mardi 2 mars 2010

Papa, je vote à gauche (baisse tes mains, de toute façon tu l'auras, ta claque !)

Il y avait longtemps, tiens ! Me voilà tagué par l'excellent Seb-qui-réagit. Thème : quel serait votre comportement si vous appreniez tout à trac que votre fils (ou votre fille, je suppose) a décidé de voter à droite, si vous-même êtes de gauche, ou inversement ? Déjà, je suis surpris d'être sollicité sur un thème semblable, moi dont il est de notoriété vaguement publique que, si je ne les déteste pas franchement, je ne m'intéresse pas le moins du monde à ces petits adultes pas finis qu'on appelle communément des enfants – c'est d'ailleurs pour cela que je me suis bien gardé d'en faire, en tout cas à ma connaissance (ou à l'une de mes connaissances).

Néanmoins, essayons d'y réfléchir. Eh bien, après y avoir (très sommairement) pensé, il me semble que je m'en foutrais complètement ; n'attachant aucune importance à ce que peut penser un enfant, je ne vois pas pourquoi je devrais le faire sous prétexte que celui-ci, précisément celui-ci, aurait 18 ans plus tôt jailli de mes couilles un soir de semi-beuverie. Tu veux voter à gauche, ti-gars ? Ou même à l'extrême-gauche ? Voire coucher avec CSP ? Pas de problème, vas-y : de toute façon, tu es à l'âge des conneries collectives, des conformismes braillards, des rébellions sages et creuses. Si ça te passe, on en plaisantera ensemble dans 20 ans ; sinon tu deviendras left-blogueur influent, et on se verra une fois l'an en soupirant chacun de son côté pour que ce week-end obligé se termine au plus vite.

Remarquez, en y réfléchissant encore un peu plus, je me dis qu'il n'en irait sans doute pas autrement avec un fils votant à droite, qu'on ne se supporterait pas davantage ni avec plus de plaisir : aux urnes, mini-citoyen, but not in my backyard !

De toute façon, je ne vois même pas pourquoi je discute : si jamais j'avais dû avoir des enfants, je n'aurais fait que des filles. Et avec elles on est tranquille, du point de vue électoral : elles votent comme leurs maris. Ou, en tout cas, elles le laissent sagement pérorer à table avec son beau-père réac.

26 commentaires:

  1. Tonton, quand je suis pas une sale immigrée chez les voisins, je vote à gauche. sauf quand j'ai voté Chirac.
    Tu t'en branles hein ?

    (j'ai trouvé une image, j'ai plus qu'à trouver le temps de la bricoler, ce que je devrais faire au lieu de lire tes diatribes sexistes.)

    RépondreSupprimer
  2. Si vous faites le moindre enfant, je vous dénonce au MRAP qu'on vous en retire la garde.

    RépondreSupprimer
  3. Nef : je croyais que tu m'avais oublié...

    (Tu as toujours les codes, pour venir bidouiller ici ?)

    Nicolas : excellent idée : ça m'évitera d'avoir à élever ce petit con !

    RépondreSupprimer
  4. Non, j'ai pas encore Alzeihmer. Mais j'ai eu plein de boulot et des tracas chronophages durant mon temps libre. (Je suis censée avoir les codes ? Je n'ai jamais été bidouiller que chez l'Irremp' il me semble. On verra quand il faudra mettre en ligne.)

    Tiens, tu veux pas être le parrain de mon futur gnome ? Je te l'abandonnerai un week-end sur deux, que tu t'amuses)

    RépondreSupprimer
  5. "...je ne vois pas pourquoi je devrais le faire sous prétexte que celui-ci, précisément celui-ci, aurait 18 ans plus tôt jailli de mes couilles un soir de semi-beuverie".

    Entre le moment où il/elle jaillit de vos couilles et celui où il/elle jouit de ce grand bonheur d'accéder à son tour aux (b)urnes, il y a un certain nombre d'années qui se chargent de vous dégriser. 18 ans à rêver qu'on puisse un jour se prononcer par referendum sur la suppression de la sixième vitesse dans certains véhicules ou sur celle de certains couillons qui en ignorent la présence. Je plains votre épouse... de devoir subir l'ensemble de vos conduites.

    RépondreSupprimer
  6. "à ces petits adultes pas finis"

    Comme si vous étiez "fini" vous (sans mauvais jeu de mots)...

    RépondreSupprimer
  7. Tiens, je suis d'accord avec Dorham.
    Et faites gaffe, Didier, ya un anonyme qui veut vous piquer Catherine.

    RépondreSupprimer
  8. Les filles n'ont pas forcément de maris, je suis bien placée pour le savoir.

    RépondreSupprimer
  9. Les filles n'ont pas forcément de maris, je suis bien placée pour le savoir.

