dimanche 9 novembre 2008

Il serait temps

Benoît XVI a reçu jeudi dernier à Rome des dignitaires musulmans pour trois jours de discussions théologiques et sociologiques avec des responsables catholiques. Le pape leur a clairement rappelé sa préoccupation de voir respectée « la liberté religieuse pour tous et partout ». « Les responsables politiques et religieux ont le devoir d’assurer le libre exercice des droits fondamentaux dans le plein respect de la liberté individuelle de conscience et de la liberté religieuse », a-t-il déclaré lors de cette première édition du Forum catholiques-musulmans.

Alors que les violences commises à l’égard des minorités chrétiennes dans les pays musulmans se multiplient (Algérie, Irak, Turquie, Pakistan, Afghanistan, Indonésie, etc.) et que la religion catholique ne peut toujours pas être pratiquée en Arabie saoudite, certains participants musulmans ont préféré faire diversion. Comme le mufti de Bosnie, Mustafa Ceric, chef de la délégation musulmane, qui a rappelé « le génocide subi par (ses) frères bosniaques musulmans » pendant la guerre en ex-Yougoslavie. Ou encore l’universitaire américain Seyyed Hossein Nasr, mettant en garde les chrétiens contre « un prosélytisme agressif qui détruirait notre foi au nom de la liberté ». Qui est responsable d’un prosélytisme religieux agressif en Europe depuis des années ?

Source : Novopress.

26 commentaires:

  1. Y'a un tas de chrétiens qui se tapent dessus à jerusalem en ce moment. J'ai pensé à vous...

    Allez en paix.

    RépondreSupprimer
  2. Ah oui, mais les Orthodoxes, c'est pas des vrais chrétiens garantis pur sucre : c'est rien que des dissidents ! De vils schismatiques !

    Sinon, je trouve infiniment savoureux que, pour leur éviter de se foutre sur la gueule, on ait confié les clés de la taule à des musulmans de la rue voisine...

    RépondreSupprimer
  3. bah c'est des chrétiens de l'est, j'en sais rien... pour moi c'est bonnet blanc, blanc bonnet.
    Et si filer la clé aux voisins de culte leur permet de s'étriper moins souvent après tout, pourquoi pas?
    Mais des types en robes qui se foutent des pains et s'arrachent la barbichette, ça c'est super tordant. (ça fait la une des infos ici)

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue que l'affaire m'amuse assez également. (Mais ne le répétez pas, hein ?)

    RépondreSupprimer
  5. Désolé, je vous ai tagué, sur un sujet sérieux

    RépondreSupprimer
  6. The Lookingfor Charco10 novembre 2008 à 15:57

    Cher Didier Goux,
    Vous avez mentionné il y a quelque jour sur le blog Nef cette citation « Moi je suis seul, et eux ils sont tous ! » de ce bon vieux Fiodor Dostoievsky. Puis-je vous demander les référence de l'ouvrage dont cette citation est tirée? Mes respects

    RépondreSupprimer
  7. Charco : la phrase est extraite du premier "grand" livre de Dostoïevski, qui s'intitule, selon les traductions, Mémoires écrits dans un souterrain, ou Le Sous-Sol ou encore Les Carnets du sous-sol. Ce dernier titre est celui choisi par André Marcowicz, dont la traduction (éditions Babel) est absolument extraordinaire.

    RépondreSupprimer
  8. La traduction de Marcowicz est en effet extraordinaire: elle a demandé dix ans de travail, et dix ans d'attente à Actes Sud.

    Ne pas hésiter si on doit lire ou relire Dostoïewski, le texte en est tout différent.

    Pour nourrir votre islamophobie:

    "Je suis sereinement islamophobe. J’ai la phobie, la crainte de l’islam, et cela entraîne chez moi de l’aversion pour cette religion tout simplement parce qu’elle me menace et nous menace tous, parce qu’elle méprise les femmes et les empêche de vivre, parce qu’elle empêche des peuples entiers d’accéder aux libertés démocratiques, parce qu’elle cultive et pratique la violence dans les pays où elle domine et, maintenant, dans le monde entier, parce qu’elle empêche de vivre en paix dans la diversité et la solidarité, parce qu’elle donne une image épouvantable de la religion, laquelle n’est nullement, pour moi, une ennemie.

