mardi 28 avril 2009

Peuple à genouillère, voici ta délivraaance !

Depuis deux heures, je porte à gauche. Et, en plus, j'ai un machin à la fois rigide, souple et extensible. Cela s'appelle une genouillère. (À quelle heure faut-il l'ôter ? À minuit, crétin : c'est l'heure solennelle...)

C'est pas moi, c'est le toubib qui m'a forcé, celui que je suis allé consulter tout à l'heure. Il a dit que ce n'était pas grave, mais que j'avais peut-être quand même un semblant d'entorse, voire une amorce d'épanchement de sidonie. Si l'un de vous connaît cette pouffiasse de Sidonie, il serait bien aimable de lui conseiller de ma part d'aller s'épancher ailleurs. Au moins pour la prochaine fois.

Je dois aussi bouffer, pendant une dizaine, des anti-inflammatoires. J'ai failli faire observer au docteur Machin que j'étais, par nature, très peu inflammable, mais j'ai jugé préférable de fermer ma gueule : il fallait que je chope l'épicier arabe avant la fermeture.

Rentré à la maison, ma genouillère au genou et mes anti-inflammatoires en poche, j'ai tenté de faire croire à l'InenflammableIrremplaçable que je venais de toucher un tout nouveau médicament révolutionnaire, dont l'efficacité était au moins quintuplée – dans son action analgésique – si on le couplait avec l'ingestion d'une nourriture (de préférence liquide et gazeuse) à base d'orge. C'est dommage : elle ne m'a pas cru.

J'ai quand même pris quelques bières ; pour voir...

19 commentaires:

  1. Vous nous couvez la grippe porcine du genou gauche. Soignez-vous bien! et surtout, soignez votre fascisme nauséabond^^

    RépondreSupprimer
  2. « il falait » ???

    Vous avez perdu une aile dans l'aventure ?

    RépondreSupprimer
  3. Marine : vous avez oublié "relents", merde !

    Ygor : j'y cours ! (Si je le puis...)

    RépondreSupprimer
  4. Churchill avait l'habitude de dire que le réactionnaire était souvent trahi par son genou gauche.
    (ou bien c'était Raymond Aron, peu importe)

    RépondreSupprimer
  5. Désolée de vous savoir éclopé. Bon rétablissement!

    RépondreSupprimer
  6. Vu vos excès divers je crains qu'aussi la goutte guette Goux.

    RépondreSupprimer
  7. Floréal : merci ! on se soutient...

    Sniper : je ne crains pas la goutte : un comprimé de zyloric 300 tous les matins...

    RépondreSupprimer
  8. Et alors? Vous avez vu quoi avec ces bières?
    Si vous aviez testé la bière artisanale des marais de Brière, vous seriez vite sevré.

    RépondreSupprimer
  9. C'est Brigitte Bardot qui chantait "Sidonie a plus d'un amant". Vous devez être l'un d'eux, petit coquin!

    RépondreSupprimer
  10. On dit que lors d'un certain anniversaire, vous seriez tombé 2 fois sur le même genou...
    ... Ca s'appelle faire preuve de constance... tout simplement

    RépondreSupprimer
  11. Didier, faites gaffe que sidonie ne vote pas à droite, vous porteriez alors deux genouillères !
    J'espère que ces fichus médocs ne nous priveront pas de billets brûlants voire enflammés... ; ))

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  12. Sidonie fait mal quand elle s'épanche ...

    Vous préparez de joyeux mélanges entre bières et anti-inflammatoires, attention à la grippe stomacale !

    RépondreSupprimer
  13. Tu parles ! Une crise de goutte, ouais.

    RépondreSupprimer
  14. leperedescastors29 avril 2009 à 09:02

    Victor-Didier, un peu de dignité, que diable, penser à vos lecteurs (trices)qui se pament à chacun de vos billets.
    allez hue Go
    Je suis tombé par terre
    C'est la faute à Stalker
    Raide bourré à la Leffe
    C'est la faute à Mazneff
    Oui ,en fait il y a une histoire de ruisseau, mais çà rime pas avec Anniversaire de Nicolas

    RépondreSupprimer
  15. "très peu inflammable", vous rigolez, ou quoi, avec ce que vous ingurgitez, vous soufflez à proximité du radiateur, vous vous incinérez pour pas cher.

    RépondreSupprimer
  16. Je vois que ma claudication inspire les vrais poètes : c'est déjà ça !

    RépondreSupprimer
  17. Un épanchement de Sidonie, c'est sûrement plus sympa qu'un épanchement de synovie, parce que dans le second cas, le genou gonfle beaucoup... :-)
    Soignez-vous bien !
    Geneviève

    RépondreSupprimer
  18. Du coup, pas de génuflexion pendant une dizaine ! Bien la peine de vouloir remplir les églises, tiens ! :-))

    RépondreSupprimer
  19. Comme on disait au moyen-âge : que Dieu bénisse le claudicant françois.

    (c'est un juste retour de manivelle pour vos jeux de mots récents).

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.