vendredi 22 mai 2009

Réveil cométeux

L'Irremplaçable n'a peut-être pas un i-phone, mais elle a une fonction très précieuse sur son téléphone portable : la téléportation. Elle s'en est servie fort à propos, hier soir, lorsque nous sommes partis de La Comète. M'étant très légèrement assoupi à hauteur de la porte d'Italie, je me suis réveillé devant notre portail, au Plessis-Hébert, quelques fractions de secondes plus tard : à part la téléportation, donc, je ne vois aucune explication à ce prodige.

Sinon, hormis l'absence de ce lâcheur de Tonnégrande et la forfaiture de la famille Balmeyer, la soirée fut fort agréable – en tout cas pour moi. Elle a commencé en terrasse et à la bière, elle s'est continuée en terrasse et au vin. Il n'est pas impossible que nous ayons également mangé, mais c'est sans intérêt.

L'excellent Nicolas a frôlé deux fois la crise cardiaque. Une première quand Catherine a failli se friter avec Karima-la-serveuse, une deuxième lorsque la même Catherine et Marie-Laure Hypos sont allées demander au maire du Kremlin-Bicêtre s'il accepterait de changer de table pour qu'on puisse s'installer à la sienne.

Je n'ai eu qu'une seule réelle inquiétude, quant à moi, tout au long de ces heures, c'est lorsque je me suis trouvé, cinq fois de suite, d'accord avec Dagrouik (Royaliste ascendant Ségolène) : je ne sais pas pour lui, mais moi, ça m'a salement secoué – du coup, j'ai commandé une deuxième bouteille de blanc, en faisant mine de ne pas voir les gros yeux que me faisait l'Irremplaçable.


Ce matin, au moment de monter dans ma voiture, je n'étais probablement pas redescendu sous la barre des 0,50 g. En plus, il a fallu que l'autoroute A 13 m'interpelle avec des questions métaphysiques d'une rare violence. Sur un panneau lumineux, juste après le péage de Mantes, ceci : Votre vie vaut-elle davantage qu'un SMS ? Putain, j'en sais rien, moi ! La question m'a occupé tout le reste du trajet – et, à l'heure actuelle, je n'ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante.

À mon avis, ça doit dépendre de la longueur du SMS.

21 commentaires:

  1. Karima devrait faire un stage d'amabilité !

    RépondreSupprimer
  2. Peut-être mais elle a un très joli derrière.

    RépondreSupprimer
  3. Didier,

    pas la peine de vous miner.

    5 fois d'accord de suite sur les sujets suivants :

    1 - il vaut mieux sortir sa queue de son pantalon avant de pisser

    2 - il est préférable d'être devant une cuvette à ce moment là

    3 - il est également préférable de s'enfermer

    4 - Elle est bonne cette bière hein ?

    5 - on en recommande une ?

    Pas de quoi en faire un fromage !

    RépondreSupprimer
  4. Dorham : c'est gentil d'essayer de me rassurer, mais non : on était d'accord sur des trucsPOLITIQUES !!!

    C'est fou, ce que l'alcool peut faire d'un honnête réactionnaire, tout de même...

    RépondreSupprimer
  5. @ Catherine,
    tu est dure avec Karima, elle a dit qu'elle ne l'avait pas fait exprès, en plus, comme le note Nicolas, elle a des qualités professionnelles

    RépondreSupprimer
  6. Vive les matins de gueule de bois :) Et vive les blogs, ça donne de belles soirées visiblement.

    Remettez donc en une paire ce weekend :) A bientôt.

    Bonne fin de semaine

    RépondreSupprimer
  7. Olivier, manquerait plus que ça ! Excusez-moi aurait mieux valu que "j'l'ai pas fait exprès". Mais vous avez manqué le sketch de la fin. Et un beau cul n'empêche pas d'être aimable. Ah, les hommes !

    RépondreSupprimer
  8. Le Faucon : ah, non, le week-end (quatre jours !) chez nous, c'est eau du robinet !

    Mais on va s'en mettre une dernière couche ce soir...

    RépondreSupprimer
  9. Et pourquoi personne ne parle des nichons de Karima ?

    RépondreSupprimer
  10. Parce qu'on les voit mieux quand on boit au comptoir.

    RépondreSupprimer
  11. @Didier et Nicolas,
    Karima a une double paire de qualités professionnelles

    RépondreSupprimer
  12. C'est l'intérêt du comptoir, je te dis. Et quand elle va chercher quelque chose dans le bas du frigo, elle est TRES professionnelle.

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas, j'en ai encore l'iris tout ébaubi

    RépondreSupprimer
  14. Mais arrêtez, bordel ! vous allez m'énerver l'Irremplaçable pour toute la soirée...

    RépondreSupprimer
  15. Naaan, m'en fout ! Moi, j'avais un beau mec presqu'en face de moi. Et aimable, et souriant, LUI ! smiley-qui-tire-la-langue !

    RépondreSupprimer
  16. Didier,

    Resortez-lui "à la gueule" ce qu'elle disait sur Seb, quand vous êtes venus cet été ! Hé hé... Elle ne pourra pas vous refuser une petite bière.

    RépondreSupprimer
  17. Tiens ! La voila qui flache sur Mohamed. Je vais en faire un billet : la réaction est tombée bien bas... ce faire piquer sa meuf par un type qui s'appelle Mohamed et qui est peut-être Musulman sans compter qu'il a été au Modem et qu'il habite Bicêtre.

    RépondreSupprimer
  18. Voilà que les autoroutes nous causent maintenant ! Vive le monde moderne !
    :-))

    RépondreSupprimer
  19. Comme toujours j'ai trois guerres de retard! N'empêche que cette comète est sacrément attirante, par sa fréquentation évidemment...

    RépondreSupprimer

Les commentaires anonymes seront systématiquement supprimés, quel que puisse être leur contenu, voire leur intérêt.