lundi 14 juin 2010

Fuir ! là-bas fuir !

À JV.

Les choses commencent à devenir bien claires, c'est leur grand mérite. Les masques ne tombent plus – image obsolète : ils se délitent à même les visages qui se les sont incorporés au point de les prendre, ces rubicondes celluloïdes, pour leur peau même. Et ceux qui les portent, ceux qui croient qu'ils sont ces masques toujours hilares, ne voient pas qu'une merveilleuse desquamation révèle chaque jour davantage leurs trognes de salauds.

Cette minuscule et rigolarde affaire d'apéritif “saucisson pinard” est une bénédiction, puisqu'elle a donné l'occasion de ressortir la cravache à tous nos petits Pères Fêtards, qui n'ont jamais toléré que l'on puisse fêtardiser en dehors de leur contrôle, dans les angles morts de leurs miradors citoyens. C'est une très bonne chose : on les voit pour ce qu'ils sont, et de plus en plus. Leurs masques, de piètre qualité décidément, leur coulent entre les tétons, et le vent de nos rires en volutes leur embarrasse les mollets et agace la chair désormais à vif de leurs visages qui ne rient plus (et, oui, osons le lyrisme ! revendiquons la pompe et l'emphase !).

Ils ne rient plus parce qu'ils prennent peur. Alors, ils font “les gros yeux” et haussent le ton, nous signifiant qu'il n'est pas question que nous puissions roter à la face de nos futurs maîtres, encore moins leur montrer notre cul, ou alors à heures fixes et seulement le vendredi. C'est qu'il ne s'agirait pas de compromettre par nos sottises le fragile équilibre de la sujétion future (on l'a rebaptisée “vivrensemble” mais la peinture est encore fraîche, il est hors de question que de gros nauséabonds viennent foutre leurs doigts partout).

Personnellement, je ne suis pas fou du thé à la menthe, surtout à l'apéro, et le mouton me lasse assez vite. Donc, à la première occasion je me casse, si mon futur cancer m'en laisse le temps. Cap sur la Gaspésie, comme prévu. Les plus pessimistes me disent que, à terme, il en ira de là-bas comme d'ici. C'est fort probable, en effet. Mais le mal est moins avancé, les Québécois ne sont encore qu'à genoux lorsque nous sommes déjà à plat ventre et contents de barboter. Or, je n'ai pas besoin de tellement de temps...

En outre, et à tout prendre, il doit être infiniment moins triste de voir ravager un pays où l'on est étranger que de contempler sans pouvoir rien y faire la submersion de la terre qui vous a vu naître – et où reposent vos morts.

Rajout de tout de suite : sur le même sujet, un excellent billet de Fromageplus.

56 commentaires:

  1. Ah les Frères Pétards, comme on a envie de leur décoller la rétine du derche !

    Je cherchais une bonne raison de me mettre en grande colère, cette semaine, et je sens qu'on me me l'offre sur un plateau. C'est presque gâché.

    Merci pour votre billet.

    RépondreSupprimer
  2. D'un autre côté, le thé à ma la menthe à l'apéro, je n'ai jamais essayé, alors...

    Tiens ! Ce blog est modéré contrairement à la consommation du taulier.

    RépondreSupprimer
  3. Sur cette terre, il y a aussi pas mal de morts musulmans,qui sont venus entre autres faire nos guerres!

    RépondreSupprimer
  4. A propos du titre...
    Juste écouter Mallarmé qui -une fois de plus - avait tout compris du monde, de ses contempteurs comme de ses serviteurs fidèles quand on échappe aux uns comme aux autres par la seule grâce de la Poésie:
    "La chair est triste, hélas! Et j'ai lu tous les livres - Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres - D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"
    Avec cette fin qui n'est en rien une fermeture mais un appel au voyage et à la vie:
    "Mais, ô mon coeur, entends le chant des matelots"

    RépondreSupprimer
  5. ps...l'homochiantus veux se casser aussi!!! il digère pas le drapeau brûlé et remplacé par un à croissant!!!! il aime pas les croissants d'ailleurs...il trouve ça trop gras......
    et moi non plus je digère pas...quand je pense que mon pépé est parti avec un drapeau français dans sa poche....lui, l'apatride..j'enrage......

