dimanche 16 novembre 2008

Au meilleur prix

Comme il avait été annoncé par voie de presse, et pour se conformer servilement aux pressants desiderata sarkoziens, le Brigadier mondain (grande surface de hard discount littéraire) est désormais ouvert le dimanche, jusqu'à l'heure de l'apéro.

10 commentaires:

  1. Je sais bien : je soigne le personnage...

    RépondreSupprimer
  2. "Queue d’âne"...me fait penser à Bérurier, le chéri de ces dames

    RépondreSupprimer
  3. Oui, bien sûr : le personnage qui utilise ce sobriquet est présenté comme lecteur assidu de San-Antonio.

    RépondreSupprimer
  4. Mélina, ça fait dix jours qu'on est à l'eau...

    RépondreSupprimer
  5. "Mélina, ça fait dix jours qu'on est à l'eau..."

    un début d'hépatite ou la crise?

    RépondreSupprimer
  6. Non mais oui je sais j'ai vécu les premières heures du sevrage, mais je pensais que la punition était levée?

    RépondreSupprimer
  7. Ni punition, ni hépatite ! C'est juste que quand on veut écrire 25 pages dans sa journée, il est préférable de se réveiller sémillant (dans la mesure du possible...) qu'à moitié gueule-de-boiteux.

    RépondreSupprimer
  8. Oh purée j'avais jamais percuté le lien.
    La cause-conséquence.
    Ok.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.