mardi 5 mai 2009

CSP : Connard Sectaire Pitoyable (pour employer son langage)

CSP, c'est le nom d'un blog. En dehors du fait que cela ressemble au sigle d'une banque bourgeoiso-notariale française des années soixante, c'est un site à visiter. Ça ne vaut pas le voyage, mais disons que le Guide vert lui accorderait une étoile (rouge). Les initiales entendent signifier Comité de Salut Public.

De fait, lorsqu'on le parcourt d'un derrière distrait, la première pensée venant à l'esprit est qu'il s'agit de l'un de ces blogs parodiques destinés à déconsidérer la gauche tout entière par leur sottise, leur boursouflure égotique, leur absence totale d'argumentation, leur encéphalogramme plat, leur rhétorique ricanante et creuse. Bref, on se dit que l'on a affaire à une excroissance émanant de l'un des jeunes gens que j'ai choisis pour illustrer ce billet. Or, dès qu'on lit un tout petit plus soigneusement, on se rend compte que M. (ou Mme) CSP doit en effet très certainement émaner de ce ce sympatique groupuscule – ainsi que le notait justement Criticus dans son billet de ce matin.

Tout est d'ailleurs parti de là. J'ai lu ce billet, j'ai eu immédiatement de sérieuses objections à y faire, mais n'ai pas encore trouvé le moyen de les formuler justement. Je me suis donc pour l'instant abstenu, conservant pour moi mes réserves. CSP, lui, a déboulé là-dedans comme un tchékiste kalachnikové dans une réunion clandestine de zeks. Et, après avoir éructé comme un boeuf au cul d'une vache (j'ai bien dit : un boeuf...), est reparti en promettant qu'il allait assassiner Criticus chez lui. Pour l'assassinat sommaire, on lui faisait confiance : il a des modèles illustres.

Or, rien. Pétard mouillé ; ricanement de prépubère ; tortillage du fion de pucelle stalinoïde : néant. Pas d'objections sérieuses, pas de phrases articulées, pas de pensée bien entendu. En place, de pauvres astuces de comique télé, des bigardismes, des bedosseries, des Alépiscopades de débutant – du genre : « Là, je vous laisse trente secondes pour vous marrer... ». Fort, non ? D'argument, pas un seul. Et à quoi bon, du reste ? M. (ou Mme) CSP a toujours déjà raison, quel que soit le sujet. Si vous n'en êtes pas assez vite persuadé, le talon de sa botte vous fera rentrer la vérité et l'avenir radieux au creux de l'estomac. Vous vous prendre du lendemain-qui-chante en plein foie, vous ne regretterez pas le voyage – allez simple.

Si j'étais plus jeune, il me semble que je déclarerais une guerre totale à cette petite fiote de mirador. Mais, bon : j'ai atteint l'âge du rire, grâce au Ciel. On va plutôt lancer un CSPthon, afin de récolter des fonds pour lui offrir des mouchoirs en papier : c'est très disgracieux, cette mousse verdâtre qu'il a au coin des babines.

26 commentaires:

  1. Question (qui me taraude depuis un petit bout de temps) : ne pensez vous pas que vous rendez service à ces blogs (il y a celui de CSP, qui est effectivement assez spectaculaire, mais aussi d'autres) en leur faisant de la pub ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est monsieur, enchanté. Et merci, j'adore qu'on parle de moi. Cela dit, je ne t'ai pas assez offusqué pour que tu en fasse une rupture d'anévrisme : je vois ça comme un encouragement à redoubler d'efforts.

    RépondreSupprimer
  3. Mais c'est une plaie ce facho . Dehors !
    En tous cas j'ai lu un message qui m'a bien plu (de Juan A.) sur le blog de ce jeune homme qui est un très chic type !
    Si le bon sens revenait juste un peu hanter les têtes, on ne serait pas à lire les commentaires de ce genre de minus.

    RépondreSupprimer
  4. Vous oubliez le pire!

    Ce type est un incurable buveur d'eau plate, un puritain qui s'ignore, une suffragette américaine, homo festivus pisse-froid devenu coco sur jeu en réseau.

