mardi 26 mai 2009

Baume apaisant pour paranos de haute volée

Certains d'entre vous ont peut-être remarqué que, depuis ce matin, ma blogliste a diminué de moitié, et qu'une bonne dizaines de noms est passée à la trappe. Il est possible que vous-même – oui, vous, là ! – ayez constaté, horresco referens, votre propre disparition. Ne prenez pas tout de suite rendez-vous chez votre psy : il y a une explication simple et rationnelle à ce guillotinage de masse.

À tort ou à raison, voire les deux, j'ai cru m'apercevoir que cette foutue blogliste fonctionnait de moins en moins bien, à mesure qu'elle s'allongeait – contrairement à un appendice reproducteur de modèle courant. Ainsi, de plus en plus souvent, lorsque je suis alerté qu'un nouveau billet m'attend sur tel blog et que je m'y rends, c'est pour en découvrir deux, voire trois chez les plus prolixes, qui ne m'avaient pas été signalés en temps et heure. Je me suis donc dit, toujours à tort ou à raison, qu'il fallait que je raccourcisse la gueuse – mais comment s'y prendre ? Comment éliminer des blogs que l'on continue de lire à chaque fois que le taulier a une nouvelle poussée d'acnée scripturaire ? On peut toujours se constituer une liste à part, “à l'ancienne”. Mais, dans le cas de blogueurs feignasses, il est un peu pénible d'aller voir tous les jours, et pour rien, si par hasard ils ne seraient pas enfin sortis de leur léthargie. Et puis, j'ai trouvé la solution...

J'ai décidé que le blog de Nicolas figurant dans ma blogliste me servirait désormais d'annexe. Car, c'est bien connu, Nicolas en a une beaucoup plus longue que la mienne. J'ai donc choisi de virer de mon carnet de bal tous les blogs que je suis certain de pouvoir retrouver inscrits dans le sien. Ainsi, tout le monde est content : je me sens beaucoup plus léger, et Nicolas, de son côté, n'a pas pris un gramme – de toute façon il ne peut plus.

Pour finir, message personnel : Nicolas, si un de ces jours prochains, vous voulez jouer les Dorham et faire sauter la taule, merci de me le dire un peu à l'avance, que je puisse récupérer mes liens avant l'embrasement final...

32 commentaires:

  1. Tiens, je fais pareil avec la bloguerolle de Nicolas et avec la votre aussi.

    Si vous enlevez les blogs de gauche, il ne rest que les blogs réacs sur votre blogoliste. C'est comme une maison qui n'aurait que des ouvertures au nord, ou au sud.

    RépondreSupprimer
  2. Didier, les plus longues ne sont pas forcément les plus valeureuses à l'ouvrage, mais bon...

    RépondreSupprimer
  3. ah mais non, je ne suis absolument pas d'accord. sur les 30 derniers jours votre blogroll m'a amené 364 visites et celle de Nicolas 136.
    ce n'est pas du tout la même chose.

    RépondreSupprimer
  4. Même problème chez moi : Google n'est plus ce que ça aurait du être.

    Quant à vous enlever de ma blogroll, je cite un grand philosophe fiscaliste, JF Coppé : "plutot mourir"

    RépondreSupprimer
  5. j'ai dit des bêtises plus haut.

    Comme si on pouvait classer entre réacs et degauche, et comme si j'avais un avis intéressant là-dessus. (va t'occuper de ta bloguerolle, eh, pipelette.)

    RépondreSupprimer
  6. Suzanne : mais je n'ai pas enlevé QUE des blogs de gauche ! Dans la bogroll, on trouve aussi des gens dits de droite (Lomig, Le Chafouin) qui ont donc disparu eux aussi. et des " blogs littéraires" comme Balmeyer ou Zoridae, et des inclassables.

    Pluton : merci d'essayer de me rassurer !

    Olympe : consolez-vous, ça ne vient certainement pas de ma blogroll, mais plutôt des trois billets presque consécutifs dans lesquels vous étiez en lien.

    PRR : Non, vous, c'est autre chose : hier (avant-hier ?), vous faisiez disjoncter ma blogroll en restant systématiquement en tête alors que votre billet n'était pas le plus récent. Je me suis donc dit que j'allais vous supprimer puis vous remettre... et j'ai oublié ! Je vais le faire, puisque vous n'êtes pas en lien dans ma nouvelle annexe nicolaïque.

    RépondreSupprimer
  7. Suzanne : dans le précédent commentaire, je voulais écrire : "dans la blogroll DE NICOLAS, il y a, etc."

    RépondreSupprimer
  8. Et puis, rien n'est définitif en ce bas monde, et dans les blogrolls pas davantage. La preuve, cet après-midi, après l'avoir découvert grâce à Madame de Véhesse, j'ai rajouté un blog.

    RépondreSupprimer
  9. Damned, vous étiez l'un de mes principaux pourvoyeurs de visites ! Comment vais-je m'en tirer ?

