jeudi 10 juin 2010

Quand Didier Goux faisait dans l'islamisme radical


On comprend désormais mieux la hâte fébrile de ce sinistre personnage, dès qu'il s'agit de taper sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un musulman : il cherche à se dédouaner ! À faire misérablement et petitement oublier qu'il a longtemps été un des leurs – et des plus sanguinaires –, comme le prouve cette photo, sans doute prise à la frontière égypto-pakistanaise vers 1995 (on reconnaît le fameux camion rouge des Moudjahidins livreurs de bière de cette chaotique région du monde). Tenter de se refaire aujourd'hui une virginité en tapant sur ses anciens frères-en-Dieu, voilà qui est particulièrement bas et méprisable ! C'est pourquoi nous appelons à un embargo total sur ce blog : pas un commentaire ne doit nourrir le renégat ! Honte sur le relaps !

Il est vrai que ce sinistre personnage a déjà été bien puni puisque, tandis qu'il enseignait à d'innocentes jeunes femmes idéalistes comment bien fixer leurs ceintures d'explosifs avant d'entrer dans les bistrots de Tel-Aviv, pendant ce temps son Irremplaçable...


... se métamorphosait en une pimpante bamboulette, pour aller hanter de sordides bas-fonds à voûtes en ogive et y séduire de grands noirs, même pas gros et même pas alcooliques. Et visiblement sans en ressentir la moindre honte, malgré l'espèce de double rideau El condor pasa dont elle a cru bon de se vêtir afin d'attirer les moineaux. Reconnaissons qu'on déclencherait des djihads à moins.

37 commentaires:

  1. Tiens ! Puisque je me fais engueuler, je vais aussi piquer la deuxième photo.

    RépondreSupprimer
  2. Tiens ! Mais je ne savais pas Catherine connaissait Djibril. Très bon choix d'après Bougrenette.

    RépondreSupprimer
  3. Ah merde ! Je suis en train de cautionner.

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai qu'il y a une ressemblance ! La première fois que j'ai vu Djibril, j'ai aussitôt pensé à Jérémie Blanc (et c'est son vrai nom...).

    RépondreSupprimer
  5. Pour la caution, vous allez avoir du mal à la récupérer !

    RépondreSupprimer
  6. Tiens ! Je crois bien qu'on avait déjà parlé du Jérémie en question, un soir de Comète. J'ai oublié : signe que je n'avais pas bu assez d'eau.

    RépondreSupprimer
  7. Mais nooon, j'vous engueule pas, ahlala, c'qu'il est susceptible.

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : j'ai déjà parlé de lui dans un billet...

    RépondreSupprimer
  9. La 1ère photo a été prise par mon frère http://kris-kiki.blogspot.com/2010/06/petite-dedicace.html

    RépondreSupprimer
  10. Non seulement elle m'engueule mais elle ne sait pas faire un lien.

    RépondreSupprimer
  11. Nicolas, si mais j'ai la flemme et mon Gouzounours va tout m'arranger ça. Vous croyez que Tonnégrande va être jaloux ?

    RépondreSupprimer
  12. Islamiste, c'est vite dit..! Avec cette fière allure castriste, j'aurais plutôt misé sur Cuba...

    RépondreSupprimer
  13. Catherine,

    Non, il n'est pas jaloux. Du moment qu'il n'attend pas quand c'est son tour.

    RépondreSupprimer
  14. Suzanne,

    Arrêtez de stigmatiser les polygames. Pourquoi pas les gens qui se marient entre cousins, non plus ?

    RépondreSupprimer
  15. même comme papa-noël, pas crédible !

    RépondreSupprimer
  16. "C'est pourquoi nous appelons à un embargo total sur ce blog : pas un commentaire ne doit nourrir le renégat"
    Ca fait 23. Quelle autorité!!!

    RépondreSupprimer
  17. Georges et Suzanne m'en veulent avec leurs liens beurk... Je me retire.

    RépondreSupprimer
  18. Ces gens ne sont vraiment pas sérieux !

    Non seulement on livre de la bière à des musulmans intégristes (ce qui mérite la peine de mort sur place publique par pendaison après avoir coupé une main), mais en plus cette bière est livrée par une voiture française (enfin, il me semble) ! On ne peut être sur de personne en ce bas monde...

    Catherine, cette coiffure affro vous va très bien... Vous avez l'air drôlement joyeuse sur la photo... Moi je me demande ce que peut bien vous dire à l'oreille, le beau black pourtant si sérieux... A moins qu'il ne vous montre un objet rare, comme on n'en rencontre que dans ces pays... statuettes ou autres balivernes.

    RépondreSupprimer
  19. Georgius Sabellicus10 juin 2010 à 19:56

    "Dans le fond des yeux ses amis
    Il a le cœur au bord des coups.."

    On voit que vous n'avez pas vielli. Irrempe non plus. Georges est taquin avec son "temps qui passe".

    RépondreSupprimer
  20. Pluton : islamo-cubano-breton, ça commence à faire lourd !

    Francis : mais non, entrez, voyons ! Prenez un thé à la menthe, une kalachikov, un pain de plastic, ce que vous voulez !

    Georges : depuis quand vous mater les femmes sans poils, vous ? Et je ne vous remercie pas pour l'autre lien qui m'a rendu tout mélancolique et broyeur de noir (c'est une image ! couchés, les roquets !). D'autant plus que ce quartier était celui où vivait ma toute jeune future grand-mère, dans les années 1910 - 1914...

    PRR : ne parlez pas de Père Noël ici, malheureux ! Voilà 20 ans que Catherine VEUT que je le fasse...

    Carine : oui, j'ai un peu perdu la main, comme leader charismatique.

    Catherine : tu te prends pour Caqrine ? Reviens ici tout de suite ! Et viens me faire signer ton parcours de vie, tiens, qu'on rigole un peu...

    Juliette : Jérémie n'était pas du genre à montrer des statuettes aux dames, il avait mieux en arrière-boutique (je le sais je l'ai vu(e) en photo, prise par une amie commune...).

    Georgius : vous plaisantez, j'espère ? De toute façon, c'est toujours aux vieux que l'on assure qu'ils n'ont pas vieilli...

    RépondreSupprimer
  21. Il faudra bien les mater, à tirer ça à poil ou fesse.

    RépondreSupprimer
  22. Elles sont superbes ces images de la Goutte d'Or. Je parle de celles en noir et blanc bien entendu.
    Il y a quelque temps M. Goux nous demandait d'imaginer ce que nous ferions d'une machine à explorer le temps. Et bien je crois que j'en profiterais pour revisiter le 19ème siècle jusqu'aux années 20.
    A cette époque il me semble que les femmes étaient vraiment celestes...
    Je suis moins convaincu par vos autres liens, Georges.

    RépondreSupprimer
  23. Cher Didier, je vous préfère mille fois en Jacques Mesrine qu'en commissaire Broussard, mais bon, c'est vous qui voyez.

    RépondreSupprimer
  24. Écoutez, je ne cherche pas à vous convaincre, je veux seulement participer au Grand Dévoilement.

    Sous la burqua la plage…

    RépondreSupprimer
  25. La biére semble douteuse, de la 33 sans doute !

    RépondreSupprimer
  26. C'est morne plaine chez M.Goux aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  27. I peut pas êt' partout, Didier Goux !

    RépondreSupprimer
  28. J’ai immédiatement pensé à Mesrine en vous voyant, sans doute les Ray-ban et la mèche rebelle.

    RépondreSupprimer
  29. Wââââââh Salam Aleïkoum !

    RépondreSupprimer
  30. Un petit coté Lemmy Kilmister aussi.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.