    RépondreSupprimer
  6. Beaucoup de bien pensants se sont pressé de jouer aux outrés, face a cet apéro...

    Je n'ai pas entendu ces personnes sur le sujet du Drapeau Français brulé et remplacé par le drapeau algérien

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hc5BnqK0V3_mbd-oNCRoRzh_0u6Q


    On ne les pas entendu non plus sur une affaire similaire à Toulouse

    http://www.youtube.com/watch?v=hp29ixXvnFE

    Mais bon c'est vrai qu'un apéro saucisson Pinard c'est autrement plus outrageant

    Pierre

    RépondreSupprimer
  7. défaitiste ! On peut être un grand résistant même avec un stent !

    RépondreSupprimer
  8. "En outre, et à tout prendre, il doit être infiniment moins triste de voir ravager un pays où l'on est étranger":
    Tout à fait d'accord.
    Au sujet de l'apéro de la Goutte d'Or, je viens d'entendre qu'il sera probablement interdit par la préfecture. J'ai entendu par ailleurs que "d'autres" membres de facebook appellent à un thé géant avec nourriture hallal.
    On va voir si la préfecture va choisir ce qu'elle interdit, ou si elle interdit les deux. Ou aucun (ça m'étonnerait).

    Autre info: après la défaite de l'Algérie au foot (yesss), le drapeau français a été retiré de la mairie de Villeneuve-qq chose (le Roi, ou saint-Georges) et remplacé par le drapeau algérien.
    On est en bonne voie...

    RépondreSupprimer
  9. "leur décoller la rétine du derche !"
    Joli, Jojo^^

    RépondreSupprimer
  10. « Sur cette terre, il y a aussi pas mal de morts musulmans,qui sont venus entre autres faire nos guerres! »

    Quel bel exemplaire de discours-automatique. Presque pur.

    RépondreSupprimer
  11. Hermès du Beaujolais : ce n'est pas en mettant une majuscule à "poésie" que vous allez vous mettre à dire quelque chose, ni aujourd'hui ni demain.

    RépondreSupprimer
  12. Quel pessimisme...
    Le jour où les barbus deviendront nos maîtres, je vous rejoindrai outre-atlantique, promis. Mais ça ne risque pas d'arriver.
    Dès que ça va sentir un peu mauvais pour eux (du genre guerre au moyen-orient ou sérieuse montée du FN), les quelques excités des mosquées vont faire profil bas.
    Il ne faut pas confondre ce qu'on voit à la télé et les rapports de force qui existent vraiment.

    RépondreSupprimer
  13. Humm, j'avais pas lu les commentaires. Vous étiez au courant, pour le drapeau.

    RépondreSupprimer
  14. Sur cette terre, il y a aussi pas mal de morts musulmans,qui sont venus entre autres faire nos guerres!
    Selon cette logique tout le Maghreb et toute l'Afrique peuvent prétendre à débarquer ici: ils ont tous des ancêtres anciens combattants. N'importe quoi..
    Sinon l'emphase c'est du lard, et du meileur, sous votre plume M. Goux.
    Je fais le pari que cette apéro n'aura pas lieu: les capitulards qui nous somment de capituler vont l'interdire. Mais celà signifie quoi au juste? Qu'il y a des français qui ne peuvent pas aller festoyer dans certains quartiers où vivraient d'autres français? Mais alors c'est un démenti formel du vivre ensem-bleeu! Une démonstration sans contradiction possible que la société multiculturelle est une imposture. Qu'elle mène à la partition de notre espace vital. Avant quoi d'autre messieurs les munichois?

    RépondreSupprimer
  15. Beaucoup de bon sens, ce Paul...

    RépondreSupprimer
  16. Quant au cancer ou l'exil, Dieu vous en préserve: la France a besoin de vous bord...