    J'adore mes lecteurs réactionnaires...

    RépondreSupprimer
  10. Comme disait le Général : moi ou le chaos...

    RépondreSupprimer
  11. Ah bah, tout comme Olympe et Mathieu L ! .. ;)

    RépondreSupprimer
  12. Ouais ouais...
    J'allais dire comme Suzanne mais elle le dit très bien !

    RépondreSupprimer
  13. Au fait, je décline toute responsabilité quant à la présence d'une gravure (merveilleuse au demeurant) de décapitation en place publique.

    je pense que c'est juste une question d'atmosphère.

    RépondreSupprimer
  14. Didier,

    J'ai cru comprendre que la dernière phrase s'adressait à moi. Vous êtes con : vous me demandez de pardonnez en public vos conneries. C'est non.

    Cela dit, même si nous ne sommes plus que deux, les mâles fêteurs restent ouvert. Nous avons rendez-vous le 4 juin chez Vendredi et jeudi (après demain, donc), il y a une soirée Jazz Manouche à la Comète (mais je ne picole pas trop, je prends la route, vendredi, pour la Bretagne).

    C'est amusant, cette façon que vous avez de me poser une question sachant que vous connaissiez la réponse.

    Cela dit, arrêtez donc de "faire chier ma blogroll", les blogs qui y sont ont tous une raison d'y figurer, certains parce que les gugusses sont naturellement fiers de figurer chez le number one du machin... et d'autres parce que je les apprécie depuis des siècles pour des raisons qui ne regardent que moi.

    Je désapprouve totalement vos billets racistes, vous le savez, mais votre manière de me demander "je ne sais quoi" me rappelle Jim, le serveur de la Comète, quand il prend une cuite sans moi et vient ensuite trouver un prétexte pour en prendre une avec moi quand il a besoin que je lui avance des sous pour qu'il se paye son permis de conduire.

    Que je lui souhaite de garder.

    RépondreSupprimer
  15. Nicolas : la dernière phrase s'adressait en effet à vous, mais elle n'est qu'un simple effet de manche, une "chute" : je ne vois pas bien comment vous pouvez y lire une "demande de pardon". Du reste, si j'avais le sentiment de devoir me faire pardonner quelque chose par quelqu'un, il me semble que je réglerais cela plutôt en privé avec cette personne que sur les blogs.

    D'autre part, je ne compte pas "faire chier votre blogroll" : juste l'utiliser. Comme je le fais déjà depuis des mois, du reste.

    Libre à vous de trouver certains de mes billets "racistes", libre à d'autres de comprendre qu'ils ne le sont nullement : ce sont les charmes de l'incompréhension blogosphérique. Disons que, me connaissant "en vrai", je vous trouve un peu moins pardonnable (vous voyez, moi aussi, je peux manier le pardon...) qu'un autre de m'affubler de cette étiquette passe-partout.

    Pour la soirée du 4 juin, je me suis décommandé hier, m'étant avisé que nous partions le surlendemain aux aurores pour le Gard, et que je ne tenais pas à me farcir 800 bornes avec une casquette en plomb.

    Pour jeudi, je n'y serai pas, vous pouvez donc inviter les âmes sensibles : aucun bacille de peste brune ne sera à craindre.

    Enfin, pour ce qui concerne les Mâles fêteurs, vous pouvez me rayer des cadres. Sans vouloir sombrer dans le pathos et la grandiloquence, il me semble aller de soi que je ne peux pas demeurer dans un endroit où l'on m'autodafe sans même avoir pris la peine de m'en parler avant. Mais je suppose que tel était le but de cette gaminerie.

    RépondreSupprimer
  16. Zoridae : même réponse qu'à Suzanne...

    RépondreSupprimer
  17. Je me demande ce qu'est la gaminerie...

    RépondreSupprimer
  18. J'en ai marre de ces accusations de racisme. Ça va bien un moment, mais j'en ai marre. Je n'ai pas envie de recommencer une Xième polémique de sourds , mais je voudrais juste attirer l'attention sur la tristesse que peut provoquer de genre d'accusation, de traque au raciste fantasmé, en groupe inquisitorial avec traînage dans la boue et lapidation assurée.

    RépondreSupprimer
  19. Suzanne,

    Vous savez ce que c'est que la tristesse d'avoir les potes qui s'entredéchirent, un blog collectif qui crève... ?

    Je suis désolé, mais c'est Didier qui a attaqué "LE" billet de Céleste et c'est ça qui a tout fait partir en couilles.

    Entre temps, je reste pote avec tout le monde, moi.

