mardi 28 avril 2009

Marc Cohen, c'est le meilleur !

La preuve.

23 commentaires:

  1. Un vil gauchiste qui encourage ces salauds de pauvres à résister au patronat entreprenant.

    RépondreSupprimer
  2. Article surprenant sur un site de droite.

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : exactement ! Mais un gauchiste "à l'ancienne", c'est-à-dire se souciant du peuple réel, interdit de parole, au lieu de courir après toutes les minorités qui se présentent. Donc, pas du tout un gauchiste, finalement.

    Suzanne : Causeur n'est pas à proprement parler un "site de droite", il me semble.

    RépondreSupprimer
  4. Didier : au temps pour moi. (C'est Elisabeth Levy que j'y lis surtout)

    RépondreSupprimer
  5. Bon, cela étant, ce n'est pas un "salon" de gauche non plus, hein !

    RépondreSupprimer
  6. En tout cas, je suis assez d'accord avec ce qu'il dit, hors secte ou clivage ...

    RépondreSupprimer
  7. Un rien populiste son article.
    Imaginons qu'une de ces manifestations irréprochables dérape?
    Que, pris dans l'ivresse de l'action, la séquestration tourne au Gang-bang?

    RépondreSupprimer
  8. ...mais cela fait partie du dossier "contradictions"

    RépondreSupprimer
  9. Eh bien, quitte à surprendre le monde, je suis d'accord avec Marc Cohen, à 100%.

    RépondreSupprimer
  10. Non, Yanka, ça ne me surprend pas du tout. Pas plus que Didier, j'imagine.

    RépondreSupprimer
  11. Yanka : ça ne me surprend nullement, dans la mesure où, comme l'a compris Marine, je suis moi-même entièrement d'accord.

    En fait, cela ne peut surprendre que les gens qui se pensent de gauche parce qu'ils participent à toutes les gay-pride (pour faire bref), mais qui ont oublié qu'il y avait eu un peuple, à un moment donné.

    Du reste, je me trompe : ils savent bien que ce peuple n'est pas tout à fait mort. c'est ce qu'ils ont rebaptisé les "beaufs franchouillards" (ou belgeouillards", si vous préférez...), la "france moisie", etc. Bien moins intéressants à défendre que les fonctionnaires progressistes, on le comprend bien.

    Il n'y a plus que d'authentiques réactionnaires pour comprendre le peuple, les ouvriers, ce qui reste de paysans (des bouseux cathos, beurk !). Et si un Le Pen avait été moins con, moins caricatural, moins "folklorique", pour tout dire, il aurait pu rafler la mise, maintenant que les Buffet, Besancenot et autres n'ont d'yeux que pour les minorités fun.

    RépondreSupprimer
  12. En fait, seuls les réactionnaires sont vraiment à gauche. J'ai bon, là ?

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas : c'est un peu vite résumé, mais je crois que cela vaudrait la peine d'en parler sérieusement (et pas forcément sur les blogs).

    Je pense à un billet sur ce sujet depuis quelques jours, mais je ne suis pas sûr d'être capable de le faire suffisamment intelligemment. Je veux dire : sans esprit bêtement polémique.

    RépondreSupprimer
  14. Ça reviendrait à redefinit ce qu'est la gauche. Je propose de faire ça au bistro sinon on va s'emmerder !

    RépondreSupprimer
  15. Il n'y a plus que d'authentiques réactionnaires pour comprendre le peuple, les ouvriers, ce qui reste de paysansPour le formuler autrement, les soi-disant progressistes ont renié les valeurs qui fondaient la common decency chère à Orwell.

    RépondreSupprimer
  16. Nicolas : c'est un peu ce que je voulais dire !

    Malavita : oui, c'est en partie à lui que je pensais, en effet.

    RépondreSupprimer
  17. @Didier Goux:
    Tout cela fait partie des fameuses "contradictions"...
    Ce que vous dites est à rapprocher de la position que Zemmour ne cesse de rappeler, quand le sujet vient sur le tapis (souvent) et qu'on veut bien lui laisser la parole. En la résumant: ce qui, entre autre bien sûr, fait tellement polémique avec la gauche, l'immigration, est une délocalisation de l'intérieur, avec ses conséquences sur le peuple laborieux, précisément...Et il a raison, lui aussi.
    Ces journalistes et écrivains "de droite" ont mieux saisi les paramètres que ceux "de gauche", qui par crispation sur leur "anti-racisme" se cachent la vérité sur le reste et accusent leurs contradicteurs des pires noirceurs.
    L'immigration , son origine et sa défense sont bel et bien "de droite"

    RépondreSupprimer
  18. oops, me suis emberlificotée les moufles: l'immigration a son origine à droite, pour des besoins précis, et la défense de ses effets dévastateurs appartient à la gauche. Contradictions.

    RépondreSupprimer
  19. « Je pense à un billet sur ce sujet depuis quelques jours, mais je ne suis pas sûr d'être capable de le faire suffisamment intelligemment. »

    Tiens... Moi, ça fait des mois que me titille ce sujet : suis-je vraiment de droite, et de quelle droite ? Ne suis-je pas et de droite ET de gauche, sans être en rien du centre ? Anarchiste ? Voyou ? Sniper ? Semi-curé rangé des sacristies ? Un peu tout ça, et même écologiste, au sens non politicien du terme. Nous cherchons toujours à nous situer par rapport aux autres, et quand on nous identifie ceci ou cela, nous bougonnons : c'est à la fois notre identité et celle d'un usurpateur. Alors quoi ? Est-ce le syncrétisme la voie ? Je le crois bien (avec Montherlant qui prônait le syncrétisme et l'alternance, mais plus pour la tranquillité de l'esprit, par confort intellectuel, que pour autre chose).

    RépondreSupprimer
  20. @Yanka:
    Hors de toute caractérisation, vous ressemblez à un être humain! Celui qui peut se vanter d'être tout d'un bloc ressemble fort à une bûche. De plus, tout est fait pour brouiller le jeu. Donc devenons qui nous sommes. Tout ce que je souhaite, c'est que Dominique Wolton soit unique dans sa bêtise dogmatique et qu'ils ne nous fassent pas des petits (c'est un peu tard, mais méfions-nous quand même)

    RépondreSupprimer
  21. Yanka : oui, c'est exactement ça. Mais c'est le genre d'interrogations que les gens de gauche ont du mal à supporter.

    Marine : d'accord pour Wolton, qui est un individu profondément méprisable. Une vasectomie à la naissance n'aurait pas été superflue...

    RépondreSupprimer
  22. oui, mais ça, ça nauséabonde à donf :)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.