dimanche 28 mars 2010

Didier Goux fait de la résistance horaire

Eh bien, si, justement, j'oublie, connard que nul n'a autorisé à me tutoyer ! Car l'Irremplaçable et moi avons tout uniment décidé, au saut du lit, comme ça, d'entrer en résistance temporelle – temporelle mais temporaire, tout de même. Dans la mesure où nous nous sommes levés tard – neuf heures, d'après le temps d'avant –, il a été décrété dans le cercle conjugal que nous ne passerions à l'heure d'été qu'en milieu d'après-midi, approximativement au moment du goûter. D'ici là, qu'on se le dise : les Goux sont toujours à l'heure d'hi(v)er. Inutile donc de les chercher dans le monde réel : ils n'y sont pour personne.

16 commentaires:

  1. Pourquoi pas à Midi, l'heure du Berger.

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. C'est dans mes gênes cette résistance horaire. Tout le village Picard de mes aïeux a résisté à l'heure allemande jusqu'au milieu des années 60.

    RépondreSupprimer
  4. D'accord, ok, les choses sont claires. Nous savons tous maintenant qui vous êtes vraiment : un grand résistant ... de la 25ième heure !

    RépondreSupprimer
  5. D'un autre côté, c'est l'apéro 1 heure plus tôt

    RépondreSupprimer
  6. Mince Olivier P m'a piqué mon commentaire !

    La question que je me pose est de savoir entre l'heure d'hier et l'heure d'aujourd'hui, quelle est donc l'heure "naturelle" à laquelle nous devrions vivre !
    :-))

    RépondreSupprimer
  7. Pour une fois, ce n'est pas un article pour remettre les pendules à l'heure !
    :-))

    RépondreSupprimer
  8. Olivier P : ce qui rend l'heure d'été encore plus agaçante pour les buveurs d'eau intermittents que nous sommes...

    Tiens, à propos : je repasse une nouvelle visite médicale pour mon permis mercredi prochain... et mon taux de gamma GT est nickel chrome !

    Poireau : c'est bien simple, nous devrions être une heure plus tôt que l'heure d'hiver (encore appelée "heure allemande"), soit deux heures plus tôt que l'heure d'été. En ce moment, par exemple, il devrait être 13h23...

    RépondreSupprimer
  9. Alors pourquoi il n'est pas 13h23?
    Enfin 14h31 maintenant.

    RépondreSupprimer
  10. Carine : parce que, en 1940, pour les raisons que vous savez, la France est passée (un peu de force...) à l'heure allemande... et qu'elle y est restée depuis !

    RépondreSupprimer
  11. Carine, parce qu'on est resté à l'heure allemande. Ce que mes grands-parents, oncles, tantes, cousins, cousines ont boycotté jusque dans les années 60. C'était très étrange, lorsque nous y allions déjeuner, nous arrivions toujours une heure en avance ou en retard. Pareil pour les enterrements et les mariages.

    RépondreSupprimer
  12. Ah ok, merci !
    Pareil pour le dépeçage de la Bretagne, avec le pays nantais séparé de sa région historique, depuis le régime de Vichy.
    Toujours pas de retour prévu...Il y a eu des lueurs d'espoir avec la commission Balladur, mais comme ladite commission avait prévu de bidouiller la Picardie et l'Auvergne en même temps qu'elle rendait le 44 à la Bretagne, tout a été jeté. Après tout, c'est bien aussi, la Loire (mais bon...)

    RépondreSupprimer
  13. @Catherine:
    Au moins, c'était un rappel a contrario des heures les plus sombres de notre histoire !

    RépondreSupprimer
  14. Moi, j'ai mitigé : changé l'heure du réveille-matin (cette nuit) et de la montre (ce matin). Les pendules murales affichent toujours l"heure d'hiver ; quant à l'ordinateur, il ne m'a pas demandé mon avis. Le téléphone portable est fermé, il n'affiche rien pour l'instant.
    De toutes façons, je ne sais jamais en quelle année on est.

    RépondreSupprimer
  15. Et ce n'est pas seulement une heure de moins pour une nuit, l'heure d'été. Chaque nuit, j'ai l'impression qu'on m'en pique une nouvelle.

    RépondreSupprimer
  16. Mais qui sont les sombres crétins technocrates qui ont inventé ce truc débile appliqué depuis 1976 (et même avant) ? à chaque fois, ça a le don de m'exaspérer.
    C'est censé produire des économies d'énergie ? à d'autres, économies de bouts de chandelles quand on voit les enseignes lumineuses qui restent allumées la nuit, et les gigantesques néons éclairant des pubs débiles au bord des routes...
    et je me fais tout le temps avoir, quand je ne bosse pas, je suis au courant, et quand je bosse, ça m'échappe et j'arrive une heure en retard ou en avance...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.