mardi 21 avril 2009

Aux chiottes, le Bonnet de nuit !

Il s'appelle Olivier Bonnet. Il est censé être journaliste. Comme tous les folliculaires inemployés, il a ouvert un blog, sur lequel il multiplie les références sans signification aucune. Il trépigne, l'ami Olivier, il est assoiffé de reconnaissance et, du coup, tout fait ventre. Je vous conseille, une fois dans sa bauge, de cliquer sur son nom (en haut, à droite) : c'est à se pisser dans les braies d'auto-satisfaction pitoyable – mais enfin vous en jugerez par vous-même.

Son blog s'appelle donc "Plume de presse". On comprend le message conscient du mot "plume" : « Attention, moi, je sais écrire, je suis un professionnel de la profession ! ». Si on a trois notions d'argot, on comprend aussi le message subliminal : « Je suis prêt à sucer (virtuellement, bien sûr !) tout patron qui m'accordera enfin l'importance que mérite ma haute valeur. Il est intolérable qu'un talent tel que le mien reste d'un aussi piètre rapport financier ! » (Ou quelque chose comme ça...)

Moyennant quoi, en attendant d'être reconnu, Olivier Bonnet écrit. Et comptabilise ses "visiteurs uniques" avec un soin maniaque. Comme, pour avoir un peu grenouillé dans les eaux saumâtres de Libération et de ses avatars, il sait dans quel sens va le vent, il s'essouffle dans la même direction, vire au violacé à force de gonfler ses petites joues, à longueur de billet ; il tape là où ses maîtres lui disent de taper, il flétrit ce qu'il doit, il compisse les troncs d'arbre qu'on lui désigne.

Je ne suis pas du genre, vous le savez, à me moquer du physique des gens. Néanmoins, avant de passer à autre chose, avant d'aller respirer ailleurs que dans cette décharge, observez attentivement le sourire et la pose de ce monsieur, sur la photo gracieusement offerte...

64 commentaires:

  1. Didier, pourquoi nous signaler un mec que vous méprisez? Les curieux comme moi vont faire monter la comptabilité de ses visiteurs, et c'est désolant!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne le méprise même pas, voyez-vous. Mais il est, d'une certaine manière, emblématique...

    RépondreSupprimer
  3. Orage, j'ai pensé vous reconnaître aujourd'hui ! Allez voir chez moi, si ça vous tente...

    RépondreSupprimer
  4. Ce billet est une commande spéciale de Lory (Floréal).

    RépondreSupprimer
  5. Initiales O.B. Tout est dit. Bonsoir.

    RépondreSupprimer
  6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, allez, commentons ici, ça me distraira ; rarement j'ai vu blog plus boursouflé et vide. Et quant à se moquer du physique des gens, franchement, quand on a la tronche de Didier Goux, on a au moins la politesse de s'abstenir, mais bon.
    Aussi laid au physique que puant du cerveau. Pouah.

    RépondreSupprimer
  8. Ahaaaaaaaaaaah. L'inculte Muss à bord. Flanquez le mousse à fond de cale avec CSP, il aura l'air de la demoiselle d'équipage. Enfin ce que j'en dis... c'est vous le seul maitre à votre bord.

    RépondreSupprimer
  9. elle est sacrément méchante avec moi, dites, elle a gâché ma soirée Nouvelle Star.
    pis le coup de la demoiselle d'équipage, ça met en doute toute ma virilité, ça fait mal, vous savez...

    RépondreSupprimer
  10. @ Muss

    Parce que tu l'as pris avec humour et bonne humeur, il te sera beaucoup pardonné. Pas refaire le vilain, hein.

    RépondreSupprimer
  11. cher Didier, en voyant la photo, j'avais d'abord cru qu'il s'agissait de toi... portraituré par ton irrempe. Puis, me ravisant, je lus le texte et compris que nenni... il s'agissait justement de celui que tu voulais dénigrer... euh... c'était quoi déjà le propos ???

    RépondreSupprimer
  12. Oh la jolie machine à écrire ! C'est pour se la péter journaliste ?

    RépondreSupprimer
  13. @ Didier Goux

    Bonnet, c'est exactement ce que vous en dites.

    RépondreSupprimer
  14. @ CSP

    Retourne chez toi chanter les louanges d'Ahmadinedja.

    RépondreSupprimer
  15. c'est une sorte de chienne de garde, ici, Floréal ?

    RépondreSupprimer
  16. Olivier défendu par CSP, c'est Bonnet rouge et rouge Besancenot. Bref, du vomi « intellectuel » de gauchiste...

    RépondreSupprimer
  17. Amusant de copier/coller pour pourrir les commentaires chez Didier?

