mercredi 28 juillet 2010

Les Amitiés particulières du Grand Mufti

Dimanche, en commentaire de ce billet, l'infatigable Farid tentait de nous convaincre que les plus hauts dignitaires nazis avaient été de pantelants admirateurs du sionisme, tandis qu'ils n'entretenaient avec les musulmans de Palestine ou d'ailleurs que les rapports les plus réservés et les plus froids. Malheureusement, cet après-midi, poursuivant ma lecture du dernier livre de Taguieff, je suis tombé sur ceci :

« À plusieurs reprises, durant les années 1941-1945, notamment à la suite de sa rencontre avec le “Grand Mufti” de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini (1895-1974), leader arabo-musulman ayant déclaré la guerre aux Juifs dès les années 1930 et dont l'action a été décisive dans la formation du nationalisme palestinien, toutes tendances confondues, Hitler a exprimé son estime pour la vision islamique du monde. La rencontre d'al-Husseini avec Hitler, à Berlin, eut lieu le 28 novembre 1941, en présence du ministre des Affaires étrangères Joachim von Ribbentrop et de l'ambassadeur Fritz Grobba. Le Führer assura le Mufti de son soutien total et de son “opposition extrêmement ferme à l'idée d'un foyer juif en Palestine, cause qui était devenue le point de ralliement politique des intérêts juifs et de leur influence destructrice.” Il lui promit que lorsque l'armée allemande aurait atteint le Proche-Orient, “le seul objectif de l'Allemagne dans la région se limitera à l'extermination des Juifs vivant sous la protection britannique dans les pays arabes”. »

Coup de folie passager du leader palestinien ? Suprême habileté diplomatique ? Non point. Car, deux ans plus tard, s'adressant aux soldats musulmans bosniaques de la 13e division de Waffen-SS, notre Mufti montre un enthousiasme intact :

« Le Reich mène le combat contre les mêmes ennemis, ceux qui ont spolié les musulmans de leurs pays et anéanti leur foi religieuse en Asie, en Afrique et en Europe [...]. Le national-socialisme allemand lutte contre la juiverie mondiale. Comme dit le Coran : “ Tu apprendras que les Juifs sont les pires ennemis des musulmans. ” Les principes de l'islam et ceux du nazisme présentent de remarquables ressemblances, en particulier dans l'affirmation de la valeur du combat et de la fraternité d'armes, dans la prééminence du rôle du chef, dans l'idéal de l'ordre. Voilà ce qui rapproche étroitement nos visions du monde et facilite la coopération. Je suis heureux de voir, dans cette division de Waffen-SS composée de musulmans, l'expression visible et la mise en pratique de nos deux visions du monde. »

Plus de soixante ans plus tard, on peut continuer de constater les profondes similitudes entre les discours de Hitler consacrés aux Juifs et ceux d'un Mahmoud “toujours-sur-la-brèche” Ahmadinejad s'exprimant sur le même sujet : appel à l'éradication totale, bestialisation (“rats” chez l'un, “chiens” et “porcs” chez l'autre), recours à la virologie (“parasites”, “virus”, “microbes”, “agents d'infection”...), etc.

Sans parler bien entendu de tous ces prêcheurs musulmans, de ces chefs d'État ou ministres arabes qui se réfèrent explicitement aux Protocoles des Sages de Sion, pour légitimer leurs appels à la destruction d'Israël et au massacre des Juifs, ces “bourreaux” de l'islam.

Pendant ce temps, dans notre belle Europe, sans paraître le moins du monde gênés par cette rhétorique obscène de leurs amis pro-palestiniens, les progressistes de l'extrême-gauche “plurielle”, depuis les communistes résiduels jusqu'aux séides de Besancenot et aux alter-mondialistes, en passant par le Front de gauche et après un petit détour dans le pré carré des Verts, réactivent en les recyclant, la tête haute, les fantasmes médiévaux les plus éculés concernant les Juifs – pardon : les sionistes.

Mais nous nous pencherons sur le cas de ces clowns d'ici quelques jours : ils en valent la peine.


Rajout : puisqu'il “cadre” parfaitement avec le sujet, je remets ici le lien donné par Georges il y a quelques jours – et désolé pour les trente secondes de publicité obligatoire...

