dimanche 30 novembre 2008

Sur ordonnance

Cultiver à l'endroit du monde une sorte de dégoût apocalyptique pour se préserver des acquiescements béats.

26 commentaires:

  1. Sans oublier toutefois que l'on doit à ce même monde dégoutant, du Pomerol, du Chassagne Montrachet, du Pouilly Fuissé et des pommes de terres frites, alors hein...

    RépondreSupprimer
  2. Didier devient ascète, c'est pour ça, Henri. Il arrête tout. Ca lui inspire des guerres mondiales. Mettez un patch, Didier !

    RépondreSupprimer
  3. Exact, Balmeyer, à mon avis, il file du mauvais Corton (Aloxe)

    RépondreSupprimer
  4. et c'est quoi un acquiescement béat, un smiley?
    :)

    RépondreSupprimer
  5. Des Goux apocalyptiques ? Il ferme le blog le taulier ou quoi ?

    RépondreSupprimer
  6. tain manquerait plus que ça, après un déménagement et des travaux sans consultation du syndic ni préavis, mais où qu'on va bordel?

    RépondreSupprimer
  7. Henri : je suis désolé, mais toutes ces belles et bonnes choses que vous évoquez, c'est au monde d'avant qu'on les doit, certainement pas à celui-ci.

    (Pendant, ce temps, derrière, la petite classe continue ses pieds de nez...)

    RépondreSupprimer
  8. Exilé sur le sol au milieu des huées, Ses ailes de géant l'empêchent de marcher...

    Désolé Didier, mais c'est trop tentant...

    L'ancien monde, le vrai, le beau, celui des fromages de caractères et des pittoresques buveurs.

    Le nouveau monde, le faux, le moche, celui des babybels et des RedBull.

    Vous qui êtes le premier à asticoter "l'armée du Bien", comment pouvez-vous entretenir des propos si peu nuancés ?

    Allez, on vous taquinait affectueusement. Arrêtez-tout, mais pas l'humour, Stépane trofimovich...

    RépondreSupprimer
  9. Dites donc : c'est vous qui caricaturez, là ! Et vous m'avez mal compris : je prône le dégoût apocalyptique, QUELLE QUE SOIT L'ÉPOQUE ! Hier comme demain ! (Enfin, pour demain, je m'en contre-pignole, en fait.)

    RépondreSupprimer
  10. Balmeyer, pendant que vous jasez sur l'ordinateur, y a Kéké qui est en train de jouer avec le gaz...

    RépondreSupprimer
  11. Il s'en contre-pignole, enfin, il était temps.

    RépondreSupprimer
  12. Quoi ? Elle ne serait pas encore rentrée, l'aut' noceuse ? Putain, la danse que je lui collerais, mézigue, à la place du Balmeyer !

    RépondreSupprimer
  13. Vous moquez pas. Je suis sur le point d'ouvrir un blog papacélib'.

    RépondreSupprimer
  14. Attention, le Vélib tue :

    http://www.rue89.com/2007/10/01/le-velib-de-la-mort-samedi-a-paris

    RépondreSupprimer
  15. Je ne voudrais surtout pas passer une nouvelle fois pour un aficionado du maire de Paris, mais sachez, Madame Mélina, que Bertrand Delanoë, conscient du problème, a pris les mesures nécessaires quasiment dès l'entrée en vigueur du vélib' :

    http://blog.zanorg.com/?perm=244

    RépondreSupprimer
  16. Oh ça va ça va c'est bon...
    Tout de suite, il nous sort le 4*4 à Gi Joe en plastok.

    RépondreSupprimer
  17. Cet écran plasma continue à me surprendre et me fatiguer la vue.

    RépondreSupprimer
  18. Soit l'un soit l'autre ?
    Et le juste milieu alors ?
    Le monde n'est pas terrible mais le traiter comme un tout unacceptable, ça me parait exagérer. Il y a une multitude de possibilités d'y sourire quand même !
    :-))

    [Oui, mettez un patch, je ne vois que ça !].

    RépondreSupprimer
  19. Joli !

    Tiens, vous avez changé la déco !

    C'est pas mal...

    RépondreSupprimer
  20. Le combat de Oui-oui contre Non-non ! Tu parles d'une réjouissance !

    Moi, je propose le parti du oui mais non...

    RépondreSupprimer
  21. Zoridae : j'ai profité de ce que vous étiez partie faire la noce en abandonnant vos malheureux hommes derrière vous...

    Dorham : je fais immédiatement scission et crée le parti du "Non, mais d'un autre côté".

    RépondreSupprimer
  22. Je devrais faire ça plus souvent alors...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.