lundi 18 mai 2009

Touchez pas à mon pote, les keufs !

Personnellement, je viens de signer cette pétition. Je ne peux que vous encourager à faire de même...

17 commentaires:

  1. Il y a aussi les collègues (enfin l'administration) qui ne soutient/nent pas ce professeur.

    RépondreSupprimer
  2. Je plussoie, je signe et je relaye la pétoche chez moi

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : ça fait du bien, de temps en temps...

    Emma : oui, je suppose qu'on peut leur faire confiance pour ça.

    Olivier : merci pour lui : vous avez gagné une mousse !

    RépondreSupprimer
  4. Ouais... Je signe par principe. Mais qui me dit que les faits exposés sont réels ? C'est bien l'un des problèmes posés par Internet : n'importe qui peut venir clamer ses opinions, et plus grave, raconter n'importe quoi sur n'importe qui. Combien d'innocents internautes, grâce à des réseaux genre Voltaire, sont persuadés qu'Israël (ou Bush ou Tartempion) sont responsables de l'attentat du 11 septembre,que les Martiens sont parmi nous ou que Sarkozy et Royal sont des agents du Komintern ? Quel est ce site dont la vocation est de publier des pétitions ? N'importe qui peut-il l'alimenter sans vérification, comme c'est apparemment le cas ?
    Qui a dit que j'étais parano ?

    RépondreSupprimer
  5. Azamael : je sais bien que ça n'est ps une preuve en soi, mais il se trouve que je conais Guillaume Cingal (beaucoup par blogs, un peu "en vrai") ainsi que deux des personnes par qui je suis arrivé à cette pétition, et qui sont tout sauf des excités sans cervelle.

    RépondreSupprimer
  6. Merci de vos précisions. Je persiste à penser qu'elles étaient nécessaires : avec l'aura qu'il a (lorakila ?),un Didier Goux crédule relayant un site malhonnête pourrait faire croire à ses fans n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  7. Signé!
    C'est vrai qu'il est dangereux, ce Didier Goux, méfions-nous de lui...

    RépondreSupprimer
  8. Pour le cas où il y aurait d'autres sceptiques, je signale que La Nouvelle République du Centre-Ouest, notre gazette locale, qui n'a rien d'un brûlot, a donné de l'incident du 31 mars dernier puis du guet-apens tendu à Guillaume Cingal exactement la même version, sur la base du témoignage de différentes personnes qui y ont assisté, que celle qui figure sur la pétition mise en lien.

    Le métier de policier n'a rien de facile, c'est entendu, mais cela ne devrait pas autoriser les membres des forces de l'ordre à chercher à arrondir leurs fins de mois en portant devant les tribunaux des accusations aussi farfelues.

    RépondreSupprimer
  9. ah ben merde je vous somme de signer chez moi et en fait je suis en retard...

    RépondreSupprimer
  10. "mince" voulais-je dire...


    @Chieuvrou quelques uns des articles sont là http://picasaweb.google.fr/detoutderiensurtoutderien/UniversiteTours#

    RépondreSupprimer
  11. La gauche a toujours un métro de retard : il faut vous y résigner, Monsieur Gaël !

    RépondreSupprimer
  12. un métro de retard ? ben oui vous savez la gôche caviard on passe nos week-end sur la croisette puis à Roland Garros, on n'a plus le temps de suivre... faut que je demande un iphone :)

    RépondreSupprimer
  13. Ah, là, je vous donne raison : l'i-phone est indispensable, pour être vraiment de gauche.

    (Et j'ai des preuves.)

    RépondreSupprimer
  14. Tiens c'est étrange, je ne vois pas de pétition en faveur du SDF, qui, apparemment, est à l'origine de cet imbroglio.

    RépondreSupprimer
  15. on dit de ce "mic mac" au lieu de imbroglio, que personne ne sait plus prononcer :-)

    RépondreSupprimer
  16. Je vous rassure, Manutara, le sans-domicile en question, durant le temps qu'il a été mis à l'ombre, a eu droit également à sa petite manif de soutien de la part des étudiants « radicaux ». Il est vrai que ces derniers ont fait depuis plusieurs années de ce garçon passablement perturbé, à la carrure imposante et au regard sombre et embrumé par une sévère dépendance à l'alcool, comme qui dirait leur mascotte. Le pauvre bougre, même dans ses accès de violence, leur fournit ainsi une sorte de caution morale pour montrer combien ils sont rebelles et combien, dans le même temps, ils sont de grands altruistes en étant proches des gens de la rue.

    Enfin, c'est la façon en tout cas dont un mauvais esprit comme le mien perçoit ce soutien de leur part « pour leur copain J. ».

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.