jeudi 18 mars 2010

Mais où avais-je la tête ? (La presse en délire)


La “une” du Nouveau Détective de cette semaine vaut le détour. Au point que, alors que la dominante de ma journée était plutôt au grisailleux, elle m'a ensoleillé tout le quart d'heure suivant sa découverte. Ça se décline comme suit :

L'assassin d'Anna l'avait décapitée et s'était enfui avec son macabre trophée.


Le cri désespéré de son mari :

« RENDEZ-MOI LA TÊTE DE MA FEMME ! »


En matière journalistique, c'est ce qui s'appelle : faire un cou...

48 commentaires:

  1. Génial !

    C'est vous qui avez "ajouté "rendez-moi la tête de ma femme", je présume ?

    RépondreSupprimer
  2. J'essaie d'imaginer les activités possibles avec une tête de femme morte et je trouve que c'est finalement assez limité, mari ou non !
    :-))

    [Vous avez de saines lectures ! :-)) ].

    RépondreSupprimer
  3. Suzanne : mais non voyons : c'est le gros titre de la une ! Vous pouvez aller vérifier au kiosque le plus proche...

    Poireau : il y a une scène de fellation avec une femme décapitée en pleine action, dans je ne sais plus quel SAS...

    RépondreSupprimer
  4. Didier Goux : bah, une fellation dans une bouche morte, ça ne doit pas être bien terrible ! Pas de quoi défaillir !
    :-))

    RépondreSupprimer
  5. Onn e s'étonne pas hahaha, voilà un commentaire qui détonne déconne de vos lectures de mauvais goux Detective c'est pire que l'opium du peuple mais il faut bien que la presse à scandale vive pour étouffer la voix du peuple n'est ce pas je vous laisse à vos saines lectures monsieur Dégout.

    RépondreSupprimer
  6. Passante,

    j'ai moi-même un nom de famille qui finit par "gou" et ça fait environ 43 ans que je me tape ce genre de jeux de mots stupides.

    Et Didier a 10 ans de plus (11 demain si ma mémoire est bonne).

    RépondreSupprimer
  7. on peut pas l'empêcher de passer la passante?

    RépondreSupprimer
  8. La hache (ou le coutelas ) n'était vraiment pas bien affûtée...Quel amateurisme !

    RépondreSupprimer
  9. Il y a sur le visage de cette pauvre femme comme une expression d'étonnement, non?

    RépondreSupprimer
  10. "Rendez-moi la tête de ma femme!"
    Petit chef-d'oeuvre d'humour noir que n'aurait pas renié Louis le dispendieux s'il n'avait perdu la sienne avant elle...

    Précision à propos de certains des commentaires précédents: merci aux lecteurs un peu intelligents de saisir la différence entre ceux qui écrivent en "mon" nom et mes propres interventions... (Nicolas, Olivier... sachez mieux lire... non mais!) Question de style, aurait su suggérer votre saint Gourou (Didier Goux, s'il faut le nommer, qui, lui, ne perd pas la tête pour une petite intervention frauduleuse et débile, qui pourrait bien se terminer à la Lanterne)...
    (par ailleurs, les pseudo-imitateurs, si vous pouviez choisir d'autres cibles, ou, au moins, faire preuve de plus de cervelle dans l'humour, ça ne me choquerait moins que vous utilisiez mon pseudo...)

    Saines lectures, saines lectures... Je ne suis pas née du dernier Manara (dans un autre registre)...
    DG a le droit de lire ce qu'il veut, que croyez-vous que je lise d'autre que "Détective" (ou "Nveau Détective")? Bon, là je rigole, mais j'ai eu bien des lectures, dans mon jeune temps, qui ne vous auraient pas déplu, j'imagine...


    Et: abandonnez-moi la tête de la fausse Passante! Ou tout entière (tout entier? un petit Gearges ne serait-il pas celui qui se fait passer pour celle? ah non, Marine, sortez de ce pseudo!)
    Que je lui fasse passer au bout d'une pique le goût des vols de pseudo-identité! Je ferai alors, en plus, preuve de karaoké! (ah ça ira ça ira ça ira...)