    RépondreSupprimer
  18. @ Marine : tactique communiste.

    RépondreSupprimer
  19. @Criticus:
    Il me semble que le blog Zemmour est en train de s'éteindre :(

    RépondreSupprimer
  20. Il avait qu'à signer la pétition contre Wolton !

    RépondreSupprimer
  21. Mais putain, c'est quoi ce troll anonyme et délirant?
    Va encore falloir zigouiller les anonymes!

    RépondreSupprimer
  22. Et faut surtout pas oublier de tirer la chasse !!

    RépondreSupprimer
  23. "du vomi « intellectuel » de gauchiste..."

    Criticus,

    Vous voulez rénover la moquette peut-être ?

    RépondreSupprimer
  24. j'habite Le Puy Sainte Réparade tout est ditDGeargies

    RépondreSupprimer
  25. 25 commentaire pendant mon sommeil : on n'a vraiment pas pitié du pauv' monde, par ici !

    Plus un troll original : le coup de copier/coller la quasi totalité du blog, je n'avais encore jamais vu ! je prends ça comme un hommage...

    RépondreSupprimer
  26. Ouf, la pollution a disparu...

    RépondreSupprimer
  27. @ Muss

    T'as décidé d'etre vilain, alors...
    Non c'est un endroit où je ne me fais pas insulter, meme si je ne suis pas d'accord avec tout le monde, contrairement à l'endroit d'où tu viens et où tu devrais retourner, chez CSP par exemple.

    RépondreSupprimer
  28. Je ne vois pas l'intérêt de cet article. Une envie soudaine de pisser sur quelque chose ?
    :-))

    RépondreSupprimer
  29. Je viens de découvrir votre billet sur Olivier BONNET et je tenais à vous faire part de deux ou trois remarques qui vous permettront sans doute de repenser la chose...

    VOUS ÉCRIVEZ :

    Il est censé être journaliste
    IL L’EST

    Comme tous les folliculaires inemployés
    CE QUI NE VEUT PAS DIRE GRAND-CHOSE, ADMETTEZ-LE

    il a ouvert un blog, sur lequel il multiplie les références sans signification aucune
    CE QUI NE PEUT S’ENTENDRE : LE SIMPLE FAIT DE RÉFÉRENCER RECOUVRE UNE SIGNIFICATION

    sa bauge
    L’ENDROIT EST PLUTÔT PROPRE ET MIEUX AÉRÉ QUE CHEZ VOUS

    à se pisser dans les braies d'auto-satisfaction pitoyable
    JE NE ME SUIS PAS PISSE DESSUS, LOIN DE LA, ET JE CHERCHE L’AUTO SATISFACTION DONT VOUS PARLEZ

    Si on a trois notions d'argot
    PÉDANT

    on comprend aussi le message subliminal
    SI JE CONNAIS L’ARGOT, IL N’Y A PLUS AUCUN MESSAGE SUBLIMINAL, SIMPLEMENT UN SENS FIGURE – VOUS FAITES ICI UN USAGE BIEN ABUSIF DU TERME SUBLIMINAL, C’EST BIEN DOMMAGE
    POUR INFO, LA PLUME, EN ARGOT, DÉSIGNE LA « PINCE MONSEIGNEUR », PINCE DES VOLEURS, QUI OUVRE TOUTE CHAINE ET TOUT CADENAS… LES PORTES S’OUVRENT DEVANT LES « MONSEIGNEUR », DIT-ON… PEUT-ÊTRE EN PINCE-T-ON MÊME POUR EUX ET SOMMES-NOUS PRÊTS ALORS A LES SUCER… CELA M’APPARAIT NÉANMOINS TIRE PAR LES CHEVEUX…

    ET ENFIN :

    il compisse
    USAGE RIDICULE CAR TERME VIEILLOT, LIMITE SURANNÉ, et donc PÉDANT

    VOUS VOULIEZ NOUS DIRE QUOI, EN SOMME, QUE VOS APPROXIMATIONS ONT LAMENTABLEMENT RUINE ?

    cordialement
    The Last Joker

    RépondreSupprimer
  30. Monsieur Poireau : quand on s'attaque à ma copine Elisabeth Lévy, faut s'attendre à se prendre une mandale en retour. Vous pouvez faire passer le message.

    Last Joker : vous auriez pu vous épargner tout ce mal, vous savez : je me fous du blog de ce garçon comme de ma première pignole.

    RépondreSupprimer
  31. On se demande bien pourquoi hurler comme ça...

