vendredi 14 décembre 2007

Rien que des menteries !

Bon, bon, j'avoue : aucun travail urgent ne m'a contraint au silence, Manue et Guillaume Cingal ont parfaitement raison sur ce point - ce fut glandouille à tous les étages ! Ce qui a provoqué cette menterie éhontée est le fait que, pour une raison n'ayant rien à faire ici, je ne voulais pas que notre équipée fût connue avant son commencement.
Pour l'heure, l'Irremplaçable et moi sommes toujours dans le Jura, à la frontière du Doubs ou quasi, nous gavant de fromages, de saucisses et autres produits gras, que nous faisons glisser avec force rasades de vin d'Arbois.
Nous rentrons demain, comme j'ai déjà eu l'honneur de le dire ici, la vie va reprendre son cours normal, du moins est-on en droit de le penser.
Que la nuit vous soit douce. Si elle ne l'est pas, je m'en remettrai.

4 commentaires:

  1. Et la confiance alors? Z'avez pas lu Voici and co rubrique psychologie? (courrier des lectrices, hin, hin, hin)

    Bonne glandouille, c'est sacré... N'en déplaise à Fadala... ;)

    RépondreSupprimer
  2. tsss ça vient tout près de chez l'helvète de service et ça lui dit même pas !

    Bon retour chez vous.

    RépondreSupprimer
  3. Peur des cambriolages ou des carambolages ? (Ou du chef de service ?)

    RépondreSupprimer
  4. Ecrivez-nous un éloge de la paresse maintenant que vous en avez le temps ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.