    RépondreSupprimer
  17. C'est vrai Georges, je sens que je dis des évidences.
    Je vais en ajouter une pour vous faire plaisir: se défendre d'une soi-disant invasion en vénérant le boudin et la saucisse, cela me semble déshonorant pour ma culture, mais cela convient peut-être à la votre.

    RépondreSupprimer
  18. Ca me rappelle une exellente émission que j'avais vue sur Arte où un rabbin expliquait que celui qui ne pouvait partager sa table ne pouvait être des siens. Il ne faisait pas allusion à un quelconque végétarien ou à un allergique au glutem mais bien à ces frontières que dressent les religions. Les athées que beaucoup d'entre nous sommes devenus aimeraient toutefois pouvoir picoler, bouffer du saucisson et même guincher et draguer partout où le faisaient leurs ancêtres quand ils étaient encore chez eux.

    RépondreSupprimer
  19. J'y pense, on pourrait suggérer aux malheureux Belges un apéro géant Bière-Frites ? Rien de tel pour ressouder les communautés qui se délitent.

    RépondreSupprimer
  20. fredi mauque14 juin 2010 22:06

    Je sais que je dois espacer. Votre modération y pourvoira. Je tenais simplement à vous dire que je trouvais le dernier paragraphe de votre texte d'une justesse infinie.

    RépondreSupprimer
  21. Fuir, passer, exister... ailleurs?14 juin 2010 22:18

    "de voir ravager un pays"

    C'est pourtant mon pays et depuis des siècles (arbre aux longues racines et aux branches touffues en témoignant), et je me sens plus triste de vous voir vous écrouler si peu mâlement sous vos fantasmes parano-délirants que de voir une réalité somme toute pas plus noire que ne le furent les réalités des siècles précédents, ceux que pourtant vous semblez nostalgiquement regretter.

    C'est sûr, l'épqoue devait être plus heureuse, pour vous, qui permettait de contempler les territoires d'Afrique, d'Asie et d'Amérique où les étrangers d'alors pratiquèrent abondamment génocides, éradications et autres massacres...

    Là-bas, ailleurs, d'autres pouvaient s'attrister sur leur sort d'une manière plus légitime, et se plaindre comme vous vous plaignez aujourd'hui (à tort):
    Pendant ces siècles passés, comme il était "infiniment moins triste de voir ravager un pays où l'on est étranger que de contempler sans pouvoir rien y faire la submersion de la terre qui vous a vu naître – et où reposent vos morts".

    Ah, Fortune, qu'il est doux de se plaindre de son sort...

    RépondreSupprimer
  22. Bon.
    Après j'arrête c'est promis.
    Mais, du même auteur que celui d'hier soir, et juste pour vous faire un peu rire, partager quelques bons mots pour que le web soit moins plat:

    A propos d'une affiche qui fait polémique .


    Le Comité de Surveillance Antifasciste des Arts Graphiques

    L’ Observatoire des Affichettes et Prospectus Islamophobes

    La Haute Autorité de Vigilance des Typographies Douteuses .

    Le Conseil de Prévoyance des Dérapages Alphabétiques .

    L’ Amicale des Dénonciations Calomnieuses sur des Faits Imaginaires .

    L’ Association des Victimes de la Colle Gluante .

    The Ministry of Sillly Walks .

    La Plateforme de Lutte Contre les Emanations Nauséabondes .

    La Réunion des Cruciverbistes Humanistes Contre les Acronymes Fascisants .

    La Joyeuse Bande des Bobos qui Jouent à Se Faire Peur Avec Pas Grand Chose .

    Les Eclaireurs et Eclaireuses des HLPSDNH

    Les Collectionneurs de Points Godwin .

    Le Syndicat Autonome des Vicelards et des Casses Couilles qui se Tordent le Bulbe Rachidien pour Trouver un Sens Caché qui Pue Afin de Faire des Autodafés .