    Mon islamophobie n’entraîne chez moi nulle petite trace de racisme. Je respecte a priori les Arabes, les Turcs, les Pakistanais, les Indiens, les Indonésiens, les Africains et tous les autres peuples chez lesquels l’islam est très implanté, exactement comme je respecte a priori, ni plus ni moins, les Français, les Anglais, les Belges, les Hollandais, les Espagnols, les Italiens... chez lesquels l’islam est moins présent.

    La démarche qui veut faire de l’islamophobie un racisme doit être dénoncée pour ce qu’elle est, une flagrante malhonnêteté. Même quand c’est la démarche de "dignitaires" - en réalité fort peu dignes - qui siègent dans une commission dite "des droits de l’homme" à l’ONU, droits de l’homme dont ils sont en train d’inverser, tout simplement, la définition, ce qui devrait révolter et mobiliser les Etats démocratiques dignes de ce nom.

    Pierre Régnier (sur le site "Riposte laïque)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai oublié de signer le message ci-dessus...

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  10. (et Dostoïevski avec un V, pas un W, pardon)

    Suzanne again.

    RépondreSupprimer
  11. Moi, je reprendrais bien une côtelette de porc...

    RépondreSupprimer
  12. À l'ail ou halâl ? La question peut sembler sacrilège, mais on finirait presque par se la poser à la lecture de cet article :

    http://www.telquel-online.com/302/maroc5_302.shtml

    (qui m'indiquera enfin pourquoi mes liens ne fonctionnent jamais chez le sieur Goux ?)

    RépondreSupprimer
  13. Suzanne : merci pour le texte de Pierre Régnier, que je trouve parfait.

    Yanka : juste grillée ou avec une petite sauce aux cornichons ?

    Chieuvrou : votre lien...

    RépondreSupprimer
  14. The Gratefull Charco11 novembre 2008 à 12:21

    Merci pour les références. je vous fais par de mon sentiment dès que je l'exhume de la bibliothèque parentale et le consomme sur place.

    RépondreSupprimer
  15. Les Orthodoxes me paraissent infiniment plus chrétiens (et partant moins crétins), vivants et joyeux que les tristes catholiques et toute la clique du protestantisme, cette horreur. Le schisme orthodoxe a presque mille ans, ce qui lui confère une certaine consistance. Et puis pour un Orthodoxe, les dissidents ce sont les autres, qui se sont éloignés de la doxa. Pour m'être un peu intéressé à la chose, je ne leur donne pas tort. Ensuite rien que pour la beauté de leurs chants religieux, ils méritent davantage de considération.

    PS - La sauce aux cornichons me séduit infiniment. Envoyez-moi la recette.

    RépondreSupprimer
  16. Yanka : pour les orthodoxes, je disais ça uniquement pour asticoter la douce Nefisa, qui vit en Grèce...

    (A propos, combien de temps pensez-vous que Bruxelles va tolérer que le mont Athos reste interdit aux femmes ?)

    RépondreSupprimer
  17. Les côtes de porc, c'est bien meilleur avec le ketchup vert. Que Monsieur Yanka doit connaître.

    RépondreSupprimer
  18. Du ketchup vert ??? Jamais vu ça. Attention, parce que là, je suis au Québec, c'est vrai, mais je ne suis pas devenu un sauvage pour autant. Un peu de respect, madame !

    Didier, je sais que vous aimez la grai... pardon, la Grèce. Moi aussi d'ailleurs, ses chapeaux ronds, ses coiffes bigoudennes, ses borgnes, son kouign amann, ses macareux, ses calvaires, ses druides bourrés, ses falaises abruptes sur l'océan déchainé et tant de si belles et bonnes choses...

    RépondreSupprimer
  19. Yanka, c'est plutôt un chutney aux tomates vertes. Mais la femme qui m'avait donné la recette appelait ça du ketchup vert. C'est délicieux si vous aimez le salé-sucré.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.