mardi 9 mars 2010

Qu'ils sont beaux, qu'ils sont profonds, ces silences nigérians...

Hier soir, quittant ce clavier, j'apprenais par la télévision (ou plus exactement par l'Irremplaçable regardant le journal à la télévision) qu'au Nigéria, profitant de la détente d'un week-end bien mérité, quelques centaines de villageois musulmans s'en étaient allés massacrer quelques centaines de villageois chrétiens, à quelques lieues de là.

J'étais très impatient, ce matin, de m'assourdir des clameurs d'indignation humanitaire qui n'allaient pas manquer de s'élever de ces blogs où rien de ce qui concerne les droits de l'homme n'est étranger, où l'on est à juste titre fort sourcilleux pour tout ce qui touche aux discriminations religieuses. Je croyais les entendre déjà, ces flétrissures infligées aux bouchers nigérians : honte aux chris-tia-no-phobes ! phobes ! phobes !

Et puis non, rien. Pas le temps, actualité chargée. Les régionales, vous comprenez ? Oui, ça doit être ça : les élections de dimanche : impossible de quitter ce petit ragoût des yeux sinon il risquerait d'attacher dans le fond de la gamelle électorale. Mais je suis bien certain que, le scrutin oublié, tout le monde va s'empresser de crier sa révolte et s'étonner comme moi de cet étrange silence des premières heures. Espérons seulement qu'il n'y aura pas, alors, trois clandestins expulsés à défendre ou un peintre homosexuel à soutenir. Parce que, sinon, nos fantomatiques chrétiens d'Afrique devront attendre encore un peu. C'est qu'on a ses priorités par chez nous, et qu'on y tient. On y tient à un point, vous ne pouvez pas savoir.

Enfin, si, d'ailleurs, vous pourriez savoir.

43 commentaires:

  1. (pfff)

    Le Nigeria...

    Vous poussez des cris de bête à chaque fois que vous allez faire un plein d'essence, vous ?

    RépondreSupprimer
  2. Didier,

    Cette information n'est pas "à la une" de la presse, ce matin !

    Je me fous du Nigéria...

    RépondreSupprimer
  3. Dorham & Nicolas : tout le monde se fout du Nigéria, moi tout le premier. Mais je vous fiche mon billet que si Benoît XVI, lors d'un voyage officiel à Lagos, avait – par exemple – prôné la chasteté plutôt que le préservatif, tous les blogueurs vigilants seraient à l'heure actuelle en train de plaindre ces pauvres Nigérians victimes sacrifielles d'un pape rétrograde et ancien nazi...

    Pluton : je crois que le Mrap se fout du sort des chrétiens nigérians : pas assez Palestiniens, sans doute...

    RépondreSupprimer
  4. Là je suis d'accord mais encore faut-il être au courant. La faute n'en revient pas aux blogs mais, en amont, à ceux qui diffusent l'information. Ce sont eux qui donnent ou non de l'écho à un événement... dont je n'ai nulle part entendu parler.
    Mais c'est vrai que le sort des chréiens d'Afrique, d'Irak ou celui des coptes d'Egypte, on s'en fout.Et, pour certains, l'"autre" est forcément meilleur... La haine de soi est une maladie occidentale. Hélas.

    RépondreSupprimer
  5. J'apprends la nouvelle par internet. Et je suis d'accord avec Didier (ce qui est suffisamment rare pour être dit). Si c'était un problème religieux, j'en ferais un billet. Des crapules qui se cherchent des excuses pour tuer d'autres spécimens de l'espèce humaine, ça c'est trop banal.

    RépondreSupprimer
  6. Hermès : bien sûr que la faute n'en revient pas aux blogueurs. Enfin, pas entièrement : ce sont tout de même des gens qui, à longueur d'années se vantent justement d'aborder des sujets et des thèmes non abordées dans la vraie presse (laquelle est muselée par Sarkozy comme chacun sait).

    Quant à la haine de soi, vous avez parfaitement raison. C'est même très amusant de voir tous ces retraités d'extrême-gauche qui ne se rendent pas compte que, cultivant cette "auto-haine", ils signent et même revendiquent leur appartenance à l'Occident.

    Claudio Pirrone : lorsque des gens TOUS musulmans massacrent des gens TOUS chrétiens (et l'inverse fonctionnerait aussi bien), il est tout de même difficile d'évacuer la dimension religieuse de la tuerie, non ?

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    Là d'accord... sauf que pour ma part, je ne me fous pas du Nigéria. Ne serait-ce que pour des raisons culturelles notamment. J'en connais plutôt bien l'Histoire du reste...

    RépondreSupprimer
  8. Oui, j'étais ironique sur ce coup là...

