dimanche 25 juillet 2010

Les habits neufs (mais déjà malodorants) de l'antisémitisme

J'ai commencé hier de lire La Nouvelle Propagande antijuive, dernier livre de Pierre-André Taguieff, ouvrage important sur lequel j'aurai très certainement l'occasion de revenir. En “ouverture”, en voici un très court extrait, tiré par moi des pages 66 et 67 :

« (...) l'antisionisme radical est l'une des principales formes de “racisme” – ou de “néo-racisme” – apparues depuis la fin du XXe siècle. Mais il s'agit d'une forme de néo-racisme qui, étant largement partagée pas les milieux intellectuels et culturels, n'est pas reconnue comme telle, et demeure socialement invisible. Les évidences “antisionistes” (stéréotypes, préjugés, rumeurs) se sont installées en effet dans la “doxa intellectuelle” de l'époque, ce qui les protège de la critique. L'antisionisme radical représente la seule idéologie raciste non seulement acceptable, mais encore intellectuellement respectable. Elle n'entre pas dans le champ de vision des “intellectuels critiques”. Si, dans l'espace public, le mot “sionisme” fonctionne souvent comme insulte, les déclarations du type “je suis antisioniste” ou “je lutte contre le sionisme mondial” tendent à être perçues désormais comme légitimes, voire comme méritoires. Se dire “antisioniste”, c'est se placer du “bon côté”, du côté de l'antiracisme. Tel est le dernier avatar de la corruption idéologique de l'antiracisme militant. Il y a là un paradoxe qui constitue un scandale sur le plan éthique : l'antisionisme radical est un mode de racisation tenu pour une position antiraciste respectable. »

33 commentaires:

  1. On dirait que le supplément littéraire du Tageblatt n'a pas aimé ce livre.

    RépondreSupprimer
  2. Dans toute idéologie, il y a nécessairement du bon, il serait impossible autrement d'emporter l'adhésion des individus.
    Si on considère que l'antisionisme est une forme de racisme, il faut prouver qu'il s'attaque à des individus du seul fait de leur appartenance à un groupe.
    Je n'ai pas lu le livre, mais à mon sens, le passage que vous citez n'est pas suffisamment documenté.

    RépondreSupprimer
  3. Georges, je vous y prends, à être islamophobe !

    Malavita : eh bien tant pis pour eux !

    Tzatza : ça vaut pour l'idéologie nazie, ce que vous dires ?

    Sinon, j'ai bien précisé que je ne mettais qu'un court extrait. Lequel est préparé par les pages qui précède et détaillé, explicité, sourcé, dans celles qui suivent.

    RépondreSupprimer
  4. En tout cas, anti-sionisme ou non, je pense que chacun s'accordera à reconnaître que ce que font nos bons amis islamistes, sur la photographie que vous reproduisez, est quand même assez dégueulasse – et je pèse mes mots : une croix gammée à l'envers, non inclinée à 45° et horriblement tronquée en sa branche senestre descendante, c'est pour le moins blasphémateur, et, j'ose l'écrire, passablement stigmatisant, à l'endroit de nos compatriotes membres de la communauté national-socialiste.

    RépondreSupprimer
  5. Oui. Cela vaut aussi pour l'idéologie nazie. En tant que nationalisme, elle encourageait certaines valeurs (courage, combativité, esprit de conquête, dévouement à une cause) et d'autres en tant que socialisme (souci des classes populaires, du travail, protection sociale).
    Même dans la guerre, il y a des valeurs positives, le problème réside dans l'usage qu'on peut en faire (des valeurs, pas de la guerre).
    En pratique, je pense que cela permet aux individus d'accepter la monstruosité de ce qu'on leur sert, ils se persuadent (collectivement) que ce qu'ils sont en train de faire est une bonne chose.
    On ne peut pas non plus ignorer que l'autre ressort psychologique est celui de la peur. On fait peser sur les individus une menace vitale. La défense de sa vie justifiant alors l'élimination de cette menace.

    RépondreSupprimer
  6. Georges est le Grand Mufti des Phobes.

    RépondreSupprimer
  7. Les anti-sionistes auraient-ils peur d'Israël? Israël menacerait-elle de faire faire disparaître ses voisins arabes?
    L'anti-siionisme arabe est de la propangande et l'anti-sionisme occidental est un nouvel exutoire de la haine des juif qui sommeillait depuis quelques décennies.
    Quand à la preuve qu'il que l'antisionisme s'attaque à des individus, je me permets de m'auto-linker (ce franglais doit vous plaire, Didier...)

    RépondreSupprimer
  8. Manuel : je pense que le livre de Taguieff dont je parle (et dont je n'ai lu qu'une centaine de pages sur cinq cents...) devrait beaucoup vous intéresser. Si vous voulez, je vous l'enverrai dès que terminé. Il suffira de m'envoyer votre adresse par mail privé.

    RépondreSupprimer
  9. Pour le "link", vous avez bien fait...

    RépondreSupprimer
  10. Je n'ai pas tout compris mais j'ai quand même comme l'impression que bientôt on aura plus le droit de penser comme on a envie, comme ça vient ... On sera toujours dans la case du malpensant...

