lundi 12 janvier 2009

C'est tout de même beau, une armée en campagne dans les sables d'Orient...

Comment peut-on être antisioniste ?

17 commentaires:

  1. On entrerait volontiers dans l'armée, pour (tirer) le coup.

    RépondreSupprimer
  2. Elle est déjà si grandette la petite de Dati?
    Tain dans cette famille, ils font tout à fond.

    RépondreSupprimer
  3. Ant, oui, hein ? Comme dirait l'autre, Tsaha d'la gueule !

    Mélina : les ministres, c'est pas des femmes comme nous...

    RépondreSupprimer
  4. Cela dit cher Didier, collez leur un voile grillagé sur la cafetière et elles ne ressembleront plus à rien !

    Nicolas : Méfiez vous, militaire ne signifie en aucun cas obéissante, encore moins soumise, on en sait quelque chose... isn't it Didier ?

    RépondreSupprimer
  5. Pluton et Didier: vous êtes camarades de régiment ? (ah, du temps de Lulu la nantaise...)

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  6. Belles à croquer... Le tout est de savoir par laquelle commencer!
    ...
    Quoi? Les deux en même temps? Gourmand va!

    RépondreSupprimer
  7. Ah oui, là, les deux à la fois. Sans regret !

    RépondreSupprimer
  8. Pluton : d'où ma nette préférence pour les Israéliennes par rapport aux Palestiniennes. Mais dépouillez-moi ces dernières de leur bâchage ignoble et chacun pourra alors constater que je ne suis nullement raciste.

    Quant aux femmes militaires, je ne sais pas, n'ayant jamais eu à subir que l'autorité d'une femme DE militaire (et je compte bien en rester là).

    Suzanne : non, pas tout à fait, on a juste servi dans le même seau à glace, récemment...

    Mademoiselle Ciguë : déjà une, ce ne serait plus de mon âge, alors les deux... Heureusement, Antoine est là, en "troupes de réserve" !

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas : petite précision, je pensais évidemment à Albertine, ma fille chérie !

    Suzanne : Didier et moi ne sommes pas copains de régiment mais l'évocation de Lulu me laisse songeur...

    RépondreSupprimer
  10. on ne peut pas, assurément...
    tss
    je vais te chercher une jeune combattante palestinienne pour la peine!

    RépondreSupprimer
  11. Dommage, j'ai passé l'âge de m'enflammer sans risquer de blâme…

    RépondreSupprimer
  12. Qu'elles viennent envahir mes nuits, attaquer ma vertu, faire des manoeuvres dans mon lit, vive les femmes militaires et Tsahal.

    RépondreSupprimer
  13. Tout ça me rappelle une rousse en treillis croisée sur un parking d'autoroute entre Vierzon et Limoges, un 15 juillet 2003, lendemain de défilé fêtnatesque alors qu'elle rentrait à Limoges avec son régiment de transmissions.
    Il faisait très très chaud dans les blindés, le 15 juillet 2003 (été de canicule), elle buvait de l'eau à grande gorgée. Je me suis pris à rêver aux trésors qui pouvaient bien se cacher sous le treillis. Vision enchanteresse qui m'est restée depuis.

    RépondreSupprimer
  14. Nom de Dieu, Didier, vous avez vu
    ça ?

    RépondreSupprimer
  15. C'est malin de me perturber alors que je suis au boulot, tiens !

    RépondreSupprimer
  16. Eh ben comme ça, je ne suis pas le seul à être déconcentré !

    Plaignez-vous...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.