lundi 24 novembre 2008

Fallait oser...

Refuser toutes sortes de moutarde pour accompagner son steack de premier choix : passer entre les Maille du filet.

11 commentaires:

  1. Les cons, c'est à ça qu'on les reconnait, ça sauce tout !
    :-))

    RépondreSupprimer
  2. Honni soit qui Maille y pense... : bon, j'suis au boulot, moi...

    RépondreSupprimer
  3. Ouéouéoué...
    Comme un lundi quoi.
    OU comment troller son propre blog.

    RépondreSupprimer
  4. À ce propos, si vous passez par Neuilly, il paraît le chef aime bien faire goûter sa biche à la moutarde.

    RépondreSupprimer
  5. Consterné ,ne sait que dire:
    O amora, o mores?
    Boribus to be wildus?
    Maille lord, forgive them?
    Cataplasme et cata-chiasme?
    Sinapisme sans synapsess?

    RépondreSupprimer
  6. Lire Bornibus, of coursus

    RépondreSupprimer
  7. À tous : je me suis suffisamment ridiculisé avec ce billet pour risquer, en plus, un commentaire aux vôtres...

    RépondreSupprimer
  8. Rien ne vaut la moutarde de Charroux, cela dit.

    RépondreSupprimer
  9. Didier Goux : après ça, il faut que tu ailles au lit ?
    [Pardon pour le tutoiement mais avec vous, ca ne le fait pas !].

    :-))

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.