    RépondreSupprimer
  11. La photo est scandaleuse. un peuple qui a tant souffert. ils vont trop loin.

    RépondreSupprimer
  12. Si je vous croise par hasard, je ne vous reconnaîtrai pas.

    RépondreSupprimer
  13. On peut penser penser ce qu'on veut quand on se tire la nouille assis sur le trône, mais quand la pseudo sphère intellectuelle des démocraties occidentales s'appuie sur une désinformation affligeante pour assouvir son anti-sionsisme/anti-sémitisme, alors je n'appelle plus cela penser, mais propager de la haine. Et je pensais d'ailleurs qu'il existait des lois pour condamner cela, mais bon.
    Merci Didier, en effet, cela pourrait bien m'intéresser.

    RépondreSupprimer
  14. En espérant passer le filtre de la censure, une petite leçon d'histoire pour george et ceux et celles qui souhaitent réellement s'instruire sur l'antisémitisme

    "....Simon Petilura était un fasciste ukrainien qui dirigea personnellement 897 pogroms particuliers qui aboutirent à la mort de 28 000 juifs. Jabotinsky négocia une alliance avec Petilura, proposant qu’une force de police juive accompagne les forces de Petilura dans le combat contre-révolutionnaire contre l’Armée rouge ...."

    "....La Fédération sioniste d’Allemagne envoya un mémorandum de soutien au parti nazi le 21 juin 1933. La Fédération y notait « ... Une renaissance de la vie nationale telle que celle qui se produit dans la vie de l’Allemagne.., doit également se produire dans le groupe national juif. A partir de la fondation du nouvel Etat (nazi) qui a établi le principe de la race, nous souhaitons insérer notre communauté dans l’ensemble de cette strucure de façon à ce que pour nous aussi, dans la sphère qui nous est assignée, une activité fructueuse pour la mère patrie soit possible.
    Loin de dénoncer cette politique, le congrès de l’Organisation sioniste mondiale en 1933 repoussa une résolution appelant à l’action contre Hitler, par un vote de 240 contre 43.... "

    "...Au moment même où se tenait ce congrès, Hitler annonçait la conclusion d’un accord commercial avec la Banque anglo-palestinienne de l’Organisation sioniste mondiale, qui rompait ainsi le boycott du régime nazi par les juifs à une époque où l’économie allemande était extrêmement vulnérable. L’Organisation sioniste mondiale rompit le boycott juif et devint l’un des principaux distributeurs des marchandises nazies dans tout le Moyen-Orient et en Europe du Nord. Ils établirent le Ha’avara, qui était une banque en Palestine ayant pour but de recevoir l’argent de la bourgeoisie juive allemande, avec lequel les marchandises nazies étaient achetées en quantité substantielle..."

    "....Par voie de conséquence, les sionistes firent venir en Palestine le baron von Mildenstein du Service de Sécurité S.S. pour une visite de six mois de soutien au sionisme. Cette visite aboutit à un rapport en douze chapitres de Joseph Goebbels, ministre de la Propagande de Hitler, dans DerAngriff (L’Assaut) en 1934, rapport louangeur pour le sionisme. Goebbels commanda un médaillon frappé d’un côté avec la swastika et de l’autre avec l’étoile de David sioniste.

    En mai 1935, Reinhardt Heydrich, chef du Service de Sécurité S.S., écrivit un article dans lequel il séparait les juifs en « deux catégories ». Les juifs qu’il aimait étaient les sionistes « Nos bons voeux et notre bonne volonté leurs sont acquis. » (82).

    En 1937, la milice ouvrière « socialiste » sioniste, la Haganah (fondée par Jabotinsky) envoya un agent (Feivel Polkes) à Berlin, offrant d’espionner au compte du Service de Sécurité S.S. en échange du déblocage de richesses juives pour la colonisation sioniste. Adolf Eichmann fut invité en Palestine par les soins de la Haganah.
    La liste des actes de collaboration des sionistes avec les nazis est longue...."

    Pour en savoir +

    L'Histoire cachée du sionisme
    Ralph Schoenman, éditions Selio (1988)

    RépondreSupprimer
  15. @ George

    Il y a plus de juifs qui ont collaboré avec les nazis que de muslmans, c'est un fait historique indéniable. Pour certains d'entre eux, fervent sionistes, ils ont contribué dés les premières années à l'essor du parti d'hitler.

    Et a trés grande échelle, à lire, entre autres, l'histoire cachée du sionisme de Ralph Schoenman, éditions sélio (1988)

    mais cela George, n'en a cure je suppose, ce qui l'intéresse c'est autre chose.

    RépondreSupprimer
  16. Farid : toujours égal à vous-même, hein ? Malheureusement, votre Schoenman est le représentant typique de ces juifs d'extrême-gauche, de ces "juifs antijuifs" ou de ces "alterjuifs", pour reprendre l'expression de Schmuel Trigano, dont le prototype est le pitoyable Noam Chomsky.