45 commentaires:

  1. Bravo et merci pour ce billet ( et les précédents, mais j'ai un tel retard...) ! Je vous trouve très en forme mon Cher !

    RépondreSupprimer
  2. J'attends l'autopsie des clowns....

    C'est bien les vacances, on a le temps d'apprendre des trucs. ;-)

    RépondreSupprimer
  3. Il suffit de la fermer, la publicité (il y a une petite croix en haut à droite, vous savez cet affreux symbole chrétien…).

    RépondreSupprimer
  4. Stigmatisant les musulmans d'aujourd'hui au nom d'une faction d'il y a soixante-dix ans, faites-vous le même procès aux Allemands d'aujourd'hui parce que leurs parents ont vécu sous le régime nazi?

    RépondreSupprimer
  5. Excellent billet ! mais où donc allez vous chercher tout cela ? Le hasard ou une fixette anti-muslim ?

    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  6. Et je viens de visionner le lien du bas de votre billet c'est proprement hallucinant et, à mon avis, totalement ignoré du grand public !!

    RépondreSupprimer
  7. Pluton : c'est que j'ai des lectures stimulantes !

    Geargies : si le BM que je viens de commencer m'en laisse le temps...

    Georges : évidemment, je ne l'avais pas vue...

    Henri : ah oui, c'est vrai : on peut reprocher aux chrétiens les croisades et la colonisation de l'Amérique, mais surtout pas leurs sympathies nazies aux musulmans...

    Corto : le livre de Taguieff est une mine !

    RépondreSupprimer
  8. Il est fascinant de voir comment certains mots (ici, stigmatiser) agissent comme de véritables empêcheurs de penser et de voir. Orwell était vraiment un prophète.

    RépondreSupprimer
  9. Corto encore : ça, il y a peu de chance que l'Obs sorte un dossier là-dessus, ni que l'Éduc' nat' en touche deux mots à nos chères têtes blondes. Et à nos chères têtes brunes encore moins.

    RépondreSupprimer
  10. Bon sang Henri, Mahmoud Ahmadijenad et les grands démocrates éclairés du Hamas, que je sache, n'étaient pas en place il y a soixante-dis ans !

    (Nous pouvons remercier Georges pour avoir délogé cette vidéo.
    Si j'avais su, j'aurais proposé la mienne, mais bon, à l'époque, je n'étais pas équipé pour. J'étais dans l'enseignement et j'avais accompagné une classe de première pour "visiter" le camp du Struthof, en Alsace. Je puis vous assurer que je n'ai pas le regard sélectif, que je ne l'ai jamais eu - j'espère... -, oui, je puis vous l'assurer, mais je puis également vous assurer que les rares qui rigolaient, que dis-je qui ricanaient, se ressemblaient tous.)

    RépondreSupprimer
  11. Face à certaines questions, de nombreux "modernes" choisissent de donner leur novlangue au chat...

    Christophe : je crois bien, malheureusement, que vous n'êtes pas le seul professeur à avoir fait ce genre d'expérience.

    À tous : je viens de commencer le prochain BM (à rendre le 16 août). Il est donc probable que mes interventions en commentaire se fassent plus espacées...

    RépondreSupprimer
  12. Le N°2 d'Al Quaïda:
    ""Mes soeurs musulmanes, accrochez-vous à vos hijab, même s'il vous en coûte de votre argent, de votre éducation et de vos emplois. Vous êtes des mujahedat (combattantes de la guerre sainte) dans le plus important des champs de bataille", a-t-il ajouté."
    L'argument féministe contre le voile a vécu. Il s'agit bien de tout autre chose. Henri, vous êtes un abruti, si je puis me permettre.
    Source:
    http://fr.news.yahoo.com/73/20100727/tfr-le-numro-2-d-al-qada-dnonce-l-interd-0e31ec3.html

    RépondreSupprimer
  13. Bon courage, Didier!
    Concentrez-vous^^

    RépondreSupprimer
  14. « Si j'avais su, j'aurais proposé la mienne, mais bon, à l'époque, je n'étais pas équipé pour. J'étais dans l'enseignement (…) »

    Bon sang, un professeur qui écrit comme ça…

    Et vous aussi, vous l'avez visionné (© Corto74), ma video ???