    Réunis dans un souci d’équité , après la dénonciation de l’infâme placard charcutier écrit avec des lettres qui pour tout paranoiaque stalinien de mauvaise foi permet de trouver un motif débile et tiré par les cheveux pour faire taire l’ennemi idéologique , dénonce l’Urssaf .

    En effet il ne peut échapper à aucun crétin dément soucieux de supprimer les libertés et amateurs de détails insignifiants que : urSSaf .

    Ce ne peut pas être un hasard .

    D’autant que les concepteurs scabreux de cet acronyme vicieux en ont profité pour salir par un amalgame allusif la patrie historique des travailleurs et des glorieux soldats qui se sont sacrifiés contre la barbarie : URSSaf

    Et cyniquement , ils ont signés leur acte sournois , pensant , les bas du front , que nos vigilants organes ci-dessus n’allaient pas comprendre : urrssAF . Oui c’est bien la pire réaction venue des profondeurs de la nuit féodale et du servage , l’Action Française , qui est à l’origine de cette provocation . Nous avons mis soixante ans à nous en apercevoir , mais c’est sur désormais . Exigeons un autre acronyme , par exemple FAFSUR.

    RépondreSupprimer
  23. Pourquoi fuir et ne point combattre ?

    RépondreSupprimer
  24. @Georges
    Mais je ne dis rien! Seulement remettre les mots de Mallarmé dans leur contexte. En revanche votre commentaire est "parlant".
    Bravo pour vos mots plein de finesse.
    Ce n'est pas en mettant une majusculle à "Georges" que vous serez profonde...

    RépondreSupprimer
  25. Tiens, les commentaires sont soumis à une sainte censure...

    RépondreSupprimer
  26. Jacques Etienne14 juin 2010 23:26

    Au risque de me répéter, Cher M. Goux, je ne comprends pas votre pessimisme. Vous prêtez trop d'importance aux islamistes et aux gauchos à la mie de pain qui soutiennent tout ce qui est con. Il ne sont que la cinquième colonne d'une armée qui n'en compte pas d'autres.

    Fuir où? Pourquoi? Pour quoi foutre?

    Je suis bien chez moi, dans ce pays qui est mien et le restera. Qu'un connard brûle un drapeau dans le 9-3 ou ailleurs, je m'en bats le coquillard. Des connards, bazanés ou pas, nous n'en manquerons jamais.

    Pour qu'il y ait défaite, il faut qu'il y ait guerre. En ce cas, pour qu'une minorité gagne, il lui faut face à elle une majorité de vaincus d'avance, de fuyards désespérés. Pourquoi en feriez-vous partie?

    RépondreSupprimer
  27. Jacques Etienne14 juin 2010 23:27

    Tout à fait d'accord avec Paul.

    RépondreSupprimer
  28. En l'an 732 les arabes avaient pris Bordeaux, Carcassonne et Toulouse, ils furent arr^tés à Poitiers !

    RépondreSupprimer
  29. "En outre, et à tout prendre, il doit être infiniment moins triste de voir ravager un pays où l'on est étranger que de contempler sans pouvoir rien y faire la submersion de la terre qui vous a vu naître – et où reposent vos morts."

    Pas certaine, vous aimerez tellement la Gaspésie que...
    Mais en attendant, aucun musulman, aucun noir et encore mieux aucun jaune.
    Mais... au moins un Belge ;-)

    Pis, simonac... c'est kankon boit un coup ensemble ? Vous savez que nous avons un bel appart juste pour la visite ? Beau, bon, pas cher avec un dépanneur SAQ juste à côté !

    Bise à votre belle Irrempe xox

    RépondreSupprimer
  30. Cher futur touriste québécois...
    .
    Toutes mes excuses, mais.... le Québec n'est certainement pas à genoux...et nous avons les 2 mains sur le volant, le regard vissé sur l'horizon qui s'annonce confortable ou à tout le moins stable

    (Taux de chômage en mai 2010 :

    Québec : 8,0 %
    Canada : 8,1 %
    États-Unis : 9,7 %
    Union européenne : 9,7 % (avril)

    'Nous sommes recommandables':)
    c'est pas moi qui le dit...ce sont les autres :))

    Washington — Un des dirigeants de la Réserve fédérale américaine (Fed), Thomas Hoenig, a estimé hier que son pays devrait suivre l'exemple du Canada pour réduire la dette publique, effort sans lequel les États-Unis «risquent de précipiter leur prochaine crise»
    Le Devoir

    Le magazine Global Finance a dressé son Top 50 des banques les plus sûres dans le monde où figurent six banques canadiennes. Le Canada compte le plus d'institutions dans le classement..

