jeudi 6 décembre 2007

Mécontemporain

" Ce sera un grand malheur pour l'humanité dans son âge moderne, un malheur qui ne sera peut-être pas réparé, que d'avoir eu en mains cette matière, que d'avoir été conduite par le progrès peut-être inévitable de sa technique industrielle à être libre, à être maîtresse, à tripoter librement cette matière qui se prête à tout, qui ne se donne à rien, qui se prête à tous, qui ne se donne à persnne, cette matière libidineuse, sans astreinte, presque sans résistance. À ce jeu en ce temps-ci une humanité est venue, un monde de barbares, de brutes et de mufles ; plus qu'une pambéotie, plus que la pambéotie redoutable annoncée, plus que la pambéotie redoutable constatée : une panmuflerie sans limites ; un règne de barbares, de brutes et de mufles ; une matière esclave ; sans personnalité, sans dignité ; sans ligne ; un monde non seulement qui fait des blagues, mais qui ne fait que des blagues, et qui fait toutes les blagues, qui fait blague de tout. Et qui enfin ne se demande pas encore anxieusement si c'est grave, mais qui inquiet, vide, se demande déjà si c'est bien amusant."

(Charles Péguy, Deuxième élégie.)

8 commentaires:

  1. Quelle admirable et parfaite définition de la blogosphère !

    Rien à ajouter.

    RépondreSupprimer
  2. L'air de la campagne ne vous vaut rien, il ne faut pas se laisser enterrer comme cela !

    Saïdi

    PS : Madame Necker ce bas-bleu (et mère de Mme de Staël) disait qu'il ne faut employer le mot enterrer que pour les chiens !

    RépondreSupprimer
  3. Triste personnage que ce Georges, 19h30, il vient de finir sa compote, sa maman va le coucher, lui dire qu'il a du talent, peut être même du génie, et il finira par une leçon de géographie, sous les draps.
    Quant à l'anonyme suivant, soit il ne connait pas son nom, et ça peut éventuellement se respecter, soit il avance masqué, ce qui est parfaitement méprisable

    RépondreSupprimer
  4. Pépé une olive et au lit !

    RépondreSupprimer
  5. Je suis plutôt d'accord avec Georges.
    Monsieur Olivier, prenez une grande respiration par le nez, ça ira mieux.

    RépondreSupprimer
  6. "Anonymous said...
    Pépé une olive et au lit !"

    Pourquoi une olive ? C'est de l'humour ?

    RépondreSupprimer
  7. Olivier Porret, je te chie sur la tête. Dis-le à ta maman.

    RépondreSupprimer
  8. ===> Georges, vous chiez, donc vous existez encore!
    Profitez-en c'est un plaisir de vivant!

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.