    La preuve:

    http://comite-de-salut-public.blogspot.com/2009/04/fachooooooo.html

    Ajoutez à cela qu'il gribouille dans le plus excrémentiel style "blog", avec ses phrases courtes et son cynisme niais, et le verdict tombera: inapte.

    Pis! Pendu haut et court par le prolétariat en rogne.

    Nous l'avions d'ailleurs hautement ridiculisé en ces pages:

    http://www.culturalgangbang.com/2009/02/zigouigouis-du-npa.html

    Bien à vous!

    RépondreSupprimer
  5. Si je puis me permettre, Monsieur Goux, d'apporter ici une petite touche délicate avant que les échanges de coups entre vos invités ne débutent réellement, un tchékiste aurait eu au final bien peu de chances de mourir d'une rafale de kalachnikov puisque la Tchéka fut dissoute en 1922, pour être aussitôt remplacée par le riant Guépéou, alors que l'AK-47 ne fut, lui, créé qu'en 1945.

    RépondreSupprimer
  6. Chieuvrou a raison, rien ne vaut un bon coup de piolet sur la tronche !
    CSP, méfiez vous, la rupture d'anévrisme intra-crânien guette les constipés et de ce côté là, un petit lavement ne vous ferait pas de mal. La diarrhée ne doit en aucun cas être verbale...

    RépondreSupprimer
  7. Didier,

    Vous zavez que ça à lire ? Je vais vous inscrire aux left_machins. Il nous sert d'exemple pour rigoler.

    RépondreSupprimer
  8. D'un autre côté, avec vous ça fera la paire !

    RépondreSupprimer
  9. J'ai profité de votre lien, Monsieur Goux, pour aller regarder la vidéo mise en ligne. Intéressant, mais ça manque quand même un peu de souffle épique, cette prise du Palais d'Hiver de Lyon.

    J'avoue que j'ai toutefois bien aimé la jeune furie qui s'égosille devant la porte prête à céder et qui, prise par l'action, ne relève même pas, elle que j'imagine aisément pétrie de sincères convictions féministes, les charmants « Fils de pute ! » proférés par ses petits camarades de lutte à l'endroit des koulaks briseurs de grève.

    Sinon, une question, sans grand rapport avec le reste, me taraude depuis tout à l'heure : qu'entend-on, au juste, par « Jeunes Populaires » ?

    RépondreSupprimer
  10. C'est le mouvement de jeunesse de l'UMP.

    RépondreSupprimer
  11. On vous préfère vous gaussant de vous-même, mister goux, quand vous sembliez pleurer sur vos misères d'homme contre qui la police de la route s'acharnait... c'était plus drôle!
    Alors, dès lors que quelqu'un est de gauche, vous vous acharnez sur lui, tel un crs, sans nuance aucune?
    Et sans grâce ni talent, au moins cette fois qui plus est! restez dans la "littérature", c'est ce qui vous va le mieux.
    Signé: Fleur, qui passait par là et préfère (comme vous le préférerez aussi) retourner à la nuit hors Internet (et sans iguane, si vous avez vos références...).
    Bonjour cependant à vos charmantes dames du bon palais!

    RépondreSupprimer
  12. @ Emma : un chic type, oui. ;)

    RépondreSupprimer
  13. Le plus pesant dans ces commentaires, évidemment, c'est le mickey socialiste dénué du moindre talent qui en rajoute une couche. Non mais sans déconner, c'est quoi ce pauvre blog minablissime pondu par un neuneu infoutu de faire un paragraphe correct en entier ? Tss, allez, va te consoler en tripotant la nouille devant ton classement wikio, pauvre néant.

    RépondreSupprimer
  14. Jeunes, je veux bien, mais populaires... Sans doute plus que ceux-là, en tout cas.

    RépondreSupprimer
  15. Ces commentaires ressemblent de plus en plus à un forum où viendrait gueuler un supporter du PsG avec le QI d'une huitre. M. Goux, qu'est-ce que vous êtes allé faire sur ce genre de site? Pourquoi donner de l'interêt à ce qui n'en a pas? Il suffit de voir avec quelle agressivité cet individu se manifeste pour comprendre qu'il n'y a rien à en tirer. Bien à vous.

