mercredi 23 juin 2010

Et vive le football, qui dit des choses !

Et tout s'est arrêté. Soudain. Équipe de machins, dont tout le monde se fout ; assemblage de divers types que personne n'a jamais pris pour une équipe de France. On est à l'orée de quelque chose de nouveau. Ou d'ancien. Nos ennemis commencent à trembler, parce qu'on les repère de plus en plus facilement, les C., les O., les d'autres, tous ces petits collabos trépignants, dont les réverbères sont déjà prêts et qui y pendront demain.

À présent, on les voit. Ils sont en pleine lumière, ces cons. Le football a cet avantage : il les révèle et on les voit. Ils peuvent bien trouver d'autres raisons à leur effondrement : le fric, le capitalisme, Sarkozy (toujours pratique), encore d'autres choses. Ils ne peuvent plus, ces idiots, cacher la réalité : cette équipe n'a jamais été une équipe de France, pour des raisons fort visibles, que le dernier des cons au fond du dernier bistrot ne peut ignorer. Du reste, pourquoi ce pays, la France, a-t-elle envoyé si peu de supporters en Afrique du Sud ? Pourquoi est-ce que tant de gens se foutent de la victoire ou de la défaite de cette bande de branques ? Devinez...

Évidemment parce qu'ils ne sont pas, ne seront jamais une équipe de France. Ils ne sont pas une équipe, c'est évident, et, plus évident et grave, ils ne sont pas la France. Ou bien, c'est que le mot France ne signifie plus rien. Ce qui est après tout possible. Peut-être que France ne veut plus dire que... que quoi ? Que rien. Juste ça : j'ai des papiers – et je t'emmerde. Pour en revenir au football, du fait qu'il n'y a plus de France, tout le monde se fout de la défaite de cette horde de millionnaires africains portant maillot bleu, de ces sapajous divers parfaitement intégrés au monde tel qu'il est censé aller.

Il est très amusant de lire les divers billets qui circulent dans la blogosphère aujourd'hui : on ne vous y dit rien, évidemment. Personne ne dit un mot de ce que n'importe quel Français sait depuis le début de cette Coupe de merde.

Que cette équipe n'est pas française, ne l'a jamais été. Et que, du coup, tout le monde se fout qu'elle perde ou gagne. Et, même...

40 commentaires:

  1. C'est modéré ou pas, dans ce billet ? C'est juste pour savoir si ça va passer, si je vous dis que vous virez un peu facho sur les bords, Didier.
    Et quand je pense que je passe pour un droitier réac sur la Toile, moi qui exprime pourtant des opinions très modérées, la plupart du temps.

    RépondreSupprimer
  2. Bon... ^^...Kid A et Xp sur ILYS, vous-même ici et ma pomme chez moi... nous le disons, cher Didier, nous le disons... ^^

    RépondreSupprimer
  3. Eh bien, figurez-vous que là vous avez raison: Cette équipe de France n'est pas la France mais une somme d'égoïsmes et de cynisme à l'image de ce que renvoie le pouvoir, ses médias - et c'est au delà de la droite et de la gauche.
    Et que les supportes de l'équipe d'Algérie , défaits, brûlent des bagnoles, ce n'est pas sans signifiance.. . Mais quand en fait il y a un idiot qui se la joue délinquance ou burqa, , y'en a 10 qui triment pour réussir.
    Question à poser - et là je vous suis- Pourquoi ceux-là ne sont-ils pas au premier rang pour dire non?
    Sans doute parce que la solidarité tribale reste plus forte que l'esprit républicain. Mais est-ce une fatalité? Sont-ils interdits au progrès et à l'Histoire? Etes-vous par nature, par naissance, par race (Je ne refuse pas ce mot), supérieur à l'écrivain africain, à l'intéllectuel noir? Quant aux chinois, j'aurais été le premier à me joindre à eux pour crier: "Ca suffit!"
    L'Equipe de France doit représenter un pays: De voir ces merdeux se murer les lèvres pendant la Marseillaise vous, donnent, hélas, des partisans quand vous écrivez le pire.

    RépondreSupprimer
  4. Tenez, Didier, allez lire mon dernier billet France ou Algérie, choisis ton pays, votre fibre réac et facho va en frétiller d'aise...