    RépondreSupprimer
  32. Didier : je ne connais pas Olivier Bonnet ! Je suis assez souvent pour un simple laisser-dire !
    :-))

    RépondreSupprimer
  33. Je suis allée voir ce qui provoquait votre ire sur le site d'O. Bonnet. J'ai lu le début de ses critiques à l'encontre d'E. Levy, critiques qui tombent à plat après le dernier texte de celle-ci sur Le Causeur. Un texte remarquable, exempt de ce que Pmume de Presse lui reproche, qui tente de faire la part des choses, qui exprime des doutes et reste dans une mesure, je ne sais pas comment dire, confiante et raisonnable. (enfin, c'est mon avis). Je me demande pourquoi il s'en prend à elle comme ça. Même Acrimed, qui n'a pas la plume tendre envers tout ce qui dépasse de la gauche, a exprimé ses regrets quand l'émission d'Elisabeth Levy a été supprimée de France Culture par le nouveau directeur des programmes, c'est dire :

    RépondreSupprimer
  34. Monsieur Goux,

    Je tenais juste à souligner la médiocrité (gratuite ?) de vos propos.

    Cordialement
    The Last Joker

    RépondreSupprimer
  35. Monsieur Goux,

    Je tenais juste à souligner la médiocrité (gratuite ?) de vos propos.

    Cordialement
    The Last Joker

    RépondreSupprimer
  36. C'est bien consternant, en effet. Mais tant de suffisance et de rigidité dans le conformisme, fait tout de même passer un bon moment. A condition de ne pas abuser !

    RépondreSupprimer
  37. Cher Monsieur Last Joker (ce pseudo, franchement...) : mes propos étaient sans doute médiocres ; ils étaient en tout cas entièrement gratuits, en effet, comme vous vous plaisez à le souligner.

    Il n'empêche que le prochain gauchiste institutionnel qui se permettra de critiquer (stupidement, en plus) Élisabeth Lévy aura droit au même genre de mandale dans sa tronche. Pour ne rien vous cacher.

    Monsieur Vitus : comme, visiblement, vous venez de chez Olivier B., vous devez en effet vous y connaître en suffisance et rigidité conformiste.

    Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  38. Non non, cher Didier,
    Je ne viens pas de chez Olivier B. et je vous interdis de m'associer aux gauchistes, de près comme de loin. Mon propos ne s'adressait point à vous mais au blog de l'olibrius en question ! Elisabeth Lévy, j'aime bien. Vous voilà rassuré ?

    RépondreSupprimer
  39. Oups ! pardon : j'ai dû lire trop vite !

    (Mais je n'étais pas trop inquiet, cela dit...)

    RépondreSupprimer
  40. "Il n'empêche que le prochain gauchiste institutionnel qui se permettra de critiquer (stupidement, en plus) Élisabeth Lévy aura droit au même genre de mandale dans sa tronche. Pour ne rien vous cacher."

    C'est possible d'argumenter sur le "stupidement" ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  41. Last Joker : non, je n'argumente pas. Je sais, c'est idiot, mais c'est comme ça.

    RépondreSupprimer
  42. La méprise !

    Didier, vous avez la mandale qui manque de discernement. Vous êtes comme ces mecs dans les bastons qui bourrinent leurs potes !

    Quant à Elisabeth, z'avez de la chance, je trouve qu'elle est la seule vraiment digne d'intérêt sur Causeur (ce qui ne veut pas dire que je sois d'accord avec elle sur tout : loin s'en faut !) : elle me semble (pour ce que j'ai pu en lire en tout cas) relativement indépendante et "a-systématique" !

    N'empêche, cette gifle perdue, c'était vraiment tordant ! "Encore", a-t-on envie de crier. (du coup, votre cible doit un peu se marrer quand même)

    Question subsidiaire :

    Vous vous faites intronisé chevalier quand que je réserve mon aprème ? Après, y a gouter ?

    RépondreSupprimer
  43. « Quant à Elisabeth, z'avez de la chance, je trouve qu'elle est la seule vraiment digne d'intérêt sur Causeur. »

    Je ne suis pas de cet avis. Miclo est tout bonnement excellent.

    RépondreSupprimer
  44. Dorham : je ne vous accorde nullement le droit de juger du bien fondé de mes mandales : je baffe qui je veux ! Et notamment un type qui s'offre le ridicule de sous-titrer son blog : “ Le blog sabre au clair d'un journaliste engagé”. Ce type n'a droit qu'à mon mépris, d'autant que son "sabre au clair" se résume (si on prend la peine de lire sa prose pénible) à une série de génuflexions face à ce qu'il convient de penser.

    Bref, je réitère : Olivier Bonnet est un con pesant et satisfait.