    RépondreSupprimer
  9. Je viens de vous faire un peu de modeste publicité sur mon modeste blog.

    RépondreSupprimer
  10. "Dans cet État-frontière entre le nord du pays, à majorité musulmane, et le Sud, à prédominance chrétienne, la religion est un point de friction récurrent. Le 17 janvier, des musulmans auraient entrepris de reconstruire une mosquée dans un quartier dont ils avaient été chassés en novembre 2008, à la suite d’émeutes qui avaient déjà causé la mort de 700 personnes. Des milices chrétiennes auraient alors déclenché des attaques, auxquelles des milices musulmanes auraient riposté. Les combattants sont armés de fusils, de flèches et de machettes. Selon l’ONG Human Rights Watch, 151 cadavres de musulmans auraient été dénombrés dans les mosquées.

    (Jeune Afrique)

    RépondreSupprimer
  11. Maxime, vous êtes trop indulgent avec moi !

    Suzanne : mais je n'ignore pas que ces tueries sont réciproques, hélas !

    RépondreSupprimer
  12. Le conflit n'est pas QUE religieux: "Depuis l’époque coloniale, les groupes ethniques chrétiens de la région de Jos bénéficient du statut d’« indigène », qui leur donne accès à des bourses d’étudiants et à des emplois de fonctionnaires.

    Mais l’État de Plateau est fertile et jouit d’un climat plus doux que le reste de la fédération. Il attire de nombreux migrants, notamment des musulmans haoussas venus du Nord. Comme l’arrivée des premiers Haoussas remonterait au début du XIXe siècle, ceux-ci réclament le même statut. Or les groupes dits « originels » ne veulent pas en entendre parler. « Jos appartient aux indigènes. Tous les Haoussas sont des colons. Quand le locataire crée des problèmes, on lui donne son congé », avait lancé le gouverneur de l’État de Plateau en 2004. Bref, la bataille pour les privilèges fait rage."

    (toujours Jeune Afrique)

    RépondreSupprimer
  13. (C'est de la faute à l'époque coloniale)

    RépondreSupprimer
  14. Il faut faire une loi sur l'époque coloniale.

    RépondreSupprimer
  15. Elle s'appelle la Loi Taubira, Nicolas.

    RépondreSupprimer
  16. Je corrige: la loi Taubira ne concerne que la reconnaissance de ce crime contre l'humanité qui est l'esclavage.
    Une autre loi parait nécessaire: on n'aurait pas le droit de parler de conflit religieux ou ethnique, mais seulement de trouble post-colonialiste.

    RépondreSupprimer
  17. @Didier

    des groupes de "supporters" tous de l'équipe X tendent un guet-apens à des "supporters" tous de l'équipe Y.

    C'est difficile d'évacuer la dimension sportive ?

    RépondreSupprimer
  18. "Je me fous du Nigéria..."
    moi aussi, mais pas des Chrétiens du Nigeria.
    Vous allez donc dire aussi que vous vous foutez des Nigerians de France et d'Europe, j'espère...

    RépondreSupprimer
  19. "Des crapules qui se cherchent des excuses pour tuer d'autres spécimens de l'espèce humaine": oui, hélas.
    Si seulement les uns et les autres abandonnaient la religion et se conformaient à des codes moraux humains (comme : n'inflige pas à l'autre ce que tu ne voudrais pas qu'un autre te fasse subir; hors volonté des sado-maso, naturellement), ça irait moins mal en ce monde.
    Lassitude de voir que de mini-génocides se déroulent, et qu'ils se déroulent dans l'indifférence générale, que ce soit des chrétiens, des musulmans ou d'autres qui se fassent tuer. Je me demande si dans qq années, on ne viendra pas accuser l'Occident de n'avoir rien fait contre et d'avoir même peut-être commandité ces exactions.

    (d'ailleurs, je me demande si les projets de Bolloré - groupe Bolloré Africa Logistics - et son implantation dans ce pays n'y sont pas pour qq chose, ce serait à voir de plus prêt...)

    RépondreSupprimer
  20. "Je me demande si dans qq années, on ne viendra pas accuser l'Occident de n'avoir rien fait contre et d'avoir même peut-être commandité ces exactions."
    Bah voyons!Bin oui, comme au Rwanda!
    C'est sûrement de notre faute si des Nigerians massacrent des Chrétiens.
    L'occident est TOUJOURS responsable de TOUT, qu'on se le dise...
    Ce que c'est que le mea coulpisme, quand même!

    RépondreSupprimer
  21. Sur RFI, ils en parlent en détail (la radio émet de 7h à 9h locales tous les matins aux Etats-Unis).