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y a QUE trois africains dans cette équipe Monsieur Goux, veuillez réviser votre histoire. Les DOM-TOM sont français ... si vous ne voulez pas en convenir c'est que vous êtes tout simplement fasciste, dites le tout simplement, vous verrez, çà vous soulagera.

    RépondreSupprimer
  6. Hérétique : Non, j'ai supprimé la modération. Et je ne vire pas facho. en tout cas, je trouve triste que vous employiez les mots de l'ennemi.

    Nebo : Je suppose que vous devez être aussi un peu facho...

    Hermès : vous mélangez tout et vous le savez ! Je ne suis supérieur à personne. Sauf que je suis chez moi. Vous comprenez ? CHEZ MOI. Dans mon pays. Et que, dans mon pays, je veux pouvoir décider de ce qui doit se faire et ne pas se faire. Et que que j'ai le droit, il me semble, de dire ce que je pense d'une Céleste ou d'un Hermès...

    Hérétique-bis : j'y vais...

    La Pecnaude : Si vous voulez, si ça peut vous faire plaisir, je m'en fous, d'accord : JE SUIS FASCISTE !

    C'est bon ? vous êtes contente, pauvre vieille chose ?

    RépondreSupprimer
  7. Ya des fois, Didier Goux, vous devriez tourner sept fois autour de votre clavier, avant de taper. Vous valez mieux que ces jets de bile.

    RépondreSupprimer
  8. "Nebo : Je suppose que vous devez être aussi un peu facho..."

    A bien y réfléchir, pas tant que nos amis censeurs...

    Zieg Halde !

    RépondreSupprimer
  9. Azamael : y a des fois où vous devriez vous abstenir de venir le faire chier.

    Ou alors, mobilisez vos neurones pour m'expliquer ce "jet de bile"...

    RépondreSupprimer
  10. Nebo : N'empêche, vous devez être un peu saucisson/pinard sur les bords...

    C'est pas bien.

    RépondreSupprimer
  11. A mon avis,pour le foot, vous vous faites du mal pour rien.
    Si vous voulez une équipe de France à vos couleurs(pardon à votre couleur, ou plutôt à une absence de couleur), intéressez-vous à la danse classique, aux petits rats de l'opéra, ou aux Scouts de France, encore que...

    RépondreSupprimer
  12. De gauche à droite sur la photo (je fais appel à mes souvenirs) - en haut : Marius Trésor, (Jean Castaneda ?), Gérard Janvion, (Didier Bellone ? je ne crois pas), Maxime Bossis, Jean Tigana - en bas : Dominique Rocheteau, Bernard Genghini, Alain Giresse, Michel Platini, Didier Six.

    Marius Trésor est Guadeloupéen et Janvion Martiniquais, je crois. Tigana, je ne sais plus. Aucun de ces joueurs n'était arrogant. Trésor et Janvion toutefois plus sympathiques que Tigana.

    RépondreSupprimer
  13. Juste pour m'abonner aux commentaires de ce billet :)))

    (Tigana d'origine malienne. Pas très sympa c'est vrai, mais sur le terrain, ça manque des gars qui savent se dépouiller comme lui)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  14. Vous rendez la connerie fascinante.

    RépondreSupprimer
  15. Il est marrant de constater que l'équipe black-blanc-beur qui fut auréolée en 1998 parce que gagnante et diverse est conspuée aujourd'hui parce qu'elle a été nulle et...diverse
    Bref une équipe colorée qui gagne ne dérange personne.

    Votre billet, toujours aussi brut n'en demeure pas moins vrai pour une foultitude de gens aujourd'hui mais chut, il ne faut rien dire...

    RépondreSupprimer
  16. Saucisson, pinard et choucroute même ! C'est là ma Weltanschauung...

    RépondreSupprimer
  17. Excellents billets footballistiques mon cher. Ce qu'on peut se marrer ici !

    RépondreSupprimer
  18. "Les DOM-TOM sont français ... si vous ne voulez pas en convenir c'est que vous êtes tout simplement fasciste"

    Mince alors, y'a un certain nombre de fascistes noirs qui sévissent dans les DOM-TOM alors...!

    Quoi ? le foot ? rien à footre. (Je suis hilarante ce matin.)