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve que l'anonyme n'a pas d'humour... Et y'a peu de chances que l'Irrempe échange un baril de DG contre 2 barils d'anonyme sans humour .. ;-))

    RépondreSupprimer
  11. Je ne répond pas aux anonymes.
    Géargie, vous avez parfaitement raison.
    Néfisa, Didier est parrain de 3 filles et il est formidable avec elles.

    RépondreSupprimer
  12. Je vais pondre un gnome mâle alors. Ca le changera. :p

    RépondreSupprimer
  13. @nefisa ! un futur gnome ?! voilà qui illumine ma journée !!! :)

    RépondreSupprimer
  14. hé non mais ça va pas ? C'est une blague hein ! Va-t-en pas répandre des fausses rumeur, c'était théorique toussa toussa !

    Tontoooon ausscours, y'a un écureuil qui veut que je me reproduise en vrai!

    RépondreSupprimer
  15. ah zut ! comment qu'on efface des trucs sur twitter, fesse-bouc et toussa ?!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Dorham : pas fini peut-être, mais adulte !

    Oui, enfin, bon...

    Et puis, quoi, vous n'allez tout de même pas me contraindre à faire des enfants, maintenant ?

    Et en plus Suzanne est d'accord ? Je ne vais pas être long à boucler la taule, moi !

    Mère Castor : quand elles n'ont pas de mari, elles sont encore en mode "je pense par moi-même"...

    Geargies : je ne peux pas vous répondre, puisque j'ignore les anonymes et que vous causez de l'anonyme !

    (Ça devient un peu compliqué, tout ça...)

    Nefisa et Gaël : arrêtez vos cochonneries ou j'appelle grand-papa Nicolas !

    RépondreSupprimer
  17. Des enfants? héhé... Ils seraient tous devenus des "extensions" de votre "cerveau": pas étonnant que cela ne vous émeuve pas! Les mauvaises herbes peuvent-elles reproduire de belles pousses (intelligentes)? Ce serait surprenant!
    (ne le prenez pas mal, surtout, n'oubliez pas de rester dans l'hûmôûôûrrr!)

    RépondreSupprimer
  18. Didier Goux en enfer, avec une moustache, s'accompagnant d'une guitare en bois équitable, chante des chansons de Jean René pour un centre de loisirs.

    RépondreSupprimer
  19. J'adore ! J'ai bien rigolé dans le tram tient. bravo.

    RépondreSupprimer
  20. Zut, y-a des régionales qui approchent, je vais demander à ma fille pour qui voter ?

    Elle me chuchote "Ségo.." Paf. La claque est partie toute seule !

    RépondreSupprimer
  21. Nefisa,
    "tu t'en branles, tonton ?" : on ne parle pas ainsi à son vieil oncle qui n'a pas élévé les cochons avec vous et qui à l'automne de sa vie mérite, me semble-t-il davantage de considération sauf s'il a voulu jouer avec vous au docteur quand il était d'aplomb.
    Ceci dit, pour les crimes sexuels la prescription est de 30 ans, ça vous laisse de la marge pour lui faire un procès qui le laissera sur la paille.

    Nicolas,
    Rien à craindre, Catherine a dit non, à tout hasard, vu le risque infime encouru

    Didier Goux parrain?
    C'est comme amener une prépubère à confesse derriere la porte du presbythère

    Didier Goux en centre de loisirs ?
    Je plains les animateurs et la directrice du Centre; la maison dite du "Tiers Temps", par ailleurs médicalisée me paraît plus adaptée et sans risques pour les autres enfants.
    En plus, Nicolas pourra lui rendre visite car c'est à proximité due la Comète

    RépondreSupprimer
  22. Le vote des femmes mariées : ma mère a toujours voté (dès qu'elle en a eu le droit !) à l'inverse de mon père, et ils ont été mariés toute la vie...de mon père, c'est à dire très longtemps.
    Vous avez beaucoup d'idées toutes faites, comme ça, ou bien c'est la fatigue (smile) ?

    RépondreSupprimer
  23. Mifa : ah ben... si on peut plus se permettre une petite provoc' maintenant...

    Les autres : on se retrouve plus tard : je suis attendu à Levallois, là...

    RépondreSupprimer
  24. Pas lu les commentaires.
    Si mon gamin, ma gamine vote à droite, je vais lui expliquer combien il va falloir raquer pour la venue du Père Noël. Rien que la location du traineau et des six rennes, ça va douiller !
    :-))

    RépondreSupprimer
  25. Lis jamais les commentaires, ce M. Poireau, un poireau qu'a pas le temps, c'est un comble !

    RépondreSupprimer
  26. Tzatza : si si !
    :-))

    [Ce que c'est qu'être honnête et de prévenir, quand même ! :-)) ].

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.