    Après une séance de vengeance toute personnelle, évidemment...

    Passante (appelez-moi Gwendoline...)

    RépondreSupprimer
  11. Ma seule réaction à votre billet :

    Un grand éclat de rire ! merci...
    (oui je sais, c'est pas gentil pour celle qui a perdu sa tête)

    Au fait, je croyais "détective" définitivement disparu des kiosques.

    RépondreSupprimer
  12. Qu'est-ce que j'ai encore fait, moi?

    RépondreSupprimer
  13. Passante : en effet, Nicolas et Olivier P; me semblent avoir raison : "Dégoût” était de trop. Non que cela me vexe ni me blesse (me vexer ou me blesser n'est pas dans vos moyens), mais ça me lasse un peu.

    Par conséquent, je vous demanderai de ne plus paraître ici à l'avenir. Si vous persistez, vos commentaires seront supprimés dès que repérés.

    Merci et bon vent.

    RépondreSupprimer
  14. Et moi? Elle est folle cette passante si elle s'imagine un instant que je pourrais penser à me faire passer pour quelqu'un d'autre que moi même!! Haha !!

    RépondreSupprimer
  15. Ah j'avais pas vu la remarque du taulier!!

    RépondreSupprimer
  16. Geargies : ce n'était pas une remarque, mais une injonction...

    RépondreSupprimer
  17. Didier et consorts : si je puis me permettre, la blague sur le nom de l'auteur du blog n'est pas signée d'un lien. Passante assume ses commentaires, en général…
    :-)

    RépondreSupprimer
  18. @Didier et Geargies:
    le commentaire incriminé était celui-ci, fait sans usurpation d'identité ni de pseudo, juste une blague-remugle qui reprend les sujets de prédilection de passante et que personne d'ailleurs n'avait remarquée, elle non plus:

    "Marine a dit...
    Un benito? Ca ne m'étonne pas de vous, Monsieur Goux! C'est de votre âge après tout.
    Signé Passante ;)

    17 mars 2010 18:28"

    Pas de quoi couper des têtes, ni pendre à la lanterne! Elle n'a pas répondu de suite, comme c'eût été naturel,mais trois billets plus tard ;)
    Je ne l'ai pas fait en anonyme donc pas de repentance...

    RépondreSupprimer
  19. Poireau : qu'elle aille assumer ailleurs. Il se trouve que Catherine porte le même nom que moi (ainsi que mes parents, les siens, etc.) et que je n'apprécie que modérément de le voir déformer de cette manière.

    De toute façon, comme dirait à juste titre Nicolas, c'est mon blog et je fais ce que je veux !

    RépondreSupprimer
  20. Marine : vous n'avez rien à voir dans cette histoire, il me semble ! Ce n'est pas vous qui m'avez appelé "Dégoût", je crois.

    Bref, vous restez la bienvenue, et Passante plus. That's all.

    RépondreSupprimer
  21. Didier : c'est vrai, vous faites comme vous voulez. C'était juste pour souligner que le coup de l'usurpation, c'est pas top comme procédé !

    Marine : nous parlons d'un commentaire signée du pseudo Passante mais sans lien. Vous n'avez a priori rien à voir là-dedans !
    :-))

    RépondreSupprimer
  22. Didier, les gens qui fréquentent votre blog le font parce qu'ils vous apprécient et vous aiment bien, même s'ils viennent d'un autre bord.
    Si ça n'est pas le cas, ailleurs est spacieux, effectivement :)
    Tout n'est pas politique, comme vous le démontrez tous les jours.
    J'ai juste voulu jouer à anticiper les paroles de Passante, trop prévisible.

    RépondreSupprimer
  23. Ah ok, Mr Poireau, je n'avais pas vu ça.
    J'ai cru qu'elle parlait de mon comm-blague du 17/03. Mais le mien était signé, c'était clairement une blague.
    En effet, l'autre est peut-être bidon, va savoir.