    RépondreSupprimer
  19. 2012 -2016 le Grand Bleu24 juin 2010 à 11:20

    Le Président de la République a raison de se saisir de ce dossier dès aujourd'hui. Il va, lui aussi, faire dire des choses au football. Il va recevoir des représentants emblématiques du "jouer et gagner ensemble au football" pour insuffler un nouvel élan au Vivre Ensemble dont notre Pays a besoin. Celui d'un nouveau rêve B 3 au cube. D'une crise faisons ensemble une occasion de progresser ! Comme à chaque fois. Un peu plus loin, un peu plus profond dans le bleu. Et il va y avoir beaucoup d'opportunités de progresser dans les années qui viennent.

    RépondreSupprimer
  20. "Du reste, pourquoi ce pays, la France, a-t-elle envoyé si peu de supporters en Afrique du Sud ?"

    Cela a toujours été le cas. Toujours. La France n'a pas cette culture là. La culture du supporter, comme c'est le cas en italie par exemple ou en Angleterre. 82, 86, 2002, y avait déjà à peine un millier de péquin, même lorsque l'équipe était adulée.

    Il n'y a pas d'organisations pour fédérer les supporters. Une petite association bidon à peine. Tout le monde sait ça, Didier. La Fédération a essayé de monter un truc après 98 mais ça n'a pas marché.

    (Je ne reprends que celle-là mais il y aurait bien d'autres approximations à relever - vous maîtrisez mal le sujet, Didier, laissez donc le football aux beaufs que nous sommes)

    RépondreSupprimer
  21. Dorham : vous me refusez le droit à la beaufitude ? C'est de la discrimination ! Ça ne se passera pas comme ça...

    RépondreSupprimer
  22. J'étais sûr que vous diriez ça. Suffit pas de boire de la bière Môssieur pour être un beauf, un vrai...

    Déjà, vous rebaptisez vos chiens Rex et Kelly et ensuite, on en reparle.

    RépondreSupprimer
  23. « Ya des fois, Didier Goux, vous devriez tourner sept fois autour de votre clavier, avant de taper. Vous valez mieux que ces jets de bile. »

    Surtout pas ! Le meilleur Didier Goux est évidemment là, dans ces billets à l'emporte-pièce. Et plus ces crétins jetteront les hauts cris plus ce sera bon signe.

    RépondreSupprimer
  24. « Si vous voulez une équipe de France à vos couleurs(pardon à votre couleur, ou plutôt à une absence de couleur), intéressez-vous à la danse classique, aux petits rats de l'opéra, ou aux Scouts de France, encore que... »

    Encore que… Dites-moi, M'sieur Goux, vous en avez d'autres, des Henri, vous pourriez pas m'en prêter un ou deux, pour la réouverture de Georges ? Une telle connerie est précieuse, sinon rare.

    RépondreSupprimer
  25. Dorham : je reconnais que les clébards font tache...

    Georges : ah non alors ! On sait ce que c'est : un Henri prêté, c'est un Henri qu'on ne revoit jamais...

    RépondreSupprimer
  26. Merci Georges, venant de vous, ma "connerie" me rassure.

    RépondreSupprimer
  27. "Surtout pas ! Le meilleur Didier Goux est évidemment là, dans ces billets à l'emporte-pièce. Et plus ces crétins jetteront les hauts cris plus ce sera bon signe."
    Georges, je suis encore une fois d'accord avec vous, je m'inquiète.
    Voulez-vous adhérer au club?
    (Là, le pire va arriver, aux abris!)

    RépondreSupprimer
  28. Georges a dit: ... " pour la réouverture de Georges" ... ! ! Bon c'est une nouvelle vraie de vraie ou bien c'en n'est pas ?

    RépondreSupprimer
  29. Je persiste et signe. Il y a le Didier Goux qui lutte contre la connerie ambiante et produit des billets réfléchis et salubres (et remarquablement écrits) et il y a le Didier Goux que son tempérament sanguin conduit parfois à balancer des approximations à l'emporte pièce (et à se mettre au niveau des imbéciles qu'il pourfend). Ca plait sans doute à Georges et ça ne m'étonne pas.

    RépondreSupprimer
  30. Azamael : ben... à tout prendre, je préfère plaire à Georges qu'à vous...

    RépondreSupprimer
  31. Des approximations à l'emporte pièce ? Où ça ?