    RépondreSupprimer
  22. >(d'ailleurs, je me demande si les projets de Bolloré - groupe Bolloré Africa Logistics - et son implantation dans ce pays n'y sont pas pour qq chose, ce serait à voir de plus prêt[sic]...)

    Allez-y Passante, lâchez-vous, faites comme si vous commentiez sur le blog d'Alain Gresh ; la vision policière de l'histoire c'est toujours rigolo !

    RépondreSupprimer
  23. S'il y a des chrétiens en Afrique, c'est de votre faute.

    RépondreSupprimer
  24. "Dans ces pays-là, un génocide, ce n’est pas trop important." (François Mitterrand).

    http://www.congopage.com/1994-Le-Genocide-Rwandais-Pas-Trop

    RépondreSupprimer
  25. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  26. pardon, j'avais fait une grosse fote. Repentance.
    Je disais:
    oui, je suis ocidentale donc je me sens vachement responsable de tous les malheurs du monde (SMILEY mega)
    Sauf des miens.

    RépondreSupprimer
  27. Le Sénégal reste de ce point de vue, une réconfortante énigme (pourvu que ça dure). A majorité musulmane (pour l'Islam modéré veuillez prendre des vacances au Sénégal), avec des Chrétiens, des Peuls (je ne suis pas sûr de l'orthographe), des Woloufs (idem), des trucs, bref des Auvergnats à eux, ils ne se sont jamais (à ma connaissance) véritablement entretués .... mortellement. Je précise le mortellement, on ne sait jamais.
    Il m'arrive souvent de me tuer à la tâche mais pas mortellement. D'où l'utilité de la précision.

    Les mauvaises langues diront que pay africain parmi les premiers à être colonisés par la France, le temps civilisateur aurait fait son oeuvre. Sait-on que du Sénégal, terre bénie donc, vint en 1789 (ou 88) quelques cahiers de doléances ? Sait-on encore que le plus sympathique et aimable chauffeur de taxis parisiens qu'il m'ait été donné de rencontrer un jour, fut comme par hasard, une vieille sénégalaise qui, entre autre chose, se vantait de mettre ses sous à l'abri en France. On a bien ri ensemble à se moquer des arabes d'ailleurs, mais aussi des Allemands (qu'elle détestait) et puis des petits blancs aussi.

    Le pourliche fut à la hauteur de la prestation. Il fut reçu et donné avec plaisir. Nom de Dieu (chrétien) !

    RépondreSupprimer
  28. Pardon à tous mais, je ne sais pourquoi, les commentaires de Passante ont chaque fois ce pouvoir de me réduire au silence...

    RépondreSupprimer
  29. Didier, je crois deviner pourquoi.
    Illustration parfaite de la nécessité où vous êtes (et où nous sommes avec vous) de continuer à dire ce que vos pensez.
    Certains ici pensent comme vous, et vous leur êtes indispensable. Vous ne parlez pas dans le désert, détrompez-vous, plizzzz.

    RépondreSupprimer
  30. 30 commentaires, et copieux! Je n'ai plus le temps de les lire en plus, mais je suppose que quelqu'un vous aura objecté que l'affaire ne se résume pas à un conflit de religion… Il paraît qu'un évêque catholique aurait expliqué que le contexte était beaucoup plus compliqué (en gros: économique, social, sans parler des vengeances)…

    RépondreSupprimer
  31. Arf! Vous réduire au silence... Qui le pourrait?
    Ne faites pas semblant d'être abattu devant tant d'insondable "différence" d'avec vos idées.
    Vous lancez le bouchon, et vous êtes tout surpris qu'une telle vienne couper le fil à pêche sans se prendre à votre hameçon?
    Allons allons... (Z'enGoux)

    (Malavita: me lâcher? pas tout de suite: je vais d'abord me plonger dans "Immigration, antisémitisme et racisme en France"*, de Gérard Noiriel: histoire d'avoir plus de grain à moudre ici ou ailleurs...
    *Pourquoi fait-on la différence entre racisme et antisémitisme, franchement? le racisme englobe tout, antisémitisme, antiféminisme, etc. Non? héhé... c'est vrai, tout le monde s'en fiche, ici...)

    Ciao

    RépondreSupprimer
  32. @ Didier au sujet de Passante: muet vous êtes sans doute parce que c'est une c* **e gros calibre... ( haha sauf "pour les sados-masos" ... My god!!! On parle de quoi là? ) et je comprends ça ...

    Sinon qu'en pense Dieu de tout ça? Hein?

    Ou bien: les Katangais à une époque c'était sérieux aussi. Je le demande s'ils les mangeaient pas aussi?? Ah non ça c'est plutôt Idi Amin Truc.. Tiens j'aurais bien tué 2ou3 types moi hier... mébon je suis pas noir ou alors pas de naissan e donc...