    RépondreSupprimer
  24. Marine : à mon avis, il est bidon. Pas la même manière de s'exprimer, clairement !
    :-)

    RépondreSupprimer
  25. En effet, j'assume ce que j'écris si c'est moi qui l'écris... et j'en ai dit de pire (et vous aussi), mais celui-là, non... comme, en l'occurrence, ce n'est pas moi qui ai écrit l'intervention qui vous a offensé ce jour(pour une remarque même pas drôle, en plus!), faites passer au petit con qui a emprunté mon pseudo pour l'écrire que c'est un... couillon!
    (je ne parle pas de l'intervention sur le Benito de Marine, qui n'était pas bien méchante, donc je ne lui en veux pas)... Quel qu'il soit...
    Quand à vouloir vous débarrasser de moi, je m'étonne que vous ne l'ayez pas fait pour de plus justes raisons (et qui ressortent de mes commentaires, pas d'un commentaire de mauvais imitateur).
    C'est votre blog, après tout (mais ne venez pas dire qu'il y a liberté de débat, dans ce cas).
    Si cela se trouve, vous vous êtes insulté vous-même pour vous débarrasser de moi à bon compte?
    Faites donc, et merde aux imbéciles (qui se reconnaîtront, bien sûr)...

    Ciao

    RépondreSupprimer
  26. Je n'aime pas tellement les commentaires de Passante, mais je pense que ce n'est pas elle qui a écrit celui qui pose problème: il est parfaitement compréhensible.

    RépondreSupprimer
  27. "Si cela se trouve, vous vous êtes insulté vous-même pour vous débarrasser de moi à bon compte?"
    Là, vous délirez, Passante!

    RépondreSupprimer
  28. Marine, en effet, là, je délire autant que ceux qui imaginent que le com' débile mis sous mon nom pourrait être de moi.
    Tous les cas de figure sont possibles, après tout, d'autant plus que je n'aurais pas imaginé que notre hôte serait tombé dans le grossier panneau du niais imitateur.

    Et dire que ce billet, contrairement à ceux qui se voulaient clairement réac, avait eu pour juste réaction un "sain" éclat de rire... Après tout, j'adore l'humour noir...
    Personnellement, je vais passer cet épisode dans les pertes sans fracas...

    RépondreSupprimer
  29. Dites-donc, Suzanne, "parfaitement compréhensible" (contrairement aux miens, j'imagine)...
    Vous exagérez (un peu), non?

    RépondreSupprimer
  30. Passante : bon, je viens de voir que, en effet, votre pseudo est toujours en "bleu souligné" et que le commentaire litigieux ne l'est pas. Donc, si en effet il ne s'agit pas de vous, ce que je crois bien volontiers, acceptez mes excuses, et demeurez la bienvenue ici.

    RépondreSupprimer
  31. Passante: pas du tout! Je ne comprends RIEN à ce que vous écrivez, je reviens en arrière, j'essaie de lier les mots, je sursaute à la façon que vous avez d'interpeller les gens et j'abandonne, en général.

    RépondreSupprimer
  32. Suzanne : vous avez raison, j'ai fait preuve d'une coupable légèreté dans ma lecture...

    RépondreSupprimer
  33. Bon, all's well that ends well.
    Moi non plus je ne comprends pas souvent ce que dit Passante.
    Mais ce n'est pas grave, c'est à Didier qu'elle parle ;)
    Allez bonne soirée à tous.

    RépondreSupprimer
  34. C'est pas souvent que quelqu'un sait s'excuser. Ca grandit un homme. Ne pas confondre excuses et repentance!

    RépondreSupprimer
  35. Si Passante parle comme elle écrit, qu'est-ce que ça doit être saoulant !

    RépondreSupprimer
  36. Je ponctuerai cette "dure" journée par un sourire entre autres dû à Marine: "Mais ce n'est pas grave, c'est à Didier qu'elle parle ;)" (pas tjs vrai, mais enfin...)

    Monsieur Goux... Excuses acceptées (étant donné qu'il est vexant de se voir attribuer des trucs qui ne viennent pas de soi), tout en rappelant que nous ne serons sans doute de nouveau pas d'accord sur bien des choses et que je me permettrai sans doute de relever à mon sens ce qui me choque... Disputons-nous, d'accord, mais sur des choses qui en valent la peine...

