lundi 16 février 2009

Vers le crépuscule

On s'assoupit Gustave Flaubert, on se réveille Frédéric Moreau.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.