    Bon j'arrête....
    Je suis.....modeste :)

    On vous attend cet été?
    Bienvenue chez moi:)

    Sophie

    RépondreSupprimer
  31. La Gaspésie vous attend bras ouverts, avec pinard et sauciflard. Je manque d'amis cultivés, et je peux vous attendre encore quelques années. Mais je ne vous suivrai pas dans le cancer, et moins encore dans le déconnage de coronaire. Je veux être nonagénaire, comme mon voisin Antonin, 97 ans, bon pied, bon œil, mais sourd comme un oreiller.

    Ceci dit : très beau billet, poignant, d'une belle mélancolie bien française, un peu « harsh » (âpre), dans la lignée des Hussards.

    RépondreSupprimer
  32. | « Sur cette terre, il y a aussi pas
    | mal de morts musulmans,qui sont
    | venus entre autres faire nos
    | guerres! »
    |
    | Quel bel exemplaire de discours-
    | automatique. Presque pur.

    Détrompez-vous, c'est remarquablement bien fondé:

    http://photospalestine.free.fr/

    http://www.srpska-mreza.com/handzar/handzar.htm

    et pour faire plus moderne, festif et multiculturel:

    http://gatesofvienna.blogspot.com/2008/10/ss-division-handzar-revived-in-bosnia.html

    RépondreSupprimer
  33. assez beau texte, mais comme dit l'autre, les seules batailles que l'on a perdues sont celle que l'on n'a pas menées...puis la Gaspésie, je ne savais même pas où c'était il y a encore deux semaines...mais il me semble que les types du Québec sont pas mal atteints et aussi ceux de Montréal...accomodements raisonnables...

    RépondreSupprimer
  34. Et encore de l'écriturautomatic pure sucre :

    « C'est pourtant mon pays et depuis des siècles (arbre aux longues racines et aux branches touffues en témoignant), et je me sens plus triste de vous voir vous écrouler si peu mâlement sous vos fantasmes parano-délirants que de voir une réalité somme toute pas plus noire que ne le furent les réalités des siècles précédents, ceux que pourtant vous semblez nostalgiquement regretter.

    C'est sûr, l'épqoue devait être plus heureuse, pour vous, qui permettait de contempler les territoires d'Afrique, d'Asie et d'Amérique où les étrangers d'alors pratiquèrent abondamment génocides, éradications et autres massacres...  »

    Inutile de se plaindre de cette logomachie diarrhéique, elle se reproduit en coulant.

    RépondreSupprimer
  35. Ah ! les Têtes à claques ! Y avait longtemps...

    J'ai bien ri.

    À tous les gens : à cause de cette maudite modération, j'ai pu l'courage de répondre à tout c'monde...

    RépondreSupprimer
  36. Vie, je le tanne, ça devrait plus être trop long...

    RépondreSupprimer
  37. GAS, Vous avez une riche vidéothèque!.

    Je me demande si on ne confond pas ici culture qui est un universalisme enrichi par tout le monde et dans lequel tout le monde peut puiser, avec art de vivre qui est une spécificité très respectable et même vitale qui n'est pas, quoiqu'on ne pense ici, menacé par sa confrontation avec d'autres arts de vivre, ou par sa coexistence avec d'autres religions (c'est à mon avis même le contraire) mais par le laminage continu de l'argent et de la marchandisation de tout.
    (Voilà c'était pour continuer dans le discours automatique).