    À tous (comme dirait DG) : si cette vidéo est si surprenante pour vous, c'est qu'il faut que vous sortiez un peu le nez de vos iPhone et autres joujoux d'endormis.

    RépondreSupprimer
  15. J'adore (sic)le mot "surprenante".
    On est d'abord "surpris", puis "interpellé quelque part". Puis on dit "ce n'est pas possible, vous avez inventé ça, c'est un bidouillage. Vous en voulez aux musulmans ou quoi? Arrêtez de stigmatiser vos frères".
    Enfin, quelques temps plus tard (mais ça va vite) on a la tête qui dépasse du ciment dans lequel on a coulé votre corps, et on attend les pierres. C'est un peu tard...

    RépondreSupprimer
  16. Lorsqu'on parle des extrémistes, la réflexion de Didier est juste, qui ne serait pas d'accord avec lui, mais il va beaucoup plus loin dans une généralisation abusive, me semble-t-il, avec cette phrase, où beaucoup peuvent se sentir concernés:
    "Pendant ce temps, dans notre belle Europe, sans paraître le moins du monde gênés par cette rhétorique obscène de leurs amis pro-palestiniens, les progressistes de l'extrême-gauche “plurielle”, depuis les communistes résiduels jusqu'aux séides de Besancenot et aux alter-mondialistes, en passant par le Front de gauche et après un petit détour dans le pré carré des Verts, réactivent en les recyclant, la tête haute, les fantasmes médiévaux les plus éculés concernant les Juifs – pardon : les sionistes."

    Beaucoup d'hommes de bonne volonté essaient de réfléchir, ne se contentant pas de la situation présente, à la résolution du problème israélo-palestinien, en dehors de toute idée sectaire et de tout procès d'intention.

    RépondreSupprimer
  17. @l'atrabilaire: non seulement vue, mais pire, je diffuse

    RépondreSupprimer
  18. Eh quoi ?
    Les musulmans ne sont pas tous des saints, ah ! quelle nouvelle, comme si on ne pouvait s'en apercevoir tout seul.
    Ce n'est pas parce qu'étant jeune, vous pensiez de travers, qu'il faut croire que la jeunesse éloignée vous pensez correctement.
    Maintenant que vous avez constaté qu'il existe deux faces sur une médaille, vous pouvez la jeter, et penser par vous même.

    RépondreSupprimer
  19. Oui Henry, c'est une idée çà.
    Beaucoup d'hommes de bonne volonté ont essayé de réfléchir, ne se contentant pas de la situation présente, à la résolution du problème Germano/polonais passé, en dehors de toute idée sectaire et de tout procès d'intention. D'autres continuent au Libéria actuellement.

    C'est une minorité de la religion de paix ou d'amour qui pose problème, surtout dans une égypte qui toujours refusé le moindre dignitaire nazi sur ses terres après leurs défaites. La syrie idem. L'irak de l'époque pas du tout alliè. Les sympathies turques pour le régime ? Proximité géographique rien de plus. La résistance en afrique du Nord ? Totale et sans concession.
    Aucune division SS musulmanes non plus d'ailleurs.
    Non, non aucune coïncidence avec un anti-sémitisme naturel ou un mouvement de pensée de fond.

    Pas de relation avec cette orientation quand ces populations dansent dans la rue à l'annonce de l'effondrement de tours avec 3-4000 personnes.
    D'ailleurs les habitants palestiniens téléphonent tout de suite à la police pour signaler les tirs de roquettes.
    Et les militants d'extrème gauche condamnent fermement les quelques individus qui hurlent "mort aux juifs" dans les manifestations contre israël comme la dernière fois pour la "flottille de la paix" !

    Surtout PADAMALGAM !

    RépondreSupprimer
  20. Palestine et archéologie : découverte d'un drapeau !
    http://atlasshrugs2000.typepad.com/.a/6a00d8341c60bf53ef01310fac888b970c-500wi

    RépondreSupprimer
  21. Hitler avait aussi dit le plus grand bien des Celtes, et promis aux Bretons de les délivrer du joug français. Ha ha ha, il y a des cons qui l'ont cru.
    Je suis d'accord avec Henri, laissons le passé tranquille, le présent est assez bavard.
    Dans quel pays d'islam aimeraient vivre ceux qui trouvent que l'islam est une chance pour la France ? Dans quel pays islamique les droits de l'homme, les pauvres droits de l'homme que l'on bafoue tant et plus chez nous en prétendant imposer à des intégristes l'interdiction de circuler masqués, sont-ils mieux respectés qu'en Europe ? Qu'est-ce qui vous fait tant envie en réalité, dans l'islam?