    (Pour être plus précise, il me semble avoir sur de plus vieux billets répondu déjà sans être connectée, il n'y avait donc pas tjs de bleu souligné sous mon pseudo: des petits malins ont profité de cet état de fait)

    Bonne soirée
    à plus (enfin peut-être, si pas d'autres "coups de théâtre" en vue)

    RépondreSupprimer
  37. sniper=tdb?
    Saoulant? pas tant que les litres de bière ou de vin ingurgités par...
    Mais ne nous égarons pas.

    RépondreSupprimer
  38. Je vais poster un max de commentaires fanatiquement pro-Ségolène en les signant "Didier Goux, écologiste alsacien (d'adoption)".

    Je vais faire ça sur des blogs de droite, sinon c'est pas marrant.

    RépondreSupprimer
  39. Et bien moi je ne l'excuse pas du tout la petite passante bleue d'avoir insinué que je me faisais passer pour elle pour la faire virer. Ses comm d'huitre mal embouchée finissent par être fatigants. Ses explications sont pires et son genre donneuse de leçons à la petite semaine ringard et dépassé.

    RépondreSupprimer
  40. Dans un océan de commentaires lénifiant, moi je l'aime bien la Passante. Ça change des doucereux abonnés du blog !
    :-))

    RépondreSupprimer
  41. Lénifiants, doucereux, Monsieur Poireau ? rien que ça ?

    Je zappe les commentaires de Passante, personnellement. Déjà, j'ai du mal à comprendre ce qu'elle veut dire. Et j'ai du mal avec les insinuateurs geignards qui disent des saloperies tout en se posant en victime. De ce que j'en ai lu (le dernier, par exemple), c'est puant de petite méchanceté satisfaite. à part ça, elle n'est pas pire que d'autres.

    RépondreSupprimer
  42. @Passante:
    "Disputons-nous, d'accord, mais sur des choses qui en valent la peine..."
    Pour quoi faire? Vous ne nous convaincrez pas. Nous aimons la discussion, pas la dispute de bas étage.
    Alors cessez-donc de vous faire du mal! Et de faire des allusions crasseuses sur notre hôte, allusions dont la bêtise vous déshonore.

    RépondreSupprimer
  43. Merci M. Poireau.

    Quant à la meute des gâteuses et gâteux (dans l'absolu, pas par rapport aux chiens et aux bébêtes), à peine travesti(e)s en douc(malh)eureuses groupies sans intérêt... Quelle hâte de mettre en lambeaux "l'intruse"... ("bas étage"? "geignard"? "victime"? n'importe quoi! ne prenez pas votre propre portrait pour me le coller dans les gencives, c'est d'un manque d'originalité total! et "huitre" vous-même, insinuant imposteur!)
    Les voilà qui reviennent en bonnes hyènes habituelles tenter de déchirer un morceau de celle qu'on leur jette en pâture (car non-réac, contrairement à elles? sans doute): qu'ils/elles s'étouffent avec leur propre bêtise. Il y a de quoi faire.

    Il est vrai qu'il y a peu de commentaires intéressants (et jamais originaux), ici, et certainement pas venant de la ronde des immobiles. Goux mériterait mieux, non? (enfin, je ne me place pas dans le mieux non plus, aussi vais-je vous laisser vous suçoter entre vous*, ça va vous remonter le moral)


    (*c'était ma contribution au "bas étage" spécial Marine, qui goûte en connaisseuse les piques sans intérêt)

    RépondreSupprimer
  44. Passante, si vous ne trouvez aucun intérêt à venir papoter ici, avec nous, les hyènes nauséabondes, pourquoi donc venez-vous?

    RépondreSupprimer
  45. Tiens je vais faire un commentaire pas intéressant : ma pov'fille! Qui se croit " moins-réac" que d'aucuns ici-bas!!! Ksss que d'orgueil! Tiens faudra dire trois Pater et trois Ave pour se faire pardonner d'être aussi abstruse...

    RépondreSupprimer
  46. Réponse @Marine ?20 mars 2010 à 19:47

    Pour... les délires gousiens...
    Olé!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.