    RépondreSupprimer
  38. Henri, on sent chez vous ce don inné pour la (re)production quasi parfaite des discours dominants qui vous sauvera sans doute bientôt.

    Ne pourriez-vous pas ouvrir une école ? Je serais le premier à m'y inscrire. Et je conseille à tous ceux qui veulent vieillir en paix d'en faire autant.

    RépondreSupprimer
  39. "Fuir! là-bas fuir!"

    Bon avant de fuir, dites moi donc si vous repasserez de par chez nous tantôt.

    (désolée de casser l'esprit grandiloquent du billet, je suis qu'une femme après tout,qui n'oublie pas que les horizons lointains ça signifie déménagement, papelards à remplir et des tas de trucs pratiques à la noix qui font retomber bien souvent le soufflé au fromage.En fait, ça donne plutôt envie de se battre autrement et de rester chez soi!^^)

    RépondreSupprimer
  40. Henri, on sent chez vous ce don inné pour la (re)production quasi parfaite

    Quasi parfaite en effet: ne manque que le mot "richesse".

    RépondreSupprimer
  41. Georges, je savais que je ne manquerais pas de susciter votre ricanement distancié, recette récurrente (votre modernité à vous, sans doute) avec laquelle vous occupez les commentaires de ce lieu, on a chacun les automatismes que l'on peut.

    RépondreSupprimer
  42. Vieillir, c’est sentir que le monde devient inhabitable.(Léonce Bourliaguet)
    Trouvé ça en cherchant des contes, pensé à vous.

    RépondreSupprimer
  43. Ce doit être ça, mère Castor, il y a beaucoup de vieux ici!

    RépondreSupprimer
  44. N'oublions pas ceux qui n'attendent pas d'être vieux pour trouver le monde inhabitable et irrespirable.
    Même plus baignable en plus :(

    RépondreSupprimer
  45. Lu sur yahoo, c'était le drapeau de la mairie, bande de malvoyants ^^

    http://fr.news.yahoo.com/80/20100614/tfr-val-de-marne-le-drapeau-brl-tait-cel-a7ee481.html

    Bin voyons!
    De toute façon, ça ne changerait pas grand chose, si c'était vrai...

    RépondreSupprimer
  46. Mon pote Kagi a écrit un p'tit poème pour célébrer la messe :

    Ça s'intitule : La Goutte qui fait déborder le nazi


    Côme, il est bientôt six heures,

    Tu nous sors le sauciflard ?

    (Pas de fumée sans œufs, dit le commissaire !)

    Pendant que Clara varie, moisie,

    Et l'autre, dans sa poussette, qui baille aux burquas,

    Les Gaulois ont fait des bulles

    Et désormais dînent avec les gazelles,

    Celles qui chient aux champs.

    (Pas de fumée sans jeux, dit l'animateur !)

    Liquidez tout et amenez-moi cet individu.

    Oui, le Consul ! à la Goutte d'Or !

    Or, le piment était passé ;

    Passé comme une huître belge.

    À la Goutte d'Or, ça plaisante pas

    Avec les passants.

    (Pas de fumée sans eux, dit l'associatif !)

    Mais Anne-Marie et Lola-Valérie baissent les yeux,

    Ça leur évite de voir les heures sombres

    Et les testicules du préfet.

    (Pas de fumée sans nœuds, dit le prompteur !)

    RépondreSupprimer
  47. La plus belle phrase de la semaine :

    « Les fidèles musulmans “gênés” invités par le recteur Boubakeur à la Grande Mosquée de Paris pendant l’apéro géant. »

    RépondreSupprimer
  48. J'ai trouvé l'adresse d'un autre apéro géant, pur porc, je crois que je vais y aller.

    RépondreSupprimer
  49. Lecteur atterré19 juin 2010 18:09

    "Le discours dominant"! hélas, c'est celui que véhiculent ce blog et les neuneus comme vos Georges au noeud coulant... des pétainistes (actu oblige) dans l'âme, quoi...

    RépondreSupprimer
  50. http://www.dailymotion.com/video/x305gn#from=embed?start=1

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.