vendredi 20 février 2009

Espoir

Il y a une dizaine de minutes, sous les arcades de l'avenue de l'Europe, une jeune fille noire, attablée en terrasse, et plongée dans un volume de Voltaire.

12 commentaires:

  1. c'est quoi comme cocktail un Volaire?

    RépondreSupprimer
  2. Je savais qu'on avait traduit Voltaire en petit-nègre...

    RépondreSupprimer
  3. Yanka,

    Tonnegrande est, certes, un alcoolique mais d'une part il n'est pas petit et d'autre part se demande pourquoi on aurait traduit un fauteuil Voltaire.

    RépondreSupprimer
  4. En quoi le fait qu'une jeune fille noire lise Voltaire justifie-t-il un billet ?
    Ce serait pour parler de ses jolies fesses, encore... on comprendrait. Mais là, "Quid, je m'interroge" (Achille Talon).

    RépondreSupprimer
  5. Nicolas: ha ha ha ! (il est drôle, lui, parfois !)

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  6. Antoine : le fait qu'elle soit noire n'est pas très important, en effet. Je l'ai noté, uniquement parce qu'elle l'était en effet.

    Quoique, en y réfléchissant, son origine exotique apporte un peu de "valeur ajoutée" au tableau, il me semble : comme si elle s'était trouvée là pour m'apporter un démenti, pour me dire que, en dépit de mes craintes et de mes frilosités de vieil homme, l'esprit français n'est pas encore à fait mort et qu'il peut toujours se transmettre.

    RépondreSupprimer
  7. Elle lisait quoi de Voltaire ? Le Cid ? Iphigénie ? Hamlet ?

    RépondreSupprimer
  8. Yanka : je n'ai pas eu le temps de voir...

    RépondreSupprimer
  9. La plupart des jeunes, quelle que soit la couleur, lisent Voltaire parce que c'est prescrit

    RépondreSupprimer
  10. le Père des Castors.20 février 2009 à 20:28

    lorsque j'étais jeune , aussi je ne dédaignais pas un volume de Voltaire dilué dans 5 volumes de Rousse eau, chose étrange si j'abusais de cette litterature , je devenais noir moi aussi. Didier, cette jeune fille me ressemblait elle??

    RépondreSupprimer
  11. « La plupart des jeunes, quelle que soit la couleur, lisent Voltaire parce que c'est prescrit. »

    C'est vrai ça. Ç'eût donc été plus pittoresque si notre ami avait été en Algérie et avait découvert, au détour d'un bivouac, une bergère berbère en train de lire Kerouac — Voltaire, pardon.

    RépondreSupprimer
  12. Je lis un peu de Voltaire tous les jours, je puise dans :

    Correspondance choisie (livre de poche - J. Hellegouarc'h)

    ou

    Romans et contes
    F. Deloffre et J. Van Den Heuvel
    NRF

    Suis-je une jeune fille noire pour autant ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.