mercredi 6 mai 2009

La cause salopée du peuple (CSP)

Le hasard antifasciste fait parfois bien les choses. Hier soir, après avoir craché mon venin contre la petite blogofiote de mirador, plus ou moins apaisé, je me suis rapatrié devant la télévision. Après un film de Michel Audiard, qui m'a partiellement réconcilié avec l'humanité, je me suis retrouvé face à l'un des titres les plus connus de Costa-Gavras : L'Aveu.

Et, là, miracle : ça grenouillait de petits CSP ! Des jolis tout plein, avec de beaux chapeaux à larges bords, des impers impecs, des faces de jeunes gens tendus vers le Bien absolu. Le nôtre (je veux dire : notre CSP à nous) était planqué là, parmi ces clones robotisés, il s'agissait juste de deviner lequel il était, le jeu devenait presque amusant.

En réalité, pas trop. Ou pas longtemps. Parce qu'il était tout le monde, ce brave CSP-ami-du-peuple. Dès que, dans le film, une bouche s'ouvrait, c'était lui qui coassait drôlement. On s'en lassait rapidement. Du coup, je n'ai même pas regardé le film jusqu'à la fin. Il faut dire que je l'avais déjà vu. Et que, les petits CSP, j'en ai déjà écrasé un certain nombre sous mes talons – ça m'amuse moins, désormais ; je les sens mollassons.

Tiens, à ceux qui n'ont pas l'odorat trop sensible, je conseille de retourner dans le cloaque du gars CSP, et de lire les commentaires à sa déjection d'hier. Ce gauchiste pur et dur, ce révolutionnaire chromé en arrive, comme n'importe quelle chaisière dont on a effleuré malencontreusement les miches, à menacer l'un de ses commentateurs de procès : les chiés guevara d'aujourd'hui, ne les cherchez pas au maquis : ils sont en train de pleurnicher au greffe.

14 commentaires:

  1. Vous regardez trop la télé, ça empiète sur vos heures de bistro.

    RépondreSupprimer
  2. Des menaces de procès ? Pour un tel contempteur des "institutions bourgeoises", cela fait désordre...

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : pas faux...

    Criticus : pas faux...

    Les autres à venir : pas faux...

    RépondreSupprimer
  4. Pas trop fan du dernier billet (parce que pas fan du tout du tout du tout du blog incriminé... mais pas du tout du tout du tout).

    Mais là, j'adore la finesse du dernier paragraphe. Une saine colère délicieuse.
    Les petits révolutionnaires du peuple, qui appellent à la tolérance et à autres choses qu'ils ne connaissent que de noms, c'est vrai que ça énerve...

    Enfin, la blogosphères est grande : évitons les blogs qui nous donnent des boutons :) Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  5. "qui appellent à la tolérance"

    Ah pardon ! Je n'ai jamais appelé à la tolérance.

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas pu m'empêcher d'aller voir... Je m'en veux, du coup, d'avoir fait subir à mon système nerveux central une telle injection de laideur.

    CSP n'est pas tout à fait un gauchiste rose-pâle, comme on en connait tant. C'est avant tout un geek, avec toutes les références que cela suppose, un attardé pétri de "culture" informatico-boutonneuse (Fight Club, Medal of Honnor, ce genre de choses...)qui, allez savoir pourquoi, se badigeonne d'un decorum marxo-machin.

    Faites passer un noctilien dans sa vie et il bascule illico chez les identitaires.

    RépondreSupprimer
  7. Amiral Potiron : Yep ! On s'en fout un peu du CSP. Enfin, vous le savez...

    RépondreSupprimer
  8. C'est trop drôle. CSP qui appelle au baston, à l'élimination physique, à la torture et à la destruction à longueur de billet va chialer sa mère chez m'sieur le juge parce qu'un particulier aussi allumé que lui l'a menacé d'une bonne dragée en plomb. L'hôpital qui se fout de la charité...je n'ai jamais autant rigolé.

    RépondreSupprimer
  9. D'accord, CSP on s'en fout, sauf que j'aimerais bien savoir s'il est donneur d'organes... Vous savez Didier, Pluton et les pièces détachées font un joyeux ménage !! Arf arf !

    RépondreSupprimer
  10. Pluton, mais vous êtes ABOMINABLE ! (lol)

    RépondreSupprimer
  11. Ah non, dans la maquis, y a que moi mon bon !

    RépondreSupprimer
  12. J'ai découvert votre blog grâce ... à CSP!
    Cela fait quelques temps que je regarde évoluer ce garçon, non dénué de certains talents, mais qui véhicule une haine pour le moins dérangeante.
    Le plus drôle, c'est qu' à force de vomir tous azimuths, un jobastre vient de lui promettre une balle dans la tête ... châtiment que csp prône pour tous ceux qui ne pensent pas comme lui.
    Et la, chose extraordinaire, notre "blogofiote" (j'adore ce terme)en appelle à la justice d' un état qu'il conchie.
    csp n' a jamais eu peur du ridicule!
    Bonne continuation, et si vous avez le temps, faites un détour par "lenonce"...
    lenonce

    RépondreSupprimer
  13. Le nonce : c'est fait ! et vous êtes en lien désormais...

    RépondreSupprimer
  14. Et là... c'est reparti mon kiki...

    http://ilikeyourstyle.net/2009/05/13/la-verite-est-ailleurs/

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.