    Moi ce que je vois, c'est que l'essentiel est dit. Et histoire de bien enfoncer le clou, je pense pour ma part que les "approximations à l'emporte pièce" se trouve plutôt dans les accusations faciles : "Didier Goux vous êtes un fâââscîîîîîsteuh !"

    Voilà ce qu'en a dit Vladimir Volkoff dans son "Manuel du politiquement correct", Ed du Rocher, 2001 :

    « Fascisme : terme pouvant être avantageusement appliqué à toute doctrine, attitude, façon d'être ou de penser, sans aucun rapport avec l'idéologie Mussolinienne, mais ne satisfaisant pas pleinement à toutes normes du politiquement correct. »


    Dans le même bouquin, il y a ça aussi :

    « Enracinement :l’enracinement, au sens ou l’entendait Simone Weil, est la chose la plus politiquement incorrecte du monde ; Naître enraciné dans une famille, dans une nation, dans une civilisation que l’on n’a pas choisie et pousser la bassesse jusqu’à les assumer, les revendiquer, les faire siennes, rien n’est plus répugnant. L’individu politiquement correct se doit d’être "fils de personne", comme le formulait Montherlant, "voyageur sans bagages", comme l’exprimait Anouilh, "citoyen du monde" ; Les seuls enracinements politiquement corrects sont ceux qui tiennent du hobby, plus que de l’héritage (forcément honni).

    Par exemple, il est permis de se vouloir occitan, à condition d’inventer une langue "occitane" qui possède une morphologie et une syntaxe, mais que personne ne parle. En revanche, les véritables habitants du Sud-ouest qui parlent leur patois sont politiquement suspects parce que leur patois les isole tant soi peu de l’influence politiquement correcte. Cependant il est permis de les encourager dans cette voie parce que :
    - d’une part, ils ne sont pas vraiment dangereux,
    - d’autre part, toute action qui vise, si peu que ce soit, à la dislocation de la nation doit être considéré comme bénéfique. »

    RépondreSupprimer
  32. @Nebo : je n'ai jamais traité Didier Goux de fasciste. En revanche, je veux bien vous accuser, vous Nebo, d'avoir de sérieuses faiblesses en orthographe.

    RépondreSupprimer
  33. @azamael

    "Nebo : je n'ai jamais traité Didier Goux de fasciste. En revanche, je veux bien vous accuser, vous Nebo, d'avoir de sérieuses faiblesses en orthographe"

    La remarque crétine par excellence, grace à laquelle on reconnait les imbéciles. C'est une règle qui ne fait jamais exception, c'est fascinant.

    RépondreSupprimer
  34. Georges, Nebo et maintenant XP : vous ne manquez pas de soutien, Didier Goux.Je m'abstiendrai dorénavant d'intervenir pour ne pas susciter l'ire et provoquer les aboiements de vos fidèles roquets dont la prose, hélas, ne vaut pas la vôtre. C'est pourquoi je continuerai à vous lire,mais en silence. Un dernier mot pour XP : je sais "l'orthographe est la science des imbéciles". Celui qui a prononcé ces mots en était un fameux...

    RépondreSupprimer
  35. Azamael (c'est un nom de Démon sorti de l'oeuvre de Lovecraft ????), pardonnez mes accroches orthographiques, mais travaillez 7h00 par jour comme magasinier dans un entrepôt en tôle sous le soleil de ce jour et vous ne désirerez qu'une seule chose : qu'on ne vous casse pas les couilles avec la posture de l'orthographe.

    Cela étant dit, ma réponse peut-être mal charpentée pour cause de fatigue était, disons, une réponse globale. La Pecnaude l'a bien traité de "fasciste" ou j'ai rêvé ? Et j'ai réagis à partir de ça.

    Je pense qu'il faut comprendre une chose, ni Didier Goux ni Xp dans leurs textes respectifs ne parlent de football... il parlent d'autre chose, voyez-vous, de bien plus important... et dans le sujet évoqué, ils disent l'essentiel. Après, entre la Pecnaude qui parle de "fascisme" et vous qui parlez de "jets de bile", excusez-moi, mais réalisez que Didier utilise là un registre qui, certes, peut paraître vociférateur, mais n'en est pas moins salutaire et apporte quelque bouffée d'air pur aux neurones, ce qui n'est pas peu par les temps consensuelocrâtes qui courent.