    RépondreSupprimer
  16. Fleur: je trouve qu'un peu d'animation ne fait pas de mal, et chez Didier, c'est rare que l'on s'y ennuie, (non, on ne s'y ennuie pas, jamais même, je me fais toujours de ces noeuds...)
    Cher Criticus : vous êtes le gendre idéal. Non, mais blague à part, si tous les gens de votre génération avaient votre patience et votre gentillesse, comme l'avenir inspirerait confiance !
    Quant à CSP : va fan coulo...
    Didier : je joue à l'hôtesse, qui répond un peu à différents invités, j'espère que je n'outrepasse pas les limites...

    RépondreSupprimer
  17. Bon, je vais me contenter d'une réponse globale pour ce matin, car je dois aller faire le valet du capitalisme à Levallois.

    Pour ce qui est de faire éventuellement de la pub à Machin, c'est bien simple : je m'en fous. Je ne me suis même pas posé la question : quand lama fâché, lui toujours faire ainsi, et c'est tout.

    Pour ceux qui me reproche de toujours attaquer les blogs de gauche : où avez-vous vu que Machin était "de gauche" ? Je connais pas mal de gens de gauche, comme l'on sait, il m'arrive même de les égratigner un peu. Mais j'ai beau chercher, je ne vois pas ce qu'ils peuvent avoir de commun avec ce chacal baveux.

    Amiral Potiron : oui, je me souviens de ce billet ! Je rétablis votre lien.

    Chieuvrou : je savis, pour la Tchéka et la Kalach ! Mais avouez que "guépéouiste" sonnait assez malencontreusement...

    Emma : vous faites très bien l'hôtesse : continuez !

    RépondreSupprimer
  18. « Chieuvrou : je savis... »

    Vous m'en voyez ravis... :-)

    RépondreSupprimer
  19. Enerver les cons, c'est un plaisir enfantin. Surtout les cons qui ne vous ont rien fait.

    Sale gosse qui , passant devant le pavillon ceint d'une clôture barbelée, avec un portail hérissé de tessons de bouteille, gratte le grillage avec un bâton pour mieux exciter les dobermans ou rottweilers qui hurlent, sautent et grattent la terre furieusement. L'homme du pavillon insulte le gosse de sa fenêtre, menace de sortir son fusil, ou de faire demain un trou dans le grillage.

    RépondreSupprimer
  20. On va me soupçonner d'écrire ivre morte, je me rends compte que ce que j'ai écrit plus haut est incompréhensible: je répondais à Homer, en fait.

    RépondreSupprimer
  21. je suis allée voir la vidéo que vous indiquez. je n'y ai rien vu d'autre que 4 ou 5 individus essayant d'enfoncer une porte à coup de chaise pour y finalement y arriver. qu'est ce qui me prouve que ça se passe dans une université? qu'est ce qui me prouve que ce sont des gauchistes?qu'est ce qui me prouve qu'il y a une urne dans la pièce? qu'est ce qui me prouve que 80% des votants etc... ?? pour quelqu'un qui comme vous travaille apparemment dans la presse il me semble que vous faites preuve de bien peu d'exigence pour valider des images et qu'au final vous validez n'importe quoi juste pour le plaisir de démolir des gens que vous n'aimez pas

    RépondreSupprimer
  22. Suzanne : NON !

    Olympe : rien, évidemment. Ce sont probablement des jeunes gens refusant de détruire tout... De petits jeunes gens comme vous...

    RépondreSupprimer
  23. je ne suis pas petite, mais surtout il y a longtemps que je ne suis plus jeune

    RépondreSupprimer
  24. « je ne suis pas petite, mais surtout il y a longtemps que je ne suis plus jeune »

    Christine Lagarde !

    RépondreSupprimer
  25. « je ne suis pas petite, mais surtout il y a longtemps que je ne suis plus jeune »

    Denise Bombardier !

    RépondreSupprimer
  26. Il est certain que chacun a plus raison que l'autre, évidemment !
    Les blogowars m'ennuient…
    :-)

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.