    @ Claudio: bien sur que si y'avait pas eu d'équipe de foot y'aurai pas eu de trucidage réciproque... D'ailleurs on ferme les accès pour les supporters donc y'a pas que moi qui s'est rendu compte que le foot, c'est la nouvelle religion qui tue...

    (ouais ça pourrait aller mieux.. Bien vu;-)

    RépondreSupprimer
  33. La gène des médias et des blogueurs est peut être moins due au fait que des musulmans massacrent des chrétiens, quà celui que justement cela soit réciproque : l'échec du vivre ensemble.

    Race, culture, religion ne cohabitent pas quelle surprise !

    Et puis des chrétiens qui ne se soumettent pas, assument le conflit, refusent de disparaitre, il ne faudrait pas que cela donne des idées.

    Eligolan

    ( désolé pour "anonyme" mais je n arrive pas à loguer )

    RépondreSupprimer
  34. "S'il y a des chrétiens en Afrique, c'est de votre faute."
    Mtislav, de la faute à qui ? je ne connais personne qui était vivant en 1880, vous si ? Vous voulez dire "de la faute de vos ancêtres?" Et on reproche aussi aux Arabes d'aujourd'hui d'avoir vendu les Noirs aux trafiquants d'esclaves? Qu'est-ce qu'on fait ? On invente la machine à remonter le temps ?

    RépondreSupprimer
  35. On se fout de ce qui se passe au Nigéria. Pourquoi pas...
    Le monde entier se fout de la France.

    Personne ne viendra non plus à notre secours.

    On n'échappe pas au réel.

    Bonjour chez vous,

    Sébastien

    RépondreSupprimer
  36. Vous n'avez rien compris, c'est une sombre histoire de discrimination coloniale sur fond tribal et ethnique !

    Ces massacres, présentés comme religieux, ont aussi des bases ethniques, politiques et économiques. Les musulmans de cette région appartiennent aux communautés Hausa ou Fulani. Il s’agit de nomades qui vivent de l’élevage ou de petit commerce. Dans cette région, ils soutiennent le parti d’opposition, le All Nigeria People’s Party. Les communautés Berom, Anaguta et Afisare sont en revanche constituées de chrétiens, traditionnellement agriculteurs. Ils soutiennent le Parti démocratique du peuple, qui dirige l’État du Plateau et l’État fédéral. Certains agriculteurs chrétiens disent se sentir menacés lorsque les musulmans Hausa descendent du nord pour faire paître leur bétail. À cette classification religieuse s’ajoute le statut des deux communautés. Les chrétiens sont des « locaux ». Les musulmans Hausa sont des « colons », même si, pour la plupart, ils vivent dans cette région depuis des générations. Et du fait de ce statut, certaines positions au sein du gouvernement local leur sont interdites. Ils se sentent discriminés et utilisent volontiers la violence pour changer les choses.

    http://www.la-croix.com/Des-chretiens-victimes-de-violences-ethnico-religieuses-au-N/article/2417101/4077

    RépondreSupprimer
  37. Ah oui elle vachement forte passante :

    "Je me demande si dans qq années, on ne viendra pas accuser l'Occident .......

    .... je me demande si les projets de Bolloré - groupe Bolloré Africa Logistics - .....

    Question et réponse en même temps ! Ou alors un sens profond de l'anticipation. Ah ouais ....

    RépondreSupprimer
  38. Des singes qui s'entretuent pour des questions de bananes halal ou pas halal, voilà qui intéresse tout au plus quelques spécialistes des primates, ce que ne sont pas les left-blogueurs.

    Ygor Yanka, merle moqueur et persiffleur avec deux « f ».

    RépondreSupprimer
  39. Je pensais que Didier était favorable aux Croisades.

    RépondreSupprimer
  40. @P2R
    Oui, j'ai tjs un sens aigu de l'anticipation (qui m'a sauvé la vie bien des fois, entre autres points positifs). Par ailleurs, à quoi servirait l'histoire si elle ne nous aidait pas à anticiper?

    @au moche G.
    C... (mais de petit calibre) vous-même, hé, lèche-cul!

    RépondreSupprimer
  41. Salut,
    Claudio Pirrone a tout dit en une phrase : rien à voir avec la religion !

    C'est comme les goulags : rien à voir avec le communisme. Qui, comme chacun sait, est une idéologie fort fréquentable qui n'a jamais été mise en application.

    Un peu comme l'islam, quoi. Religion de paix, et de tolérance, qui génère partout et toujours des sociétés de merde, fermées, où les femmes et les minorités sont oppressées.

    Il va falloir réviser le principe de causalité, comme disait Revel.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.