    Pour le reste, vous espérez vraiment nous apprendre quelque chose en nous "révélant" que, durant les premières années du nazisme, la plupart des banquiers, dont les banquiers juifs, ont pensé qu'ils pourrait instrumentaliser Hitler, le tenir avec leur argent ?

    Quant aux nombreux liens d'amitié fraternelle entre les nazis et le sionisme, il faudrait fournir des preuves plus convaincantes que de simples assertions : on n'est pas très loin du Protocole des Sages de Sion, là...

    RépondreSupprimer
  17. Malavita : à propos des pignoufs du Tageblatt, la directrice révèle tout : « On n'a jamais eu de reproches à nous faire... » Ouf ! Ils ne l'ont même pas lu, ce semble évident.

    RépondreSupprimer
  18. George, comme c'est à lui que je m'adressais en priorité, semble ignorer tout cela, sinon il en aurait fait mention également, non ?

    RépondreSupprimer
  19. « La photo est scandaleuse. un peuple qui a tant souffert. ils vont trop loin. »

    Pas du tout, cette photo est exemplaire. Elle est tellement limpide dans son instrumentalisation de la vérité qu'on pourrait s'arrêter à elle et se taire. C'est en tout cas ce qu'elle m'inspire.

    RépondreSupprimer
  20. Vous avez raison, Farid, j'ignore tout, mais je sens qu'avec vous on va en apprendre de belles.

    Commencez donc par orthographier correctement les hautes considérations qui vous viennent, on aura peut-être plus envie de vous lire (ce n'est pas certain).

    RépondreSupprimer
  21. Didier : ben oui, j'avais lu l'article avant de poster le lien.

    Vous aviez cru que je donnais raison au Tageblatt de censurer Redeker ?

    J'en suis tout confus, j'aurais dû être plus explicite.

    RépondreSupprimer
  22. Je me rends compte ces dernières semaines que l'antisémitisme (déguisé en antisionisme ou non) est en train de pénétrer les milieux convenables et sympas (bobos, en un mot) avec une facilité déconcertante.
    La génération biberonnée à l'antiracisme n'a pas de problèmes pour lâcher des généralités sur les Juifs, à haute voix, en soirée, quant elle n'a rien à dire sur l'Islam ou sur la délinquance. Stupéfiant.

    RépondreSupprimer
  23. Ce Georges est insupportable ! ceci dit, vous, Didier Gouc interpellez ma curiosité quant à ces querelles, qui me semblent ridicules, sionisme, anti sionisme et tout et tout...
    Je pensais savoir, à peu près, de quoi il retournait mais votre extrait a bousculé mes certitudes, ce qui n'est pas sans me titiller, je vais donc aller enquêter :)
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  24. L'orthographe, ce n'est pas mon fort, ce n'est surtout la préoccupation du moment.

    La mauvaise foi et la xénophobie sont des tares beaucoup plus lourdes a assumer, n'est ce pas ?

    RépondreSupprimer
  25. J'aime bien le concept de "néo racisme", ça fait djeuns, c'est frais !
    :-))

    RépondreSupprimer
  26. « L'orthographe, ce n'est pas mon fort, ce n'est surtout la préoccupation du moment. »

    Non, bien sûr, ce n'est jamais le moment, et vos préoccupations sont bien entendu dénuées de la plus petite part de mauvaise foi, ce qui vous permet d'accuser tranquillement les autres de xénophobie car réciter le catéchisme du moment est plus infiniment plus simple que d'essayer de voir clair. Comme tous ceux qui prennent la pose du Juste avec ce naturel désarmant qui les caractérisent le plus souvent, vous êtes sans doute quelqu'un de dangereux, mais pour l'instant je vous trouve surtout ridicule. En fait, vous appartenez à la secte des paresseux.

    Quant à vous, Corto74, j'hésite à vous répondre, tant votre bêtise s'expose à chacune de vos interventions avec une générosité qui dépasse de très loin tout ce que j'ai pu observer sur Internet jusqu'à présent.

    RépondreSupprimer
  27. L'anti-sionisme cache-sexe de l'antisémitisme se porte très bien en ville(même en été). Car en effet, quel est l'étudiant à locks et tamtam qui n'exhibe pas son écharpe palestinienne dans toute manif anti tout?

    RépondreSupprimer
  28. Si on pouvait ne pas mêler le catéchisme à ces histoires, les catholiques seraient ravis ! :-))

    RépondreSupprimer
  29. Sainte Suzanne de Cyrêne est là pour aider Corto74 à porter sa palme.

    RépondreSupprimer
  30. Ou de la défense du colonialisme (d'où qu'il vienne): comme quoi, vous avez toujours les mêmes détestations imbéciles dès que vous croyez vous mettre à penser, vous !

    RépondreSupprimer
  31. On dirait que vous n'aviez pas cliqué sur le deuxième de mes souvenirs…

    RépondreSupprimer
  32. Si, j'avais cliqué, mais la vidéo avait obstinément refusé de partir. Là, je viens de recommencer, et elle a très bien marché : effectivement, tout y est...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.