mardi 9 décembre 2008

Tu reviendras au petit salon

À l'heure où, du temps de notre splendide et assoiffée jeunesse, se faisait entendre le doux tintinnabulis des glaçons, il faisait hier soir déjà -2°, aussi celsius qu'il est permis de l'être. Cela n'a pas empêché l'Irremplaçable d'affronter le frette pour aller prendre cette photo, qu'elle a doublée d'une seconde.

Le livre que je tiens en main s'intitule Sexus politicus. Je ne le lis pas pour mon plaisir, mais en vue d'une série de six doubles-pages que je dois écrire pour France Dimanche. Car on ne peut pas éternellement faire sa chochotte avec Proust, Mauriac et autres fiotes de même calibre : de temps en temps, il faut bien se plonger les avant-bras dans la graisse, afin de remettre en route la pompe à phynances...

11 commentaires:

  1. Pour info, j'avais fait un billet sur sexus politicus en août 2006 (en recopiant juste une dépêche d'info). A l'époque, je n'étais pas encore un "zinfluent", ça m'avait rapporté un tas de visites pendant plusieurs mois.

    RépondreSupprimer
  2. fais plutôt une double page sur le sexus de Miller...

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : m'étonne pas de vous...

    Hoplite : ça plairait moins à mes chères lectrices, je le crains !

    RépondreSupprimer
  4. hummm, suis pas sûr...
    miller adorait les femmes..

    RépondreSupprimer
  5. c'est mimi ces p'tits coeurs aux fenêtres...

    RépondreSupprimer
  6. Gaël : les petits autocollants débiles ne sont pas là pour décorer (heureusement...), mais pour éviter aux piafs de venir se fracasser la tronche dans les vitres, en pensant qu'il a un arbre derrière et non un simple reflet...

    RépondreSupprimer
  7. faut pas laver trop souvent les carreaux ! deux avantages aux carreaux sales : les écureuils alcooliques ne viennent pas les lécher et les oiseaux bigleux ne s'écrasent pas dessus

    c'est en tout cas ce que je raconte régulièrement à ma douce et tendre

    RépondreSupprimer
  8. Didier, soyez gentil de me confirmer que de si petits auto-collants sont vraiment efficaces pour protéger les piafs.
    Car j'ai le même problème.....

    RépondreSupprimer
  9. Orage : efficaces, oui, mais pas à 100 % malheureusement. Disons que, depuis que nous les avons installés, il y a moins d'oiseaux pour venir se fracasser aux carreaux. Et ceux qui le font tout de même, voient les auto-collants au dernier moment, ont donc le temps d'amorcer un virage "sur l'aile" et ne percutent plus la vitre de plein fouet et en pleine vitesse. Ils sont sonnés au lieu d'être morts. Ensuite, le temps qu'ils récupèrent leurs esprits, il faut juste penser à les mettre hors de portée des chats...

    RépondreSupprimer
  10. Gaël : on lave les carreaux le moins souvent possible, pourtant !

    (Et quand je dis "on", n'est-ce pas...)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.