    RépondreSupprimer
  22. Eh bien, écoutez Ag, casquez-vous, armez-vous et partez!

    RépondreSupprimer
  23. "Hitler avait aussi dit le plus grand bien des Celtes, et promis aux Bretons de les délivrer du joug français."
    ...en fait, on a eu l'inverse. La moitié sud de la Bretagne a été déli vrée du joug breton...Je parle de la Loire-Atlantique :(
    Et la situation perdure.

    RépondreSupprimer
  24. C'est déjà le cas Henri, c'est déjà le cas !
    4 Nuits sur 6, à domicile, en Frankistan.
    Bientôt chez vous peut-être.

    RépondreSupprimer
  25. @Henri

    Ne vous enfoncez pas, vous vous faites du mal. Vous êtes un fasciste, un sectaire, un intolérant, et ceux qui pensent comme vous sont dans l'ensemble des antisémites,ou au mieux des "antisémito-compatibles".

    Vous êtes un moulin à slogan, un flic dans le très mauvais sens du mot qui s'en serait donné à coeur joie sous la Stasi.


    Tout le monde semble penser ici qu'au fond, vous êtes plus bête que méchant. Moi, je crois au contraire que vous êtes surtout méchant, que vous savez parfaitement tout ça. Dans les possédés, Dostoïevski avait parfaitement démontré que les fascistes dans votre genre sont en réalité habité par la haine, que la bêtise et l'ignorance ne servent qu'à l'alimenter.

    RépondreSupprimer
  26. « Je suis d'accord avec Henri, laissons le passé tranquille, le présent est assez bavard. »

    Ah, la grandiose Suzanne au sommet de son art !

    RépondreSupprimer
  27. Corto74, laisse tomber mon coco, pas une seule fois tu ne comprendras ce qu'on te dit. Ça doit être une loi.

    RépondreSupprimer
  28. Je ne voudrais pas avoir l'air de jouer les supplétifs georgiens, mais il faut reconnaître que cette phrase n'est pas du meilleur Suzanne...

    RépondreSupprimer
  29. Question existentielle28 juillet 2010 à 22:42

    Ah, les serrages de mains, surtout avec Hitler... On peut tout leur faire dire et interpréter n'importe comment... En tout cas, tous coupables, mais pas plus les musulmans que les catholiques (à ce compte-là, voir l'image suivante, tout aussi parlante que celle de G.: image parlante, et surtout pas plus le reste du monde que les Européens.

    Pour le mufti on ne moufte pas, tout comme les Daladier, Chamberlain, etc., il a eu tort, et largement, c'est certain.

    Et pour ces serrages là...?

    "http://www.aschkel.info/article-l-enfant-juif-qui-a-serre-la-main-d-hitler--42838320.html"> 1

    2

    3

    Certains en font tout un plat (concours du serrage ou non serrage de mains avec monsieur H.), tel monsieur... F., et il y a parfois du négationnisme ou du révisionnisme autour du serrage de mains !

    En fait de conduites inappropriées, l'aujourd'hui ne cède pas le pas à l'hier !

    Vous ne devriez pas, amoureux des leçons du passé, vous rappeler que ce sont nous, les Européens, qui sommes - par contamination géographique, par hérédité historique voire génétique - coupables de toutes les éradications à l'origine des problèmes israélo-palestiniens (entre autres)? Nous devrions proposer, en guise d'expiation des fautes passées (si ce n'est toi c'est donc ton père - ou ton voisin), des terres aux anciens déportés et à leurs descendants, en France, Allemagne, Autriche, Russie ? Qu'enfin sorte ici, des camps encore fumants, une Israël européenne toute dévouée à nos anciens compatriotes enfuis par force en terre de Palestine?

    En voilà une excellente idée, je trouve...

    Au fait: apparemment, les Japonais aussi ont serré la main d'Hitler, or on ne vous entend jamais dégoiser contre les Japonais, tous, ici, hôte et courtisans (ou bien?)...

