicolas ! (Et bonne année à vous, bien sûr...)

    Mère Castor : Catherine est une malade particulièrement péniiiiiible !!!


    Zoridae : content, vraiment bien content de retrouver votre "avatar" : on sait à qui ça fait plaisir, et quel molosse ça fait fait chier...

    Emma : Foutez-moi Pluton au lit immédiatement !!!

    (Si ce n'est pas lui, foutez-le au lit quand même...)

    RépondreSupprimer
  10. Et Nicolas qui conseillait de faire des commentaires désobligeants...

    RépondreSupprimer
  11. Mélina : on peut toujours faire des commentaires désobligeants (notamment sur la taille de ma bite, par exemple...), j'en ai tout un stock en réserve : on n'a pas fini de rire...

    RépondreSupprimer
  12. Moi aussi, je commence un régime draconien, sainte solidarité 5mais non je déconne)
    En fait j'ai la visite pour le permis mi-mars

    RépondreSupprimer
  13. Catherine est malade... c'est vous qui avez conduit?

    RépondreSupprimer
  14. Mais... Pluton va bien, à ce qu'il me semble. (ou alors il est malade d'être revenu à Marseille, et d'avoir retrouvé son cher hôpital ? )
    Espérons que Catherine se remette vite sur pieds, (avec de bons grogs c'est encore mieux).
    Il fait froid , brrr, même par ici.
    @Benji, moi aussi j'ai des "tests" à passer à partir de demain, pendant deux semaines, ...évidement il faudra les repasser en juin ! C'est pour le fun,
    alors, bon.

    Anna
    Et quand même n'oublions pas : bonne et heureuse nouvelle année à tous !

    RépondreSupprimer
  15. happy nouilles year !

    et meilleure santé alors!

    RépondreSupprimer
  16. Olivier : tiens, moi aussi c'est en mars, ma prochaine visite... Pour la conduite d'hier, j'ai aligné 600 km et elle 200.

    Anna : j'ai cru que l'interminable exposé sur la gastro était de Pluton...

    Gaël : ah, oui, c'est vrai qu'il faut dire bonne année : je l'oublie toujours, celle-là...

    RépondreSupprimer
  17. Cher Didier,
    non, non, cet exposé très bien fait (enfin je n'ai pas tout lu, mais déjà d'un coup d'oeil rapide) vous vient d'un (ou une) nouveau commentateur, je pense, je voulais d'ailleurs vous féliciter d'attirer des gens très savants, (presque trop...). C'est dommage qu'il reste modestement anonyme.

    Catherine va-t-elle mieux, (grâce à vos bons soins, entre autre) ?

    RépondreSupprimer
  18. T'es lu par wikipedia c'est trop la classe, tonton !

    Mais qui cuisine la soupe du malade quand Catherine est clouée au lit ?

    Bonne Année !

    RépondreSupprimer
  19. Bonne année à toi, Nefisa... et à la yaya.

    RépondreSupprimer
  20. Franchement, Didier, est-ce bien raisonnable de prendre la route malgré les prévisions de la météo?
    Ne pouviez-vous attendre la fonte des neiges?

    RépondreSupprimer
  21. Orage : vous pensez bien qu'on a totalement négligé de s'enquérir de la météo !

    RépondreSupprimer
  22. Ouf ! J'ai failli être victime d'une erreur judiciaire ! Je confirme les propos d'Emma, je vais très bien ( à part cette soif lancinante ) et je n'ai rien écrit sur la gastro.
    Amitiés et voeux de prompt rétablissement à Catherine.

    RépondreSupprimer
  23. rien contre la diarrhée verbale? c'est dommage.. haha automédication...!! Geargies

    RépondreSupprimer
  24. Ce blog a des allures de salle d'attente ! Prompt rétablissement aux malades, bonne année à tous. Interdiction de broyer du noir, janvier est le mois du BLANC.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  25. Suzanne,
    Malheureuse, on ne parle pas de blanc en ce moment, sevrage de chablis oblige

    RépondreSupprimer
  26. Eh oui, vous manquiez Monsieur Goux
    Vous en doutiez ???
    parce que - même silencieuse - je suis là, comme une ombre à l'affût de quelques billets...
    Bonne année à vous deux et... euh, meilleure santé à Catherine.

    RépondreSupprimer
  27. Sait-on Nicolas, sait-on !!!
    On voudrait connaître mes "péchés mignons" hein ??? Mais c'est qu'ils sont nombreux...Je ne sais même pas si l'on pourrait les dénombrer....

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.