    Yanka : d'accord avec vous. J'aime bien Miclo (en dehors de sa photo, un peu trop "mode"), également Luc Rosensweig, et, évidemment, mon ami Marc Cohen.

    RépondreSupprimer
  45. Vous me faites trop d'honneur, Ô grand Didier Goux, il ne fallait pas gaspiller votre talentueuse prose sur un sujet aussi insignifiant. Consacrez-la plutôt à écrire un "Brigade mondaine" : je rêve d'être au journalisme ce que votre œuvre est à la littérature.

    Bien à vous

    PS : une précision, je ne suis pas inemployé, je travaille, vos informations datent.

    RépondreSupprimer
  46. vous en êtes un autre ! ;) qu'est-ce qu'on se marre au fond de cette pensée consternante ! je ris de me voir si con parmi les cons !

    RépondreSupprimer
  47. Une mandale dans la tronche ? Mais mon pauvre ami, la vacuité de vos prétendues attaques ne ridiculise que vous-même ! Vous auriez donc du écrire "le prochain nianiania... me verra m'affliger d'une autre de ces auto-mandales dans ma tronche dont j'ai le secret et que le monde m'envie". Cela dit, je vous remercie, vous m'avez bien fait rire, et c'est trop rare.

    RépondreSupprimer
  48. Cher Olivier Bonnet : je n'avais AUCUNE information vous concernant : j'ai balancé cela par pure mesquinerie, je le reconnais.

    (Je vous dois une bière à la Comète, donc.)

    RépondreSupprimer
  49. Last Joker : oui, c'est un peu comme dans le "parc enfants" de chez Ikéa...

    RépondreSupprimer
  50. j'ai bien ri.
    je me casse.
    salutations.

    RépondreSupprimer
  51. Jérôme : eh bien, plaignez-vous ! Les occasions de rire ne sont pas si fréquentes, si ?

    RépondreSupprimer
  52. Didier,

    n'importe quoi ! Arrêtez d'être con ! Je ne vous dis pas à qui foutre des mandales et je ne défends pas Olivier Bonnet : 1 - je ne le connais pas, ne l'ai jamais lu et pour être honnête, ne le lirai sans doute pas plus maintenant (no offense, Oliv') ; 2 - il a l'air de savoir se défendre tout seul !

    Nan, je me moquais un peu parce que vous avez taclé aveuglément un certain Vitus qui en fait était de votre avis, d'où La méprise puis ceci : "Vous êtes comme ces mecs dans les bastons qui bourrinent leurs potes !"

    Voyez ?

    RépondreSupprimer
  53. didier,

    tu es un sale con,

    surement jaloux de l'audience d'olivier.

    et vlan !!!!

    RépondreSupprimer
  54. J'ai pris grand plaisir à lire tous ces commentaires...
    Bien qu'arrivant toujours après tout le monde, j'adore vous lire Didier ! Vous me faites bien rire... Les last joker et autres bonnet aussi d'ailleurs...Que ferait-on sans eux !
    ;-)))

    RépondreSupprimer
  55. Je précise -puisqu'il parait que ce n'est pas clair...- que c'est le ping-pong des uns et des autres qui me fait rire. Je ne connais pas ce monsieur Bonnet, ni ce monsieur Last Joker, je n'ai pas pris la peine d'aller voir leur blog, peut-être sont-ils des gens très bien. De mon point de vue, peu importe... c'est la surface qui est amusante. La profondeur, pour l'heure, je m'en fous.

    RépondreSupprimer
  56. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  57. Tiens, il y a un poison qui a honte de son commentaire et l'a supprimé.

    RépondreSupprimer
  58. Catherine : c'est sans importance: Poison social (non mais quel nom de connard !) est à genoux devant ce grand journaliste qu'est Olivier Bonnet (à genoux et à quatre pattes...). Il devait être bourré. Tiens, le voilà, son commentaire :

    « L'autre abruti qui croit se détaxer avec une bière à la Comète.
    Pauvre type, gros, môche et con. »

    Ça valait le coup, non ?

    RépondreSupprimer
  59. Eh, les GROSSES DAUBES !
    J'ai enlevé mon commentaire parce que le gros D.Goux-tant n'en vaut même pas le peine.

    RépondreSupprimer
  60. *la
    (je corrige moi même, sinon la grosse daube de rewriter se croira obligé de le faire et fanfaronnera, tellement il voudrait briller)

    RépondreSupprimer
  61. J'allais répondre, et puis non ! Y'é trop épais !

    RépondreSupprimer
  62. Tiens, le poison s'énerve tout seul... Et n'empoisonne personne, évidemment.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.