mercredi 26 novembre 2008

À la Maroquinerie

Retrouvailles, ce soir, à huit heures, de part et d'autre de la rampe. Après 10 ans.

17 commentaires:

  1. Va falloir en rallumer les feux.
    De la rampe.

    RépondreSupprimer
  2. bon vous nous direz à Chieuvrou et moi si ça vaut le coup hein ?

    RépondreSupprimer
  3. Gaël,

    J'espère au moins qu'il y a une buvette.

    RépondreSupprimer
  4. Mélina : je ne suis pas électricien !

    Gaël : compte-rendu demain, sans doute.

    Nicolas : je ne bois plus depuis trois semaines.

    RépondreSupprimer
  5. Dites, vous lui direz que j'aime beaucoup la montée Bonnafoux et java voire tout l'album ?

    RépondreSupprimer
  6. J'i dirai, Marie-Jo, j'i dirai ! Si on peut se voir, hein, parce que la foule des après-concerts parisiens, je n'aimais déjà pas quand j'étais jeune, alors...

    Mais je pense qu'on aura l'occasion de discutailler une minute ou deux, avant.

    RépondreSupprimer
  7. Puis dans les voitur's ils s'empilent,
    Tout' la band' se rend en ville.
    Ils arriv'nt à temps pour me voir.
    J'arriv' sur scène :
    Bonsoir.


    (Kent/Romain Didier, Terres de France)

    Bonne soirée à vous deux, époux Goux (même si vous n'avez sans doute pas pour autant à vous empiler dans votre luxueux bolide).

    RépondreSupprimer
  8. Trop tard, je me suis déjà fait passer pour vous, histoire de le rencontrer. Il m'a trouvé "beaucoup changé", mais c'est passé.

    Mais là, deux Didier Goux à la suite, je crois que ça ne passera pas.

    RépondreSupprimer
  9. Allez, allez plein de joie je vous souhaite...Quelle rencontre... Cela doit être super.

    RépondreSupprimer
  10. Programme de la journée : toubib + travail. Donc, compte-rendu dès que je peux...

    RépondreSupprimer
  11. Quoi ? La santé et le boulot prioritaires par rapport au blogage ?

    RépondreSupprimer
  12. Putain, c'est à côté de chez oim ! Mais fais gaffe, c'est dans un méchant quartier de gauchistes, et la salle est en sous-sol (prévoir boules Quiès, car c'est exigu). J'y ai vu Nuclear Assault, et c'était mortel (pour les ouies).

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.