vendredi 14 novembre 2008

Le feuilleton du Vendredi

L'échange mails se poursuit, entre M. Rosselin et moi. Voici ce que j'ai répondu à son mail d'hier soir, qu'il cite lui-même en commentaire du billet précédent :

Monsieur,

s'il s'agit bien d'une erreur et non d'un quelconque "principe éditorial", ce que je crois très volontiers, j'accepte bien évidemment vos excuses : la méthode me semblait par trop curieuse...

Bien à vous.

Didier Goux

Je viens à l'instant de recevoir ceci de M. Rosselin :

Bonjour,

Vous pouvez d'autant plus me croire que Maud Etienne vous a adressé une demande dès le lundi 10 novembre (voir ci-dessous) ! Resté malheureusement sans réponse...

JR


De : Maud Etienne Vendredi
Date : 10 novembre 2008 16:14:56 HNEC
À : didier.goux**********.fr
Objet : Nouvel hebdomadaire Vendredi

Bonjour,

Nous sommes un nouvel hebdomadaire, dont le premier numéro est sorti en kiosque le 17 octobre dernier.

Il est réalisé principalement à partir d'une sélection d'articles publiés sur Internet. Jacques Rosselin, Philippe Cohen et Philippe Labarde en assurent la direction éditoriale.

Nous lisons avec intérêt votre site et avons sélectionné, ce jour, votre article «Vertige métaphysique (et ta ceinture dorée)» pour le numéro 5 en kiosque le 14 novembre. Seriez-vous d'accord pour que nous le publions dans notre journal ?

Nous tenons à rémunérer les auteurs et avons prévu, pour les mois de lancement, un montant forfaitaire symbolique de 50 euros par article publié. Nous ajusterons ce montant dès que nous aurons une meilleure visibilité sur l'économie du journal, au premier trimestre 2009.

Si vous souhaitez rendre visite à l'équipe du journal pour que nous vous présentions les premiers numéros, vous êtes le bienvenu.

Dans l'attente de votre réponse, nous vous adressons nos plus sincères salutations.


Maud Etienne
Apaches - Vendredi.info

J'ai donc, plus ou moins embarrasé, répondu à mon tour ceci :

Monsieur,

là, je suis vraiment confus : je viens en effet de retrouver ce mail dans mes "indésirables", où je l'avais fait glisser sans même l'ouvrir, croyant à une de ces nombreuses pubs spamiformes dont nous sommes tous inondés. C'est donc à mon tour de vous présenter mes excuses. Il n'en reste pas moins que, faute de réponse de ma part, peut-être auriez-vous dû renoncer à la publication. Mais n'ergotons pas. Je vais donc publier cet échange de mails sur mon blog, afin que ma poignée de lecteur ait en main toutes les pièces du dossier.

Bien à vous.

Didier Goux

Normalement, on devrait donc en rester là...

13 commentaires:

  1. D'accord.
    Avec les 50€ pour la peau de poule, vous aurez de quoi la mettre au pot et l'arroser dimanche.

    RépondreSupprimer
  2. tiens c'est bizarre, ils me citent en page 2 et je n'ai pas reçu de mail...
    Je vais regarder dans ma corbeille

    RépondreSupprimer
  3. (je me moque tout de suite ou j'attends un peu ?)

    RépondreSupprimer
  4. Hier, j'ai failli commenter l'affaire en vous appelant à plus de clémence et de recul...

    Comme quoi...

    Dommage, j'aurais pu dire : "je vous l'avais dit..."

    RépondreSupprimer
  5. Dorham, vous n'avez que trop lambiné, déjà !

    RépondreSupprimer
  6. Re-Dorham (commentaires croisés) : je ne regrette pas du tout mon billet d'hier, et je persiste à dire que, sans réponse de ma part, ils n'auraient pas dû publier. Et je ne voyais pas trop de raisons pour faire preuve de clémence vis-à-vis de gens qui, tout de même, espèrent bien gagner de l'argent simplement en reproduisant des articles de blogs. Il y a là une confusion dangereuse entre le n'importe quoi blogosphérique et le support papier qui, pour beaucoup de gens, reste encore une preuve de sérieux dans le traitement de l'information. Mais je n'ai pas le temps de développer : je suis vraiment à la bourre, là...

    RépondreSupprimer
  7. "je persiste à dire que, sans réponse de ma part, ils n'auraient pas dû publier."

    Mais je suis d'accord...

    De toute façon, déjà, un journal-blog ! Bon, je dis même pas ce que j'en pense...

    RépondreSupprimer
  8. Les 50 € sont pour moi. C'est qui qu'a parlé de la peau de poule ? Bon, on peut partager mitjà-mitjà.

    RépondreSupprimer
  9. Catherine, si tu vas par là, on devrait reverser les 50 € à la Société des amis de Balzac, puisque la formule est de lui...

    RépondreSupprimer
  10. Camarades, soyons SAGE (Société des Amis de Goux l'Écrivain) !

    RépondreSupprimer
  11. C'est quand même sidérant ça. Donc si on ne donne pas de réponse à une demande aujourd'hui, elle est considérée comme validée...

    RépondreSupprimer
  12. Gularu : bienvenu dans mon antre mal famée, d'abord ! Pour le reste, oui, c'est bien ce qu'on m'a dit.

    RépondreSupprimer
  13. Gularu,

    Sors de là !

    Didier,

    Pouf pouf.

    (je vais aller vérifier ma poubelle)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.