samedi 7 février 2009

Mise au point du taulier

Je commence à être fatigué de cette chaîne que je me suis mise au pied (moi après d'autres) et qui consiste à répondre systématiquement à tous vos commentaires, même à ceux qui n'appellent pas de réponse, simplement pour dire « coucou, je vous ai bien lu ». Par conséquent, à partir de maintenant, sachez que je ne répondrai plus qu'aux commentaires qui appellent ou suscitent une réponse de ma part. Ce qui ne voudra pas dire que les autres ne seront pas lus avec intérêt, voire plaisir...

23 commentaires:

  1. Je connais la susceptibilité des blogueurs (enfin, de certains...). À partir du moment où j'essayais jusqu'à maintenant de laisser un mot à chacun (sans y parvenir toujours, je l'avoue), je trouvais plus courtois d'annoncer que, désormais, il en irait autrement.

    RépondreSupprimer
  2. Il neige ! Je sais, aucun rapport, mais comme tu ne réponds plus, on peut dire n'importe quoi ?

    RépondreSupprimer
  3. Mais ça fait déjà un moment que vous fonctionnez de cette façon, non ?

    (Vous allez vous faire tirer les sonnettes par Nicolas ;) )

    RépondreSupprimer
  4. L'idée d'avoir à faire signe aux commentateurs qui sont passés vous lire rapidement et souvent de travers, sans rien apporter à ce que vous dites, mais simplement pour avoir l'impression d'exister incite même à fermer ses commentaires, tellement les réponses personnalisées sont fastidieuses.
    Inutile de me répondre Didier, je vous approuve et je me demande si je ne vais pas faire le même genre d'annonce, bien qu'il y a longtemps que je n'ai plus à traiter, à la suite de chaque billets, autant d'inepties que vous ne devez le faire.

    RépondreSupprimer
  5. Catherine : ah, bravo pour le bon exemple !

    Zoridae : vous avez raison. Et c'est parce que je me suis aperçu de cette tendance que j'ai préféré l'officialiser.

    Cela étant, je continuerai à répondre à beaucoup, mais disons que je ne m'y sentirai plus contraint.

    RépondreSupprimer
  6. Vous avez raison, c'est mieux de ne pas se croire obligé (pour vous) de répondre systématiquement à tout le monde.

    RépondreSupprimer
  7. Il était temps, c'était fatigant cette manie d'avoir à chaque fois le dernier mot.

    RépondreSupprimer
  8. Vous faites bien comme vous voulez ! Le "systématique" est toujours un peu douteux de toute manière. Et puis tout est dans le "qui appelle une réponse". Moi je trouvais souvent des commentaires qui n'appelaient pas "réponse" mais néanmoins suscitaient réaction, que j'aimais bien exprimer à chaque fois.

    RSVP (ahah tiens, et si je vous collais ça à chaque fin de commentaire :P )

    RépondreSupprimer
  9. Dites donc, Marie-Georges, puisque je vous tiens : c'est quoi ces histoires de blogs qui ferment ?

    Vous allez bien, au moins ?

    RépondreSupprimer
  10. Didier: coucou !

    Suzanne.

    RépondreSupprimer
  11. J'en profite pour passer un message personnel à Emma:

    J'ai lu tard votre commentaire à propos de l'art et de mes remarques plus ou moins (plus que moins) stupides à ce sujet, mais je n'avais pas envie de réchauffer une conversation retombée; je voulais juste vous dire que je suis d'accord avec votre reproche.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  12. C'est vrai ça c'est finaud comme attitude vis-à-vis des commentateurs. D'un côté ça leur met la pression pour qu'ils se fendre d'une remarque pas trop idiote, et de l'autre ça les gratifie de visiter un taulier exigeant, donc de qualité... Ca fait blogueur endurci. Pas comme moi, qui fond toujours après quatre années quand ma messagerie me notifie la réception d'un commentaire sur mon blogue. Et qui ouvre le message le coeur battant la chamade pour lire le comm. Et qui va les joues chaudes vérifier sur le bloug que ce n'est pas une erreur. Et bien sûr qui répond, dégoulinante de reconnaissance pour la récompense bien méritée, je trouve, moi.

    RépondreSupprimer
  13. "RSVP": qu'est-ce que ça signifie ?

    J'aimerais bien faire des commentaires sur vos billets "souvenirs souvenirs" (le plus récent sur M. Morelli, par exemple), mais je ne sais pas trop comment m'y prendre. Dire que c'est bien écrit (mieux mon avis que la fiction sur l'enfant chevelu), ça va sembler prétentieux: qui suis-je pour en juger? Souligner que dans cette forme de texte qui est ce que le blog peut offrir de meilleur, de spécifiquement bloguesque, qui n'est pas "mémoires" ou "journal d'écrivain" ni "roman feuilleton sur la toile", vous avez trouvé un tempo qui est, je crois, adéquat, parfait. On y retrouve nombre de ficelles et de procédés narratifs de vieux routier du journalisme, et quelque chose d'autre qui fait que ce n'est pas que celà, et qu'on ne trouve pas beaucoup dans d'autres blogs.

    Suzanne

    RépondreSupprimer
  14. Tilly : on en est tous plus ou moins là, vous savez...

    Suzanne RSVP = répondez s'il vous plait ?

    RépondreSupprimer
  15. « coucou, je vous ai bien lu ».

    RépondreSupprimer
  16. (et même deux fois mais ça faisait chier de commenter avec l'iPhone)

    RépondreSupprimer
  17. @Suzanne : merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  18. Je fréquente un forum vraiment pas sérieux (genre porno chic). A une photo postée, un lecteur/commentateur s'est écrié "WHOUHAOU". Et un autre à la suite : "développez votre pensée". Si vous me trouvez trop légère (façon de parler) sur le sujet, je n'implore pas votre indulgence... mais la censure immédiate de ce post.

    Je n'aurai qu'un mot à votre sage décision "VHOUHAOU".

    Inutile de dire que vos posts donnent à réflechir (contrairement à l'image fort réaliste sur le forum en question). Je ne reviendrai que lorsque j'aurai quelque chose à dire. Promis.

    RépondreSupprimer
  19. Juliette : non, non, chacun reste tout à fait libre de laisser un "waouh !" en commentaire, ou tout autre chose. C'est juste que moi, je ne me creuserai plus la tête pour répondre à ce "waouh !".

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.