    Enfin, par jeu et à l'image de ce questionnement de Guyotat et de Rollin, je n'ose imaginer, si vous avez eu à serrer la main de l'un d'entre vos hagioblogueurs, combien de poignées de mains, par conséquent, vous auraient séparé de monsieur H.

    RépondreSupprimer
  30. C'est bien fréquenté par ici, sur le même fil, je viens de me faire traiter d'abruti par Carine et XP me sert un florilège de jugements à l'emporte pièces sur ma bêtise,ma méchanceté, mon ignorance et mon fascisme: quel plaisir de discuter avec vous messeigneurs!

    RépondreSupprimer
  31. Eh bien, l'esprit chrétien gagne du terrain, on va dire.

    RépondreSupprimer
  32. ... avec la modération des commentaires, c'est difficile de répondre à la bonne personne.

    Je parlais de la méchanceté de Georges envers Corto et Henri, ses cibles du moment. Curieuse atmosphère: quand Georges s'installe quelque part, le malaise s'installe avec lui. Toujours à l'affût des maladresses, des hésitations, du type qui s'exprime mal, toujours en vol en piqué non sur la balourdise, sur la connerie du moment, mais sur la faiblesse de la personne, le défaut de la cuirasse. Je repense à cette blogueuse à l'orthographe catastrophique et aux interventions à contre-courant, victime facile, morceau de choix pour Georges-le-très-catholique. Dégommer, humilier, ricaner, s'acharner sur quelqu'un qui va se tirer en pleurant, c'est la gloire de Georges. Quand il en a fini avec un forum ou un blog, qu'il en a gâté tout ce qu'il pouvait en gâter, il va faire le coucou dans un autre, puisque le sien -génial, of course- est désert.
    L'ombre gagne.

    RépondreSupprimer
  33. Suzanne, il y a Chrétien et Chrétien, si vous voyez ce que je veux dire.

    RépondreSupprimer
  34. Henri, oui mais je l'ai fait très poliment ^^.
    C'était même ma première injure sur le net. Si on peut considérer ça comme une injure.

    RépondreSupprimer
  35. Pfou, Henri a le cuir suffisamment épais, et je ne m'inquiète pas, Carine...
    Quant à l'autre idiot , avec son pseudo à rallonge, je ne vais pas regarder ses multiples liens, puisqu'il se permet en plus d'écrire qu'ici il tombe sur un"hôte et ses courtisans", non mais ça va bien, minus... si on te plaît pas, va voir ailleurs...
    Suzanne,
    vous êtes une ardente avocate des "humiliés", , mais je me sens plûtot ridicule d'avoir appelé du nom de méduse un Georges gentiment taquin.

    RépondreSupprimer
  36. @ question superficielle

    Rien a voir.
    On parle de conjonction de mentalité entre le nazisme et l'islamisme, pas d'un serrage de main.
    Il y a une différence fondamentale entre se taire parce que l'on vient vous mettre une arme sur la nuque et faire le voyage pour avec joie pour embrasser une idéologie
    Les chrétiens n'ont pas participé en masse au nazisme au nom de la chrétienté.
    Le clergé chrétien présent avant l'avènement du nazisme n'a pas rejoint le régime pour le conseiller sur la conduite à tenir avec l'extermination des juifs, ni organisé le recrutement de SS.
    Et ne venez pas me parler de la pseudo différence entre les courants de pensé de l'islam ou l'absence de structure harmonisatrice. Si il est incapable de s'organiser en tant que structure religieuse c'est aussi un signe.

    Sur le japon, et ce fut le génie d'un Mc Arthur, le victoire pas ko et l'éradication absolue du régime a réglé définitivement la question. En outre les japonais n'appellent pas à la diffusion du shintoïsme à coup d'égorgement sur bande vidéo.

    D'ailleurs c'est assez curieux, le musulman de l'appartement d'à coté c'est un vrai bonheur, le musulman à la tête d'un Etat bientôt nucléaire c'est un péril pour l'humanité. Question d'altitude ou température locale peut-être.

    RépondreSupprimer
  37. @Henri

    "ma bêtise,ma méchanceté, mon ignorance et mon fascisme: quel plaisir de discuter avec vous messeigneurs!"

    Mais qui parle de siscuter avec vous? Vous êtes un fasciste rouge, une saloperie totalotaire, un flic, le genre de mouchard dont tous les régimes crominels se sont nourris depuis un siècle?

