vendredi 7 novembre 2008

La grande Duduche

La démocratie, c'est quand on peut choisir entre plusieurs candidats à un seul fauteuil et se payer le luxe, la jouissance même, de désigner le plus calamiteux. C'est ce plaisir raffiné que les militants socialistes français viennent de s'offrir. On n'a pas fini de rigoler, je vous le dis.

27 commentaires:

  1. Je ne rigole pas! Les media, toujours fûtés, n'avaient-ils pas dit que Delanoé avait un score d'avance?

    RépondreSupprimer
  2. Vu de l'extérieur, je comprend que la situation prète à sourire, mais 29 % ça ne fait pas une majorité, que je sache

    RépondreSupprimer
  3. Pour une fois que je suis du même avis que vous, je vais aller m'en jeter un petit, moi. Ca se fête.

    RépondreSupprimer
  4. faudrait pas exagérer, vous préférez les autres?

    RépondreSupprimer
  5. On dirait le titre d'un film niais !

    RépondreSupprimer
  6. Orage : mais si, voyons, il faut rire !

    Olivier : on est d'accord au moins sur un point, donc...
    (Smiley !)

    Franssoit : prenez-en deux : ici, il n'y a plus rien à boire !

    Patrick : mais non, je m'en fous, moi !

    Cathertine : C'EST un film niais : il n'y a qu'à voir le sourire de l'héroïne.

    RépondreSupprimer
  7. Elle est passée sous la lampe à bronzer. C'est sûrement pour essayer de plaire à Silvio. Dire qu'il y a des gens pour qui sont prêts à se lever le matin et à faire la queue dans un bureau de vote pour une chose pareille. Enfin, avec ça comme adversaire, l'UMP est installé dans le paysage politique fr. pour des lustres.

    RépondreSupprimer
  8. Hier soir, tordu d'hilarité, j'essayais d'expliquer à ma femme ce qu'il y avait de désopilant dans la situation du PS français. Pas sûr qu'elle ait compris (elle sait qui est Ségo, mais pas Delanoë, ni Aubry, ni moins encore Hamon), mais Seigneur, que de plaisir ces zozos-là nous donnent ! Et cet épave archaïque, ce Mélenchon, qui se casse pour créer un 45ème parti à gauche de la gauche gauchisante, avec œillades complices au PC mort ! Ah ah ah ah ah ah ah ! Loooooool !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  9. http://fr.news.yahoo.com/fc/dessins/cartoons.html

    Voir le dessin de Delize dans les cartoons de Yahoo.
    (Je ne sais pas si le lien va marcher)

    RépondreSupprimer
  10. Il faut relire le petit pamphlet de Muray, à son propos : Le Sourire à visage humain (disponible sur son site, lui-même en lien sur ce blog).

    RépondreSupprimer
  11. Je rétablis le lien donné plus haut par Orage...

    RépondreSupprimer
  12. Vous moquez pas, bordel. Ils sont sincères... ;-)

    RépondreSupprimer
  13. Catherine,

    On verra ce soir : le devoir m'appelle !

    RépondreSupprimer
  14. Nicolas : CHUUUUT !!!

    (Et vous bossez le samedi, vous ?)

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas : j'espère qu'ils sont sincères, parce que c'est vraiment leur seule excuse.

    RépondreSupprimer
  16. Je ne me rappelle plus le nom de ce consul romain qu'on avait forcé à exercer le pouvoir. Tout ceux qui voulaient ou prétendaient diriger étaient pourris, corrompus, incapables, et on était aller chercher ce vieux consul, intelligent, honnête et sage. Il marchait dans son champ, surveillant les labours, et il avait d'abord refusé, puis accepté, mais seulement pour une durée très courte.

    Le pouvoir ne devrait être exercé que par des gens qui n'en ont pas envie.

    Je ne rigole pas du tout quand je vois que des gens choisissent Royal. Fallait bien voter contre la droite, dit-on, pour les présidentielles. Mais là, dans leur parti, kes militants la choisissent, tout de même. Pourquoi, sinon pour flatter ce qu'il y a de plus bas et de dangereux dans le populisme, cette femme qui fait de hautes études qu'on ne peut pas réussir sans avoir un minimum d'intelligence, dit-elle autant de bêtises, de contre vérités grossières, fait elle semblant d'être bête, neu neu, stupide, inculte à ce point en jouant de l'archet aussi faux, en excitant chez ceux qui l'écoutent ce qu'il peut y avoir de moins réfléchi, de plus moutonnier, de plus simplet, manicheen, stupide ? Aucune gauche ne mérite des gens comme ça.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  17. Didier : oui. En relisant ce qu'en dit Wikipedia, je m'perçois que je l'ai un peu bonifié en le qualifiant de "sage", c'était un dictateur à poigne, mais l'anecdote est exacte.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  18. Oui dites donc, vu sous cet angle le PS remonte carrément dans mon estime : ce goût pour luxe, pour l'acte somptuaire, accompli en pure perte... Qu'est-ce que c'est beau ! Tout l'humain est dans ce superbe geste...

    RépondreSupprimer
  19. heu qu'est-ce qu'elle propose au juste ?

    RépondreSupprimer
  20. Didier,

    Je ne bosse pas, pourquoi ? Justement, c'est pour ça que j'ai mieux à faire que trainer sur internet !

    RépondreSupprimer
  21. Ah, oui, vu comme ça, je comprends mieux, en effet...

    RépondreSupprimer
  22. Merci, Didier, mais c'était le dessin précédent intitulé "dresage difficile".

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.