    Bien à vous tout de même...

    P. S. : z"avez r'luquez "consensuelocrâtes" ? J'l'ai bien écrit, hein ?

    RépondreSupprimer
  36. @Azamael

    Sage décision que la vôtre.

    Toute remarque sur l'orthographe de son contradicteur est ni plus ni moins du trollage, et si tous les trolls pouvaient faire comme vous, c'est à dire prendre la désion de débarasser le plancher et s'abstenir de se mêler à des discussions sans avoir le niveau nécessaire....

    ".Je m'abstiendrai dorénavant d'intervenir pour ne pas susciter l'ire et provoquer les aboiements de vos fidèles roquets"

    ...dit-il après avoir lu les ARGUMENTS de Nébo auquel il n'a probablement rien compris (ce qui au passage démontre de facon limpide que c'est bel et bien la science des ânes, l'orthographe).

    Concernant la qualité de ma prose, "je sais ce que je vaut et Crois ce qu'on m'en dit". Que le premier abruti venu s'amuse à la juger mauvaise, qu'est-ce que vous voulez que j'y fasse? Si ça peut vous soulager, mon Dieu...

    RépondreSupprimer
  37. Vous êtes chez vous dans votre appartement ou tout autre bien dont vous êtes le propriétaire, mais la France n'est pas votre propriété.
    Chez vous, sur ce blog, vous pouvez décider ce qui se fait ou ne peut se faire, mais la France n'est pas votre propriété.
    Votre droit de propriété s'étend aux limites des biens matériels que vous possedez.
    Votre liberté d'expression ne me semble pas menacé contrairement à ce que vous laissez entendre.
    La France n'est pas votre propriété.

    RépondreSupprimer
  38. Ouais, à croire, tout Rouge que vous êtes, que la France serait la vôtre de propriété, en tout cas, les Rouges se comportent généralement comme si la Terre entière était leur propriété, au point où ils en viennent à exproprier même les gens humbles qui au sortir d'une longue vie de labeur ont réussi à devenir propriétaires d'un petit bout de terrain et de faire construire une petite maison dessus.

    La France est la propriété de tous les français, sur des générations et des générations, qui s'y sont formés en en épousant les contours paysagers, la langue érotique, l'Histoire Grandiose, l'Art de Vivre et de faire l'amour, d'aller à l'église pour y prier ou s'affirmer "libertins" selon leur bonne conscience.

    Chaque français a des droits, mais aussi des devoirs pour évoluer, faire fructifier les fruits que son pays donne au monde, et le transmettre à ses enfants et petits enfants. Après vous pouvez vous pignoler la cervelle autant que vous le voulez, à vous en rendre le gland tout rouge, justement, et à éjaculer vos théories fantaisistes pour promouvoir votre trotskysme à peine masqué, grand bien vous fasse.

    RépondreSupprimer
  39. L'équipe de France... C'est effectivement un intitulé qui laisse rêveur.
    Je ne sais pas si, comme moi, vous avez voulu regarder le dernier match de l'équipe d'Angleterre. C'était contre la Slovénie. Le match avait son importance parce que les Anglais se devaient de gagner pour se qualifier. Et puis, c'était l'Angleterre, tout de même, l'un des favoris de cette coupe du monde... Eh bien, pas moyen de voir le match. Sur France 2 on pouvait suivre, en revanche, l'Algérie contre les Etats-Unis. Pas le moindre duplex comme il y en a eu sur TF1. Non. L'Algérie. Rien que l'Algérie. Quant aux commentaires des journalistes pendant le match, ils étaient éloquents. Ces commentateurs soutenaient ouvertement l'Algérie comme ils soutiennent habituellement l'équipe nationale... Vraiment j'ai eu une drôle d'impression. Le Grand Remplacement avait lieu en direct sur France Télévision. J'ai eu très peur que l'Algérie ne gagne et se qualifie. Après la déroute de l'équipe de France, il aurait fallu assister au report des espérances françaises sur l'équipe algérienne. Vous imaginez ce qu'on aurait entendu ! Il valait encore mieux brûler quelques voitures et casser quelques vitrines.

    RépondreSupprimer
  40. Tout à fait d'accord avec Jacques!
    "nos amis algériens"...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.