    Quand des types se faisaient dénoncer et torturer en Allemagne de l'Est, c'est toujours parce qu'il y avait une crevure derrière ses rideaux pour informer la police.
    On ne parle pas avec des gens comme vous, mon pauvre ami.

    RépondreSupprimer
  38. Oh oui, ENCORE Suzanne, ENCORE, je sens que ça vient…

    RépondreSupprimer
  39. Emma: gentiment taquin ? hum hum, j'ai de la mémoire, et ce blog aussi, mais n'en parlons plus.

    Georges, non, ça ira pour cette fois, entre papoteurs (on va dire), on ne va pas s'engueuler sur le trottoir des blogs, tu vois, sic et plouf.

    RépondreSupprimer
  40. Une courtisane enfiévrée30 juillet 2010 à 08:20

    Ah bravo Georges ! Voler la vedette au Grand Mufti et à Hitler himself ! Bravo l'artiste.

    RépondreSupprimer
  41. J'ai l'habitude. Suzanne est une hystérique qui met beaucoup d'espoirs en moi.

    RépondreSupprimer
  42. Handshar - la Waffen-SS en Bosnie
    http://www.youtube.com/TheRatgemini#p/u/18/rhB-c4goZuk

    RépondreSupprimer
  43. Chrétiens ou pas, les nazis et leurs principaux collaborateurs furent d'abord tous des Européens... Inutile d'aller pointer ailleurs les racines du mal pour tenter de faire oublier la réalité: ce sont bien les Européens (principalement chrétiens mais pas seulement) qui furent les principaux coupables des génocides de cette sale guerre. Pourquoi, aujourd'hui, défendre l'indéfendable (de quelque religion que ce soit, y compris la vôtre)?

    RépondreSupprimer
  44. Ben c'est sûr que les japonais, alliés des allemands et européens comme chacun sait, avec leurs actions en chine et leurs usage d'armes bactériologique pour un européens ça rentre pas dans l'équation de l'horreur des les petites contritions nombrilistes des chrétiens européens.

    Je répète pour les esprits lents.
    Je ne défends rien du tout.
    Les chrétiens n'ont pas adhéré au nazisme parce-que leurs spiritualité coïncidait avec un but politique commun avec les nationaux-socialiste (on efface d'ailleurs bien facilement la dimension socialiste du mouvement d'ailleurs, cette même étendue qui a permis de s'allier avec les communismes ou d'avoir peu de réactions des gouvernements frontalier de mêmes couleurs avant la guerre...) contrairement au musulmans !
    En faisant le calcul d'ailleurs je suis pas sûr que si l'on compte en terme de civilisation Occidentale les nazis aient tant d'alliés que celà.
    Les musulmans eux sont venus volontairement et le sourire aux lèvres, conseiller le régime sur les mesures à prendre dans les territoires sous leurs influences et çà c'est sans comparaison a la situation européenne, sous domination.
    En comptabilité morbide en outre, on peut faire le calcul depuis les années trente a nos jours sur le vainqueur. Pour les arméniens le boulot était déjà fait on les comptes pas mais Arménie, soudan, libéria, inde etc.. c'est vrai que ce n'est pas organisé en usine de mort, sans caméras, bien moins marquant, dilué.
    Comme pour le communisme c'est moins grave pour l'Humanité ! La vraie horreur c'est le NAZISME !!!

    Mais le nazisme en europe,il s'est arrêté au bout d'une corde depuis des décennies.

    Par contre il a bien continué avec le nationalisme arabe; remarquez quand on compte le nombre d'ex dignitaire nazi au ministère de l'intérieur de Nasser par exemple, il n'y a pas trop de surprise.
    Mais çà pour les résistant d'opérettes c'est assez peu commode parce que se battre contre un fléau vivant c'est plus dangereux pour sa petite personne.

    Beaucoup plus facile d'écrire sur des fantomes que de caricaturer mahomet.

    RépondreSupprimer
  45. « Mais çà pour les résistant d'opérettes c'est assez peu commode parce que se battre contre un fléau vivant c'est plus dangereux pour sa petite personne.
    Beaucoup plus facile d'écrire sur des fantomes que de caricaturer mahomet. »

    Bien envoyé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.