    RépondreSupprimer
  20. Ce besoin de punir les racistes (ô, punir Didier Goux en lui donnant des cours de maintien idéologique et le supprimant de sa bloguerolle pour le réintégrer quand il est gentil et a écrit deux trois billets où il ne donnera pas cours à ses méchantes idées, c'est bien, t'es gentil, t'auras un bon point, mais on te l'enlèvera dès qu'on aura honte auprès de nos copains de se voir affublé d'aussi rances fréquentations, je trouve ça minable, pire que minable. d'une hypocrisie chafouine, d'un manque de tout ce qu'on voudra à commencer par le courage de ses affections, de ses amitiés. Ah, on vient voir les réactionnaires lettrés, comme ça, du bout du clic, mais bon, hein, c'est à mettre sur le compte d'une extraordinaire ouverture d'esprit, voire, comme je l'ai lu ci ou là, d'une coupable attirance envers les choses sales ?
    Ce jeu malsain qui consiste à chercher à faire "tomber les masques" (derrière lequel on trouvera, évidemment, le nazi ou le salaud de flic qui a poussé les arabes dans la Seine), j'en ai marre.

    RépondreSupprimer
  21. J'adore l'avant dernier paragraphe :)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  22. Suzanne,

    Je n'ai viré personne de ma blogroll. Je combats le racisme (enfin, surtout les propos racistes) mais pas les racistes. Heureusement, ils remplissent les bistros de Bicêtre. Si je ne les fréquentais pas, je serais obligé de boire avec des noirs et des Arabes.

    Smiley (je précise en cas de visite incongrue).

    RépondreSupprimer
  23. Et le blog collectif qui crève...
    J'ai aimé ce blog au début. Il est né d'une rigolade entre Didier, vous, Dorham et moi et j'ai trouvé ça très rigolo. Ce n'est pas un blog collectif qui crève, c'est un moment de rigolade qui s'achève. Personnellement, l'arrivée de Mtislav, pour lequel je suis une campagnarde conne et raciste m'a ôté derechef l'envie d'y rigoler de quoi que ce soit et ce blog s'est cassé la gueule parce que du gros n'importe quoi complètement idiot, on est passé à un humour entre initiés, policé, qui n'avait rien à voir avec l'esprit de départ. Je ne dis pas que c'était MOINS bien ou moins drôle, enfin si, je le dis, in my opinion.

    RépondreSupprimer
  24. Suzanne,

    Yes, ce n'est qu'un rigolade qui se termine. Pour ma part, j'étais assez content de figurer avec tous ces gens qui savent écrire...

    RépondreSupprimer
  25. Je donne raison à Didier d'attaquer qui il veut, et je donne raison aussi à ceux qui ne sont pas d'accord de manifester leur désaccord, ou leur soutien à l'attaqué. La disproportion entre ses attaques et les répliques qui lui sont faites me semble flagrante, et pas du tout dans le même registre. Céleste n'est pas mon amie, je comprends assez bien ce qui irrite Didier chez elle et si elle était mon amie, je lui adresserais un petit clic d'oeil de soutien ou je ferais le gros dos en attendant que l'orage passe, quitte à la réconforter si de telles attaques la dépriment.

    RépondreSupprimer
  26. Oh, allez, Nicolas, vous avez un joli p'tit talent d'écrivain bistrotier aussi.

    Nicolas, le bref de contoir :-)

    RépondreSupprimer
  27. Suzanne,

    Je ne donne pas raison à Didier mais je suis bien d'accord avec vous sur la disproportion (moi je l'ai juste engueulé !) qui est d'autant plus délirante qu'on connaissait bien Didier avant !

    (et merci, mais vous voyez ce que je veux dire...)

    RépondreSupprimer
  28. Didier : autodafé ! attendez, gardez-ça pour les choses sérieuses, j'ai supprimé une image de fist vaginal, je pense que la liberté occidentale va s'en remettre ! Je suis sidéré que vous preniez ça au sérieux...

    RépondreSupprimer
  29. Balmeyer: vous n'avez pas pensé à l'aspect éducatif de la chose. Moi, je ne savais même pas que ça existait, alors....

    RépondreSupprimer
  30. >il est un peu pénible d'aller voir tous les jours, et pour rien,

    Didier, si vous vous mettiez au lecteur de fil RSS? (ou agrégateur de liens?

    Vous avez un Mac, je crois :
    http://www.zdnet.fr/telecharger/logiciel/netnewswire-39113822s.htm

    (Ne vous inquiétez pas, c'est beaucoup plus intuitif que twitter, et au pire, je connais des billets de blogs bien fait).

    Ainsi vous pourrez virer tout le monde, sans faire de jaloux.

    RépondreSupprimer
  31. Didier, Au Nom de Dieu, je vous en supplie ! Ne supprimez pas votre blogroll. Elle m'est trop utile et il est hors de question que j'utilise celle de vos amis gauchistes et anti-racistes !
    Ils sont trop BIEN.

    RépondreSupprimer
  32. Didier,
    Au nom de Momo Amais, ne faîtes pas le ménage dans votre blogroll, juste de vos commentateurs.

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.